Covid-19 : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'au 7 mars

Commerces non alimentaires, restaurants, cafés, musées ou encore équipements sportifs resteront ainsi fermés au-delà de la date fixée jusqu'ici au 14 février.

La chancelière allemande Angela Merkel lors d\'une conférence de presse sur les mesures anti-Covid, le 10 février 2021 à Berlin.
La chancelière allemande Angela Merkel lors d'une conférence de presse sur les mesures anti-Covid, le 10 février 2021 à Berlin. (MARKUS SCHREIBER / AP)
Ce qu'il faut savoir

Angela Merkel a annoncé mercredi 10 février la prolongation jusqu'au 7 mars de la plupart des restrictions contre le Covid-19 en place en Allemagne, malgré la grogne croissante de l'opinion qui l'a obligée à quelques concessions. Commerces non alimentaires, restaurants, cafés, musées ou encore équipements sportifs resteront ainsi fermés au-delà de la date fixée jusqu'ici au 14 février, "compte tenu de l'incertitude concernant la propagation des variants du virus", a expliqué la chancelière, à l'issue d'une réunion sur le sujet avec les représentants des 16 Etats régionaux du pays. La chancelière a néanmoins indiqué que les salons de coiffure pourront rouvrir le 1er mars, à condition d'adopter un strict protocole sanitaire, et que les écoles pourraient faire de même là où les conditions locales le permettront.

 Un léger repli des hospitalisations en France. Les chiffres des hospitalisations et entrées en réanimation de malades du Covid-19 sur 24 heures sont en léger recul par rapport à la veille, selon les données de Santé publique France publiées mercredi. Les hôpitaux accueillent désormais 27 417 malades du Covid-19, contre 27 634 la veille, avec 1 525 admissions ces dernières 24 heures (+1 931 mardi). Sur ces malades, 3 309 sont dans un service de réanimation (qui reçoivent les cas les plus graves), contre 3 332 mardi. Lors des précédentes vagues, le nombre de patients en réa avait atteint 7 000 au printemps et 4 900 à l'automne. 

 L'aide de 1500 euros pour les petites entreprises prolongée de deux mois. Le volet universel du fonds de solidarité, qui permettait à toutes les petites entreprises en difficulté d'obtenir une aide mensuelle jusqu'à 1 500 euros, sera finalement prolongé pour les mois de janvier et février, a annoncé mercredi 10 février le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. "Nous avons décidé que le fonds de solidarité à 1 500 euros, qui était le fonds de solidarité universel mis en place au 1er mars 2020, qui devait être suspendu à partir du 31 décembre 2020 sera maintenu pour le mois de janvier et le mois de février 2021", a déclaré le ministre devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

 L'OMS recommance AstraZeneca pour les plus de 65 ans. Le vaccin contre le Covid-19 développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford peut être administré aux plus de 65 ans, a indiqué, mercredi, le comité d'experts sur les vaccins de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Dans ses recommandations très attendues sur ce vaccin, le Groupe stratégique consultatif d'experts de l'OMS sur la vaccination (SAGE) recommande également son utilisation dans les pays où les variants sont présents. Ces recommandations interviennent alors que ce vaccin à vecteur viral a connu des déboires ces dernières semaines. Par ailleurs, AstraZeneca a annoncé s'associer avec l'allemand IDT Biologika afin d'être capable de produire dès le deuxième trimestre davantage de vaccins pour l'Europe. 

Pas d'été sans festival. Si la date de réouverture des salles de spectacle, des musées ou encore des salles de cinéma, fermés en raison de la pandémie de Covid-19, est toujours inconnue, "l'hypothèse d'un été sans festival est exclue", a déclaré la ministre de la Culture, mercredi sur France 2. "Mais il y a festival et festival...", a nuancé Roselyne Bachelot dans "Les 4 Vérités". "Un festival comme Aix-en-Provence, c'est une salle de spectacle", a-t-elle relevé, avant de pointer : "Ce qui pose des difficultés, ce sont les festivals debout."

L'Union européenne doit muscler sa production de vaccins. "Trop optimiste" sur les livraisons de vaccins anti-Covid, l'UE veut muscler la production de masse pour mieux préparer les Vingt-Sept à la propagation des nouveaux variants, a affirmé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen. "Nous avons sous-estimé les difficultés liées à la production de masse (...) et sans doute trop confiants sur la livraison en temps voulu des doses commandées", a reconnu une nouvelle fois la chef de l'exécutif européen devant les eurodéputés, alors que la Commission, qui a négocié les précommandes au nom des Vingt-Sept, est visée par un feu nourri de critiques à la suite d'importants retards de livraison.

Les renseignements américains se sont-ils trompés ? Un expert de la mission de l'OMS en Chine pour enquêter sur les origines du coronavirus a mis en doute mercredi la fiabilité des renseignements américains sur la pandémie, dont la progression pousse l'Europe à vouloir renforcer la production de vaccins. Après une mission de quatre semaines dans cette ville qui fut, un temps, épicentre de l'épidémie, les experts de l'Organisation Mondiale de la Santé ont indiqué n'avoir pu percer les origines du Covid-19, mais jugé "hautement improbable" l'hypothèse de la fuite du coronavirus depuis un laboratoire de la ville.

 L'Estonie teste des passeports de vaccination pour le monde entier. Le pays mène, avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS), des efforts visant à développer des passeports vaccinaux numériques, reconnus mondialement. Le problème est de savoir si quiconque vérifie un tel certificat peut "faire confiance à la source" du document, souligne Marten Kaevats, conseiller du gouvernement estonien sur les questions technologiques. L'Estonie dispose déjà de son propre système de dossiers de santé électroniques contenant l'information sur les vaccins, mais la plupart des pays du monde n'en ont pas et il n'existe pas de méthodes de reconnaissance mutuelle de ce genre de documents nationaux.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h26 : De nombreux secteurs économiques, totalement à l’arrêt en raison de la pandémie, ne survivent que grâce aux aides de l’État. Mais alors, que faire quand il sera temps de rembourser cette dette ? Déjà, le débat sur les remboursements fait rage.

23h07 : En Moselle, l’hôpital de Metz-Thionville fonctionne à flux tendu. 80% du service de réanimation est occupé par des malades du Covid-19. France 3 s'est rendu dans ce service surchargé.

22h24 : Il serait, je pense, intéressant de comparer l'évolution du taux d'incidence dans les régions en vacances et dans celles qui ne le sont pas. Cela permettrait d'avoir une indication (à prendre avec précaution tout de même) sur la place de l'école dans la circulation du virus. Bonne soirée

22h24 : Il est temps que la vérité éclate sur le nombre de cas Covid-19 dans les écoles. A quand une communication claire du gouvernement ? A-on des chiffres précis ou bien on continue la mascarade ? L'établissement de mes enfants vient de fermer ce soir (école primaire de 20 classes à Asnières-sur-Seine) car l'épidémie devenait ingérable depuis 1 semaine. Mais on avait demandé à l'équipe d'essayer de "tenir jusqu'aux vacances". Les enfants ne sont peut-être pas symptomatiques, mais le virus circule à fond dans certaines villes. La colère monte ce soir... Merci à l'équipe de FI pour votre travail.

22h23 : Enfin, dans les commentaires, vous êtes plusieurs à vous interroger sur le rôle que jouent les établissements scolaires dans la propagation des nouveaux variants.

22h21 : Bonsoir @Marc. Comme vous, le gouvernement se veut optimiste et espère éviter un reconfinement. Si depuis quelques jours le taux d'incidence n'augmente plus et connaît même une légère baisse, la situation varie d'un département à l'autre. Enfin, "cette baisse masque quand même une montée en puissance du variant anglais. Il est à craindre que dans les semaines à venir, il y ait au contraire une remontée des incidences", a tempéré dans le 20 heures de France 2 le docteur Pascal Crépey, épidémiologiste à l'École des hautes études en santé publique (EHESP) de Rennes (Ille-et-Vilaine).

22h18 : Bonsoir. Si je ne me trompe, les chiffres covid sont plutôt rassurants non? Nous ne sommes pas au bout du tunnel mais nous tenons bon non?

21h26 : Enfin, près de 2,5 millions de personnes ont à ce jour reçu au moins une injection vaccinale : 2,057 ont reçu une première injection seulement et 443 000 les deux injections, selon le dernier communiqué du ministère de la Santé.

21h26 : Le Covid-19 a tué 297 personnes en 24 heures et le nombre de cas testés positifs s'est élevé à 25 837, contre 18 870 mardi.

21h25 : Les chiffres des hospitalisations et entrées en réanimation sont en léger repli. Selon les données de Santé publique France, les hôpitaux accueillent désormais 27 417 malades du Covid-19, contre 27 634 la veille, avec 1 525 admissions ces dernières 24 heures (+1.931 mardi). Sur ces malades, 3 309 sont dans un service de réanimation, contre 3 332 mardi. Ces services ont admis 282 malades ces dernières 24 heures (+334 la veille).

20h50 : L'Agence européenne du médicament (EMA) a demandé à tous les développeurs de vaccins d'évaluer si leur produit est efficace contre les nouvelles mutations du coronavirus. En fonction des réponses, elle donnera de nouvelles lignes directrices pour les fabricants, annonce l'EMA, qui cherche à en savoir plus sur leur efficacité contre les variants du Royaume-Uni, d'Afrique de Sud et du Brésil.

20h49 : Après avoir perturbé l'industrie cinématographique, le Covid-19 perturbe la cérémonie des Oscars. Retardée cette année au 25 avril en raison de la pandémie, la soirée sera diffusée en direct depuis "de multiples sites" dont Hollywood, annonce l'Académie. Objectif : "créer le spectacle vivant que notre public mondial veut voir tout en nous adaptant aux contraintes de la pandémie".Oscars Statuette GIF by The Academy Awards

20h33 : Qui a vraiment eu la main sur la gestion de la campagne de vaccination en France ? Une partie été confiée au cabinet de conseil américain McKinsey. Or, l'influente firme entretient des liens étroits avec le chef de l'Etat. On vous résume ici la polémique autour de cette entreprise aussi secrète qu'influente.

20h33 : Autre pays, autres décisions : dans l'Etat de New York, les grandes salles de spectacle et les stades pourront rouvrir avec une jauge de 10% de leur capacité d'accueil à partir du 23 février, annonce le gouverneur Andrew Cuomo. Pour assister au spectacle ou à la rencontre sportive, les spectateurs devront présenter à l'entrée l'attestation d'un test PCR négatif datant de moins de 72 heures et se faire prendre la température.

20h15 : Une petite exception toutefois : en Allemagne, les salons de coiffure pourront ouvrir le 1er mars.

20h33 : L'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'au 7 mars. Si les régions pourront ouvrir leurs écoles si les conditions sanitaires locales le permettent, commerces non alimentaires, restaurants, cafés, musées ou encore équipements sportifs resteront fermés, a annoncé Angela Merkel.

20h34 : Il est déjà l'heure de faire notre premier point sur l'actualité :

• Vous avez ressorti du placard moufles, bonnets et Damart ? Pourtant, les vagues de froid sont de plus en plus courtes en France, infographie à l'appui. Dix-sept départements sont toujours placés en vigilance orange par Météo France, dont 12 de l'est du pays pour "grand froid".

Face aux trop nombreuses incertitudes liées à la crise sanitaire, le festival Solidays, qui devait se tenir en juin, est annulé pour la deuxième année consécutive.


• Deux policiers ont été mis en examen à la mi-janvier pour violences lors d'une manifestation des "gilets jaunes" en janvier 2019, à Paris. L'un d'eux est notamment accusé d'avoir éborgné Jérôme Rodrigues.

Sept petits matchs et puis s'en va. Raymond Domenech a été débarqué de son poste d'entraîneur du FC Nantes après 45 jours sans la moindre victoire. C'est Antoine Kombouaré qui lui succède.

19h11 : Pour rappel, le volet universel du fonds de solidarité est accessible aux petites entreprises de moins de 50 salariés et qui enregistrent une perte d'activité d'au moins 50% du fait de la crise.

19h12 : Le fonds de solidarité à 1 500 euros mis en place au 1er mars 2020 – et qui devait être suspendu à partir du 31 décembre 2020 – sera maintenu pour le mois de janvier et le mois de février 2021, a annoncé le ministre de l'Economie Bruno Le Maire devant la commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale.

19h17 : Solidays est le premier gros festival français à annoncer officiellement son renoncement à l'édition 2021. Une annonce qui survient alors que la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a assuré ce matin que l'été ne se passerait pas sans festival. "Mais il y a festival et festival", avait-elle tempéré.

18h56 : Coup dur pour Solidays. Face aux trop nombreuses incertitudes liées à la crise sanitaire, le festival, qui devait se tenir en juin, est annulé pour la deuxième année consécutive.

Le destival Solidays à l'hippodrome de Longchamp en juin 2019. (DENIS TRASFI / MAXPPP)(MAXPPP)

18h49 : Pour remercier les soignants, Marine a choisi de ne pas se contenter d'applaudir. Dans la région de Dieppe, cette masseuse leur offre tous les lundis des massages gratuits.

19h20 : "L’île a franchi le seuil d’alerte de 50 cas pour 100 000 habitants et certaines communes connaissent une très forte circulation épidémique avec des taux supérieurs à 120 cas pour 100 000 habitants", explique le préfet de La Réunion, Jacques Billant, pour justifier cette décision.

19h20 : Un couvre-feu va être mis en place dans quatre communes de l'île de La Réunion dès vendredi. Pendant deux semaines, il faudra rester à la maison entre 22 heures à 5 heures du matin au Port, à La Possession, à Saint-Leu et à Saint-Louis. Trois centres commerciaux seront par ailleurs fermés. Retrouvez tous les détails chez nos confrères de Réunion La 1ère.

18h21 : Le Royaume-Uni sort ses meilleurs arguments pour convaincre les Britanniques de se faire vacciner : Elton John et Michael Caine. Les deux monstres sacrés, respectivement de la musique et du cinéma, se sont prêtés au jeu de la publicité pour la NHS, l'équivalent outre-Manche de la sécurité sociale.

18h14 : En 2020, le taux d'activité des femmes s'élevait à 46 % en Amérique latine, soit une baisse de six points de pourcentage par rapport à l'année précédente (52%) (contre 73,6% à 69% pour les hommes). Dans ce contexte des restrictions, "un nombre important de femmes ont quitté la vie active parce qu'elles devaient s'occuper de leur foyer et ne sont pas retournées chercher du travail", résume le rapport.

18h12 : C'est une autre conséquence de la pandémie. En Amérique latine, le niveau d'emploi des femmes va reculer d'"au moins dix ans", selon un rapport d'une agence de l'ONU rendu public mercredi.

18h11 : En Belgique, les enseignants et personnels des écoles pourront procéder à des tests salivaires à partir du 22 février. Ce "projet pilote" va d'abord concerner environ 2 500 personnes pendant six semaines, avec pour but d'éviter au maximum les foyers d'infection au coronavirus dans les établissements scolaires.

18h01 : Il est 18 heures, faisons le point sur l'actualité de ce mercredi soir !

• Vous avez ressorti du placard moufles, bonnets et Damart ? Pourtant, les vagues de froid sont de plus en plus courtes en France, infographie à l'appui. Dix-sept départements sont toujours placés en vigilance orange par Météo France, dont 12 de l'est du pays pour "grand froid".

• Le Covid-19 circulait-il en France dès le mois de novembre ? C'est la conclusion d'une étude menée par des chercheurs français qu'on vous résume ici.

Un séisme de magnitude 7,5 s'est produit au large de la Nouvelle-Calédonie, et une alerte au tsunami a été déclenchée.

Sept petits matchs et puis s'en va. Raymond Domenech a été débarqué de son poste d'entraîneur du FC Nantes après 45 jours sans la moindre victoire. C'est Antoine Kombouaré qui lui succède.

17h34 : Non, d'habitude, la communication gouvernementale se fait plutôt le jeudi, mais là aussi, silence radio sur l'agenda.

17h32 : Bonjour, une allocution est elle prévue ce soir?

17h17 : "On a suggéré au ministère de l'Education nationale de fermer pendant les 4 semaines de février de façon à englober les vacances de toutes les zones sur le territoire national. On pense que deux semaines cela ne sera pas suffisant. On veut vraiment lancer une alerte."

Interrogée sur franceinfo, Marianne Barré tire la sonnette d'alarme avec des cas de plus en plus nombreux en milieu scolaire.

16h58 : @le douanier Alors, c'est un avis du groupe stratégique consultatif d'experts sur la vaccination. Son président a déclaré que "les personnes de plus de 65 ans devraient recevoir ce vaccin". Ce groupe s'est également prononcé pour l'utilisation du vaccin d'AstraZeneca dans les pays où les variants dominent, y compris en Afrique du Sud. Il pointe toutefois la "petite taille de l'échantillon" de personnes testés pour l'étude.

16h51 : Bonjour. Quelle est la signification de "valable" pour l’OMS concernant son avis sur le vaccin AstraZeneca sur les plus de 65 ans et quelles sont les sources ?

16h30 : Comme il a été question des cures thermales lors des questions au gouvernement au Sénat, je vous partage sans attendre la réponse du ministre Franck Riester sur cette cause chère à votre cœur.

16h30 : La préfecture de La Réunion tire la sonnette d'alarme, avec un taux d'incidence qui dépasse le seuil d'alerte, avec 67,2 pour 100 000 habitants. En conséquence, le préfet "décide de fermer les commerces non alimentaires dans les centres commerciaux de plus de 20 000 m2 dès le jeudi 11 février et de mettre en place un couvre-feu à partir du vendredi 12 février à partir de 22 heures dans les communes dont le taux d’incidence dépasse le seuil de 100 pour 100 000 habitants".

16h14 : Les experts de l'OMS affirment que le vaccin AstraZeneca est valable aussi pour les plus de 65 ans.

16h04 : Dans le même temps, l'Afrique du Sud, qui s'est rabattue sur le vaccin de Johnson et Johnson, cherche à refourguer ses doses d'AstraZeneca inefficace contre le variant sud-africain, selon une étude d'une université locale. Le gouvernement envisage de vendre ou d'échanger son million de doses avec des pays touchés par la souche originelle de coronavirus.

16h02 : Le groupe pharmaceutique britannique AstraZeneca annonce s'associer avec l'allemand IDT Biologika afin d'être capable de produire dès le deuxième trimestre davantage de vaccins contre le Covid-19 pour l'Europe.

16h00 : @Eliette Cette piste est notamment défendue... par le gouvernement chinois, qui y voyait la source des débuts du virus à Wuhan, importé depuis les Etats-Unis !

15h59 : Vous publiez un article annonçant que la Covid-19 aurait été présente dès le mois de novembre 2019 en France. Qu'en est-il de l'hypothèse de la contamination de certains athlète participant aux Jeux mondiaux militaires à Wuhan fin octobre ? Cette piste est-elle creusée quelque part ?

15h46 : La durée d'isolement pour les personnes cas contact au variant brésilien et sud-africain est portée de 7 à 10 jours, ajoute la DGS.

16h03 : La DGS communique de nouvelles mesures pour faire face à la propagation des variants brésiliens et sud-africains. "Désormais, tous les tests positifs (PCR et antigéniques) en France feront l'objet d'un second test PCR dit 'de criblage' (avec des kits ayant deux cibles, dont au moins la mutation N501Y commune aux trois variants). Les résultats devront être communiqués au labo du premier test en moins de 36 heures, pour informer le patient."

15h29 : Le maire de Dunkerque, dans le Nord, tire la sonnette d'alarme sur la pénétration du variant britannique du Covid-19 dans sa ville.

15h17 : Soeur @Klr, voyez vous le reconfinement venir ? Je ne vois que le soleil qui rougeoie et le ciel qui bleuoie, mais Gabriel Attal s'est borné à dire qu'il existait un chemin pour éviter un nouveau confinement et que certains indicateurs étaient encourageants. Clairement, le reconfinement n'est pas dans l'air.