Emballages : une filière stratégique en période de confinement

Si, en cette période de confinement, de nombreuses entreprises sont à l’arrêt ou au ralenti, à l’inverse, certaines doivent mettre les bouchées doubles. C’est le cas des fabricants d’emballages, très sollicités pour que les livraisons se poursuivent. Reportage.

France 2

Faire ses courses, c’est faire le plein de produits alimentaires. Le plein d’emballages, aussi. Exemple avec un paquet de pâtes. Son emballage est fabriqué dans une usine de Saint-Seurin-sur-l'Isle (Gironde). Une activité indispensable pour que les industriels de l’agroalimentaire puissent continuer à produire. Parce que les consommateurs ont tendance à stocker, l’industrie agroalimentaire doit mettre les bouchées doubles, les fabricants d’emballages aussi.

40% des centres de tri ont dû fermer

Certaines usines de ce secteur doivent faire face à des problèmes de main-d’œuvre, des salariés restés à la maison pour garder leurs enfants, par exemple. Un autre fabricant de carton a dû mutualiser sa capacité de production entre ses différentes usines. Autre problème : 40% des centres de tri qui fournissent au secteur la quasi-totalité de sa matière première ont dû fermer. Les prix des vieux papiers ont été multipliés par deux en 15 jours. Ces entreprises du secteur ont déjà dû fermer faute de main-d’œuvre, soit 10% des volumes produits en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des clients font leurs courses dans un supermarché de Toulouse (Haute-Garonne), le 16 mars 2020.
Des clients font leurs courses dans un supermarché de Toulouse (Haute-Garonne), le 16 mars 2020. (BEN ART CORE / HANS LUCAS / AFP)