REPLAY. Covid-19 : revivez la conférence de presse de Jean Castex et de plusieurs ministres

Outre Olivier Véran et Jean Castex, la ministre du Travail Elisabeth Borne participe elle aussi à ce rendez-vous. 

Ce qu'il faut savoir

Prêts, partez... A la veille du début des vacances d'hiver dans certaines académies, "nous avons choisi de ne pas limiter les déplacements entre régions", a annoncé le Premier ministre, Jean Castex, jeudi 4 février. "Une telle mesure aurait été justifiée si la circulation du virus était très inégale selon les régions, ce n'est pas le cas", a-t-il expliqué, tout en appelant "à la plus grande prudence", comme durant les congés de Noël. Revivez la conférence de presse du gouvernement.

Intensifier le télétravail "pour limiter la circulation du virus". La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a appelé, les entreprises à se "remobiliser" sur le télétravail, dont la pratique "s'érode depuis fin novembre". Elle leur a demandé "de réduire la part des salariés qui ne télétravaillent pas du tout" et de faire en sorte "que les salariés qui télétravaillent aujourd'hui un, deux ou trois jours par semaine fassent au moins un jour de télétravail en plus." 

Le vaccin AstraZeneca utilisé "dès ce samedi" ? La campagne d'injections du vaccin de la firme britannique AstraZeneca "devrait commencer dès ce samedi" pour les professionnels de santé, a annoncé Jean Castex. "Grâce à ce nouveau vaccin, nous pourrons atteindre l'objectif de quatre millions de personnes ayant reçu leur premièreinjection d’ici la fin du mois de février", a-t-il assuré. 

De nouveaux créneaux de vaccination. "A compter de demain", 500 000 nouveaux rendez-vous pour de premières injections fin février seront ouverts, a annoncé le Premier ministre. "Dès le milieu de la semaine prochaine", ce sont 1,2 million de rendez-vous pour mars qui seront proposés. 

Pas de reconfinement, pour l'instant. Jean Castex a annoncé que la situation épidémique en France "ne justifiait" pas un troisième confinement, qui "ne peut s'envisager qu'en tout dernier recours". "L'heure n'est pas au relâchement de nos efforts", a-t-il toutefois souligné.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

20h04 : Il est plus que l'heure de faire un point sur l'actualité :

Pas de nouvelles mesures, mais prudence. Avant le début des vacances, le gouvernement a renouvelé son appel à la vigilance, sur fond de progression des variants plus contagieux du coronavirus. Des nouveaux rendez-vous pour la vaccination ont également été annoncés. Voici ce qu'il faut retenir de ce point d'étape.

Mayotte est reconfiné pour au moins trois semaines, à compter de demain à 18 heures, face à l'explosion de l'épidémie dans ce département français de l'océan Indien.

Canal+ et la Ligue de football professionnel (LFP) ont trouvé un accord pour que la chaîne cryptée récupère les droits télé vacants de la Ligue 1 et de la quasi-totalité de la Ligue 2 jusqu'à la fin de la saison.


Vigilance rouge pour "inondation" et "crue" levée pour le Lot-et-Garonne. Néanmoins le département reste en vigilance orange, tout comme 13 autres départements.

19h50 : Voici ce qu'il faut retenir du point d'étape de Jean Castex et de ses ministres ce soir. (Martin BUREAU / AFP)

19h46 : N'hésitez pas à poser vos questions via ce formulaire : nous tâcherons d'y répondre, sur notre page #OnVousRépond, dans notre direct ou sur nos antennes télé et radio.

19h36 : Je repasse sur le reste de l'actualité mais, c'est promis : je vais revenir à vos questions régulièrement, au cours de la soirée. Notre compte-rendu des principales annonces va tomber sous peu : je le publierai dans ce direct.

19h33 : Bonsoir @Cortoma, le sujet n'a pas été évoqué ce soir. Mais Elisabeth Borne, la ministre du Travail, avait affirmé le 14 janvier, lors d'une conférence de presse gouvernementale, que "l'Etat continuera de prendre en charge 100% de la rémunération versée aux salariés" pour les entreprises "totalement fermées, comme les restaurants ou les discothèques". Et cela, "tant que les mesures de restrictions administratives s'appliquent".

19h33 : Est-ce que le gouvernement envisage de prolonger les mesures de chômage partiel??? Cortoma

19h26 : Cher @Lotus, la réponse est non : vous ne pouvez pas choisir votre vaccin. Logistiquement parlant, ce serait extrêmement compliqué. Vous serez donc vacciné au gré des arrivées des doses dans les centres.

19h26 : Bonjour, Au moment de se faire vacciner, est-il possible de demander un type de vaccin en particulier (ARN, ou autre) ?

19h24 : Bonsoir , pour l'instant, la mise en place d'un passeport vaccinal pour s'affranchir de cette obligation n'est pas à l'ordre du jour. Même si vous êtes vacciné, vous devez donc quand même présenter un test PCR négatif pour entrer en France.

19h24 : Bonsoir, a-t-on besoin d’un test PCR pour passer la frontière si on a déjà eu les 2 injections du vaccin ? Je précise à l’intérieur de l’Europe. Bien à vous

19h21 : Bonsoir @Alex_Q : oui, le couvre-feu reste maintenu dès 18 heures. Si cette mesure avait été abrogée, cela aurait été annoncé explicitement ce soir. Le gouvernement veut, manifestement, tout faire pour éviter un nouveau confinement et le couvre-feu fait partie des dispositifs qui devraient encore être maintenus un certain temps pour y parvenir.

19h21 : Bonsoir, Le couvre feu reste maintenu à 18h?malgré finalement une progression du nombre de contaminés????Je n’arrive pas à trouver l’info.Merci par avance

19h16 : Bonsoir cher @info ou intox, non, le ministre de la Santé n'a absolument pas déclaré que le vaccin allait être obligatoire pour les enseignants.

19h16 : Bonjour, est-il vrai que Olivier Véran a dit que le vaccin allait être obligatoire pour les enseignants ?

19h00 : Elisabeth Borne a rappelé qu'une "ligne d’écoute pour les salariés qui souffrent d’isolement" a été lancée par le gouvernement. Son numéro est le .


19h00 : "Nous sommes engagés depuis des mois dans un long combat, qui suppose résistance et persévérance, sens de la solidarité et des responsabilités et je sais que nous en sommes parfaitement capables", assure Jean Castex en conclusion de cette conférence de presse, qui est suivie de questions-réponses avec les journalistes.

19h00 : "Les vacances d’hiver débutent, pour certaines zones, demain soir. Nous avons choisi de ne pas limiter les déplacements entre régions. Une telle mesure aurait été justifiée si la circulation du virus était très inégale selon les régions. Ce n’est pas le cas", déclare Jean Castex.

18h56 : "Jamais la solidarité nationale, envers eux et plus généralement tous nos concitoyens qui sont dans la souffrance matérielle et humaine, n’a pris autant son sens", dit le Premier ministre.

18h56 : "Nous avons intensifié et nous allons encore adapter les mesures d’accompagnement économique, social, psychologique (...)", affirme Jean Castex qui vient de reprendre la parole.

18h56 : "La France contribuera à produire dès les prochains mois quatre vaccins", déclare la ministre. Il s'agit du "Moderna, à partir du mois de mars, le BioNTech, à partir du mois d'avril, le Curevac, si ce vaccin reçoit une autorisation de mise sur le marché à partir du mois de mai, et le Sanofi à partir du mois de juin".

18h53 : "Il faut s'attendre à des phases de mise au point, de ralentissements, d'accélérations des productions dans les sites de fabrication, comme nous l'avons vécu dans les sites de BioNTech, de Moderna et d'AstraZeneca", explique la ministre déléguée chargée de l'Industrie.

18h51 : Agnès Pannier-Runacher précise que "l'enjeu est de garantir dans la durée notre indépendance d'approvisionnement. C'est ainsi que l'essentiel des doses qui sont acheminées vers la France sont produites en Europe."

18h49 : "L'Union européenne a à ce jour commandé plus de 2,6 milliards de doses de vaccins. Ces commandes sont fermes", assure la ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

18h51 : "C'est pourquoi, déclare Elisabeth Borne, j'appelle tous les chefs d'entreprise et les représentants des salariés à organiser des concertations au sein de chaque entreprise dans les meilleurs délais."

18h48 : "Par ailleurs, une étude réalisée par mon ministère montre également un relâchement plus plus prononcé du télétravail dans certains secteurs. C'est le cas notamment de la banque et de l'assurance, de la communication, de l'informatique, des activités immobilières et juridiques", ajoute la ministre du Travail.

18h47 : La deuxième priorité, c'est que les salariés qui télétravaillent aujourd'hui 1, 2 ou 3 jours par semaine fassent au moins un jour de télétravail en plus chaque semaine", ajoute Elisabeth Borne.

18h48 : "Je demande à chaque entreprise de se mobiliser sur les deux priorités suivantes. La première, c'est de réduire la part des salariés qui ne télétravaillent pas du tout", annonce la ministre du Travail.

18h45 : "Aujourd'hui, près d'un tiers des actifs en France peuvent télétravailler facilement et donc participer à la lutte contre le virus en télétravaillant : il apparaît toutefois que le télétravail s'érode depuis fin novembre", explique la ministre.

18h45 : "Depuis le début du mois de novembre, le télétravail doit être la règle pour toutes les activités qui le permettent", rappelle la ministre du Travail, Elisabeth Borne.

18h43 : Depuis lundi, avec la mise en place des contrôles aériens, "on est passé de 65 000 passagers par jour à 20 000 passagers par jour", indique le ministre.

18h41 : "Le gouvernement n'a pas hésité et n'hésitera pas à sanctionner durement les compagnies aériennes peu scrupuleuses sur la réalisation [des contrôles] qui leur incombent en première intention", annonce Gérald Darmanin.

18h40 : Quelque 587 restaurants et débits de boissons ont été contrôlés hier : ces contrôles seront encore renforcés et ils ont fait naître une réponse ferme de justice", assure le ministre de l'Intérieur.

18h39 : Depuis la mise en place du couvre-feu, "177 000 amendes ont été notifiées", ajoute Gérald Darmanin.

18h37 : "Le nombre de ces contrôles à augmenté de 39% le week-end dernier par rapport au week-end précédent. Les verbalisations ont augmenté de 53%", annonce le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin.

18h36 : "Nous ne pouvons pas les éradiquer (...) c'est donc une course contre la montre que mènent les dizaines de milliers de professionnels mobilisés sur tout le territoire national" contre ces variants, explique le ministre de la Santé.

18h35 : "Je le redis : les variants, parce qu'ils sont plus contagieux, sont amenés à remplacer progressivement le Covid-19 dans la forme que nous connaissons", indique Olivier Véran.

18h34 : "Notre objectif est clair : nous voulons limiter au maximum la diffusion de ces variants."

18h36 : "Nous avons objectivé des cas de variants : ce sont essentiellement des cas de variants d'origine anglaise mais nous identifions aussi du variant d'origine sud-africaine et depuis hier, du variant d'origine brésilienne".

18h33 : "Depuis le 20 janvier, la visite d'une infirmière libérale" peut avoir lieu chez les personnes qui en ont besoin pour "vérifier que vous ne manquez de rien, tester si besoin (...). Dès la première semaine, plus de 16 000 visites ont été réalisées par des soignants au domicile des personnes en isolement", précise Olivier Véran.

18h32 : Le ministre de la Santé indique que des "médiateurs" de lutte anti-Covid vont être déployés. Ils auront trois fonctions : ils feront les tests, aideront au "contact-tracing" puis à la mise à l'abri des personnes.

18h31 : "L'application Tous-anti Covid a déjà permis d'alerter 67 000 cas contacts potentiels."

18h32 : "Nous allons désormais plus loin" dans la campagne de tests, annonce Olivier Véran. "Nous allons multiplier les opérations collectives de dépistage, notamment dans les milieux scolaires", explique le ministre de la Santé. Au retour des vacances scolaires, l'objectif sera de réaliser d'avantage de tests de dépistages salivaires sur les enfants, pour plus d'acceptabilité.

18h25 : Le Premier ministre passe la parole au ministre de la Santé, Olivier Véran.

18h28 : "La première livraison de vaccins Astrazeneca, dès la fin de cette semaine, sera affectée aux établissements de santé, pour protéger les professionnels de santé, hospitaliers et de ville, qui se battent en première ligne contre le virus, et leur vaccination pourra commencer dès ce samedi", conclut Jean Castex.

18h25 : Le vaccin AstraZeneca "va nous permettre d’accélérer le rythme de vaccination", assure Jean Castex, qui précise : "Grâce à ce nouveau vaccin, nous pourrons atteindre l’objectif de 4 millions de personnes ayant reçu leur première injection d’ici la fin du mois de février."

18h23 : "D’ici avril, nous atteindrons l’objectif fixé par le Président de la République d’avoir proposé la vaccination à toutes les personnes de plus de 75 ans volontaires - et il faut qu'elles soient les plus nombreuses possibles - ainsi qu’aux personnes de moins de 75 ans atteintes de comorbidités graves déclare le Premier ministre.

18h24 : Le Premier ministre précise que ces 1,7 million de rendez-vous se découperont en "500 000 rendez-vous fin février, qui seront ouverts à compter de demain. Et 1,2 million de rendez-vous sur le mois de mars, qui seront ouverts dès le milieu de la semaine prochaine."

18h25 : "Je peux vous annoncer que nous allons ouvrir dans les prochains jours 1,7 million de rendez-vous supplémentaires pour des premières injections", annonce le Premier ministre, Jean Castex.

18h22 : "Nous nous engageons à la plus grande transparence, centre par centre, territoire par territoire, pour donner le plus de visibilité possible au déploiement de la campagne vaccinale."

18h20 : "La campagne de vaccination suit désormais un rythme soutenu : nous avons hier vacciné plus de 100 000 personnes, dont près de 70 000 en première injection", annonce le Premier ministre.