DIRECT. Covid-19 : le Conseil d'Etat suspend l'obligation de motifs impérieux pour les Français rentrant de l'étranger

Dans un communiqué publié vendredi soir, le Conseil d'Etat écrit qu'"exiger un motif impérieux porte une atteinte disproportionnée au droit fondamental qu’a tout Francais d’accéder à son pays".

Des voyageurs attendent leur passage à la police aux frontières, le 1er février 2021, à l\'aéroport de Roissy (Val-d\'Oise).
Des voyageurs attendent leur passage à la police aux frontières, le 1er février 2021, à l'aéroport de Roissy (Val-d'Oise). (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les Français de l’étranger qui résident hors de l'Union européenne vont pouvoir revenir plus facilement. Le Conseil d'Etat a décidé de suspendre l'obligation de motifs impérieux pour eux. "Exiger un motif impérieux porte une atteinte disproportionnée au droit fondamental qu’a tout Francais d’accéder à son pays", peut-on lire dans un cimmuniqué mis en ligne vendredi 12 mars, en rappelant que l'impact de ces déplacements est mineur sur la propagation de l'épidémie de Covid-19. La mesure est en revanche maintenue pour les déplacements depuis ou vers les Antilles françaises. Suivez notre direct. 

Rideau sur l'Italie. Face à une "nouvelle vague de contagions", l'Italie se reconfine. Les régions les plus peuplées de la péninsule, notamment la Lombardie (poumon économique du pays) et le Latium (la région de Rome), seront classées en "rouge" (risque élevé) à partir du lundi 15 mars. Cela va entraîner la fermeture des écoles ainsi que des bars et des restaurants. Les déplacements seront limités aux impératifs de travail, à l'achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé.

 Un quatrième vaccin autorisé en France. La Haute Autorité de santé a approuvé, vendredi, l'utilisation du vaccin contre le Covid-19 de l'entreprise Janssen, filiale de Johnson & Johnson, homologué la veille par l'Agence européenne des médicaments. Ce vaccin à dose unique peut être administré à tous les adultes, "y compris chez les personnes âgées de 65 ans et plus et/ou présentant des comorbidités, du fait de son efficacité vaccinale et de son profil de tolérance satisfaisant", précise la HAS. Les premières injections en Europe pourraient toutefois n'intervenir qu'à partir du mois d'avril.

AstraZeneca défend son vaccin. Le groupe pharmaceutique suédo-britannique affirme qu'il n'y a "aucune preuve de risque aggravé" de caillot sanguin entraîné par son vaccin. "Les chiffres sur ce type [de problème médical] sont beaucoup plus faibles chez ceux qui sont vaccinés comparé à ce qui serait attendu dans la population dans son ensemble", avance même l'entreprise. 

L'OMS appelle à "continuer à utiliser le vaccin d'AstraZeneca". Il "n'y a pas de raison de ne pas utiliser" le vaccin anti-covid d'AstraZeneca contre le Covid-19, après la suspension de son utilisation par mesure de précaution dans plusieurs pays. La Bulgarie est devenu, vendredi, le quatrième pays européen de la liste, après le Danemark, l'Islande et la Norvège. En Asie, la Thaïlande a suspendu le lancement de sa campagne. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h57 : Plus d'un an après le début de la pandémie, l'origine exacte du Sars-CoV-2 n'a toujours pas été déterminée. Les journalistes de l'émission "Envoyé spécial" et de franceinfo ont enquêté pendant plusieurs mois sur l'hypothèse d'une fuite de laboratoire. Leur article est à lire ici.

Le campus du laboratoire de virologie de Wuhan, en Chine, le 27 mai 2020. (HECTOR RETAMAL / AFP)

(HECTOR RETAMAL / AFP)

23h52 : Les images de l'interpellation sont devenues virales. Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a demandé "pardon" aux victimes de violences policières, quelques jours après qu'un jeune homme a été battu à coups de matraque par un agent de police lors d'un contrôle des mesures du confinement. On vous en dit plus.

23h45 : À Rennes, "la situation s'est nettement améliorée", a affirmé à franceinfo Pierre Tattevin, du service de maladies infectieuses du CHU de Rennes. Alors qu'Olivier Véran a annoncé que "des dizaines, voire des centaines de patients" pourraient être transférés de l'Ile-de-France vers d'autres régions, "on pourrait accueillir si besoin des patients", assure le médecin.

23h34 : Le Conseil d'Etat ne suspend pas le partenariat entre le ministère de la Santé et la plateforme Doctolib pour la gestion des rendez-vous de vaccination, indique-t-il dans un communiqué.

Devant les inquiétudes d'associations sur la gestion des données, il explique : "Les données recueillies (...) portent uniquement sur l’identification des personnes et la prise de rendez-vous".

23h15 : Bonsoir @Nathalie, cette annonce intervient alors qu'"au cours de la dernière semaine, 150 175 nouvelles contagions ont été enregistrées", a indiqué le Premier ministre italien. L'Italie a passé lundi la barre des 100 000 morts depuis le début de la pandémie. Vous trouverez une comparaison de la situation dans les différents pays sur cette page.

23h11 : Bonsoir France Info, quelle est la situation en Italie pour qu'un confinement soit décidé ? La situation en France est elle comparable ? Merci.

22h56 : En France, 4 819 924 personnes ont reçu une première injection de vaccin, selon les données de Santé publique France. Parmi elles, 2 219 277 personnes ont reçu une seconde dose de vaccin. e taux de vaccination s'élève donc à 7,2% de la population.

23h01 : "Il est très pertinent de regarder ce qui se passe de l'autre côté des Alpes parce que c'est quelque chose qui nous peut nous arriver d'ici quelques jours, quelques semaines."

La majeure partie de l'Italie se confine lundi, avec l'arrivée de la troisième vague du Covid-19.

22h34 : "À partir d'aujourd'hui, les résidents [d'Ehpad] vaccinés vont pouvoir retrouver une vie sociale."

Dans Le Parisien, la ministre dévoile le nouveau protocole sanitaire dans les maisons de retraite. "Pour ceux qui sont immunisés, les animations, les visites en chambre, les sorties en famille, sans restriction, sont à nouveau autorisées."

22h07 : Plus de 100 millions de doses de vaccins ont été injectées aux Etats-Unis, selon les derniers chiffres officiels des autorités sanitaires. France 2 revient sur la stratégie vaccinale outre-Atlantique :

21h18 : En revanche, la plus haute des juridictions de l'ordre administratif maintient cette obligation pour les déplacements depuis ou vers les Antilles françaises, en estimant qu'"elle est justifiée par la volonté d'éviter les flux de touristes qui risqueraient d'aggraver la situation sanitaire sur place", explique son communiqué.

21h18 : Le Conseil d'Etat suspend l'obligation pour les Français rentrant de l'étranger de faire valoir des motifs impérieux, "car l'impact de ces déplacements est mineur sur la propagation de l'épidémie de Covid-19".

20h33 : Selon ces chiffres actualisés quotidiennement, 90 146 personnes sont mortes du Covid-19 depuis le début de l'épidémie dans les hôpitaux et les établissements type Ehpad, dont 64 835 à l'hôpital.

20h32 : L'épidémie de Covid-19 a fait plus de 90 000 morts en France depuis son commencement il y a un an, selon les chiffres publiés ce soir par l'agence sanitaire Santé publique France.

20h00 : Il est 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

La Haute Autorité de santé a donné son feu vert à l'utilisation du vaccin Janssen en France. Ce vaccin à dose unique peut être administré à tous les adultes, "y compris chez les personnes âgées de 65 ans et plus et/ou présentant des comorbidités", précise la HAS.


L'Italie va reconfiner la plupart de ses régions à partir de lundi, dont celle de Rome, annonce le ministère de la Santé. Suivez la situation dans notre direct.


• L'édition 2021 des César se déroulera en "hommage à ceux qui, au cours de l'année 2020, auront sorti leurs films malgré les incertitudes et les obstacles", et sera placée sous le signe des droits des femmes. Vous pourrez la suivre ici dès 21 heures.

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin s'est rendu au tribunal judiciaire de Paris pour une confrontation avec la femme qui l’accuse de viol, Sophie Patterson-Spatz, devant les juges d’instruction, a appris franceinfo de source proche de l'enquête.

19h47 : Il n'y a "pas lieu de suspendre" les injections du vaccin d'AstraZeneca, a martelé Olivier Véran hier. Le ministre de la Santé réagissait à la décision de suspendre l'utilisation de ce produit dans trois pays devant un éventuel risque de thrombose, lien non avéré pour l'instant. En France, comment sont suivis les effets indésirables des vaccins contre le Covid-19 ? Récapitulatif.

19h33 : Le Premier ministre a également fait état d'une "journée record" en termes de vaccination, avec "plus de 300 000 personnes vaccinées".

19h40 : "Ce week-end en Ile-de-France nous allons accélérer la vaccination."

Jean Castex a annoncé que 25 000 doses supplémentaires allaient être mise à disposition en Ile-de-France.

19h29 : "Je suis venu apporter un message de soutien à tous les personnels qui depuis de très longs mois se dévouent pour lutter contre la maladie. Il y a une situation particulièrement tendue en Ile-de-France."

Jean Castex s'exprime depuis l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris).

19h20 : Une "simplicité d'utilisation" que met également en avant la Haute autorité de santé. Ce vaccin pourrait "être utilisé de manière préférentielle dans les zones géographiques où l'épidémie est particulièrement active et où une accélération de la campagne de vaccination est estimée nécessaire", recommande la HAS.

19h17 : "C'est un vaccin à dose unique qui reste stable en étant transporté à une température d'entre 2 et 8 degrés Celsius, une température de réfrigération standard, qui aidera à faciliter une mise en oeuvre à grande échelle dans le monde."

Après l'autorisation du vaccin Johnson & Johnson, le directeur scientifique de l'entreprise américaine décrit ce vaccin.

19h06 : Les régions les plus peuplées de la péninsule, notamment la Lombardie, poumon économique du pays, et le Latium, la région de Rome, seront classées en "rouge" (risque élevé), entraînant la fermeture des écoles ainsi que des bars et des restaurants. Les déplacements seront limités aux impératifs de travail, à l'achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé.

19h06 : La majeure partie de l'Italie, confrontée à la troisième vague de la pandémie, sera de nouveau confinée à partir de lundi, annonce le ministère italien de la Santé.

18h50 : Le Premier ministre Jean Castex est actuellement en visite à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Il devrait prendre la parole plus tard. Ce sera à suivre dans notre direct.

18h33 : Bonsoir , vous me donnez l'occasion d'en parler. Le Premier ministre Jean Castex est attendu à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, alors que la situation est particulièrement tendue dans les hôpitaux d'Ile-de-France. Vous pourrez suivre cette visite sur notre site.

18h32 : Rien sur Jean Castex à la piété salle petriere ?!?

18h23 : Ce vaccin à dose unique peut être administré à tous les adultes, "y compris chez les personnes âgées de 65 ans et plus et/ou présentant des comorbidités, du fait de son efficacité vaccinale et de son profil de tolérance satisfaisant", précise la HAS. Les premières injections en Europe pourraient toutefois n'intervenir qu'à partir du mois d'avril, vous explique notre article.

Une boîte du vaccin Janssen est stockée dans un réfrigérateur, le 9 mars 2021, à Chicago (Illinois). (SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

(SCOTT OLSON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

18h22 : La Haute Autorité de santé (HAS) vient d'approuver l'utilisation de ce vaccin de l'entreprise Janssen, filiale de Johnson & Johnson, homologué hier par l'Agence européenne des médicaments.

18h19 : La France donne son feu vert à un quatrième vaccin, celui de Johnson & Johnson.

18h17 : Au total, 24 749 patients sont hospitalisés. Ce chiffre est en légère baisse par rapport à hier, avec 1 448 nouvelles admissions.

18h16 : Avec 306 nouvelles admissions en 24 heures, il y a désormais 4 033 patients Covid en réanimation ou soins intensifs. Cette barre n'avait pas été atteinte depuis fin novembre. Cela reste toutefois en dessous des pics de la première vague (7 000 au printemps) et de la deuxième (4 900 à l'automne).

18h14 : Le nombre de malades du Covid-19 en réanimation, toujours en hausse, a dépassé la barre des 4 000 aujourd'hui, selon les chiffres de Santé Publique France.

17h57 : Voici les principales informations ce soir :

• Des allergies sévères devraient être ajoutées à la liste des effets secondaires possibles du vaccin AstraZeneca, après l'identification de liens probables avec des réactions de ce type au Royaume-Uni, a déclaré l'Agence européenne des médicaments. Suivez notre direct.

• L'Italie, confrontée selon les mots du Premier ministre Mario Draghi à une "nouvelle vague de contagions" plus d'un an après le début de la pandémie, va reconfiner à partir de lundi une grande partie de son territoire.

• L'édition 2021 se déroulera en "hommage à ceux qui, au cours de l'année 2020, auront sorti leurs films malgré les incertitudes et les obstacles", et sera placée sous le signe des droits des femmes. Vous pourrez la suivre dans notre direct dès 21 heures.

Primoz Roglic a dominé la sixième étape du Paris-Nice à Biot (Alpes-Maritimes) et consolide sa position à deux jours de l'arrivée. Revivez l'étape avec francetv sport.

17h26 : L'Organisation mondiale de la santé donne son homologation au vaccin Janssen. Ce vaccin ne nécessite qu'une seule injection au lieu de deux, et est considéré comme plus simple à stocker. Notre article fait le point sur les vaccins disponibles sur le marché.

17h22 : La pandémie a précipité la RATP (régie des transports parisiens) dans le rouge pour la première fois de son histoire en 2020, avec une perte nette inédite de 134 millions d'euros. Le groupe avait dégagé en 2019 un bénéfice net de 131 millions d'euros, malgré la grève contre la réforme des retraites en décembre.

17h17 : Une femme de 30 ans a été condamnée au Danemark à deux ans de prison ferme pour avoir appelé à la violence lors d'une manifestation anti-restrictions sanitaires à Copenhague. La peine a été doublée en raison d'un nouveau texte qui l'autorise lorsque l'infraction ou le délit "a pour contexte ou est lié à l'épidémie de Covid-19 au Danemark".

17h08 : Après la suspension du vaccin AstraZeneca par plusieurs pays, Jocelyn Raude, chercheur et spécialiste en psychologie de la santé, décrypte pour franceinfo l'impact de cette situation sur la confiance des Français dans la campagne vaccinale.

Une salle d'attente dans un centre de vaccination contre le Covid-19, à Paris, le 18 janvier 2021. (THOMAS SAMSON / AFP)


(THOMAS SAMSON / AFP)

16h46 : En outre, pour le week-end de Pâques (les 3, 4 et 5 avril), toute l'Italie sera d'office classée en "rouge". La péninsule a dépassé cette semaine les 100 000 morts dus à la pandémie, et enregistre une forte hausse des contaminations et des décès.



(Eliano Imperato / Controluce via AFP)

16h44 : Le classement en zone rouge entraîne la fermeture des écoles, collèges, lycées et universités, ainsi que des bars et des restaurants sauf pour la vente à emporter. Les déplacements sont limités aux impératifs de travail, à l'achat de produits de première nécessité et aux urgences de santé.

16h43 : L'Italie va reconfiner à partir de lundi une grande partie de son territoire. Le gouvernement a adopté en Conseil des ministres de nouvelles mesures pour la période allant du lundi 15 mars au 6 avril. Les régions enregistrant un nombre supérieur à 250 nouveaux cas par semaine passeront automatiquement en zone rouge.

16h36 : "En fait, les chiffres sur ce type [de problème médical] sont beaucoup plus faibles chez ceux qui sont vaccinés comparé à ce qui serait attendu dans la population dans son ensemble".

AstraZeneca affirme qu'il n'y a "aucune preuve de risque aggravé" de caillot sanguin entraîné par son vaccin. après la suspension de son utilisation par précaution dans plusieurs pays.

16h55 : Quels sont les ingrédients pour réussir un "vaxxie" (contraction de "vaccin" et "selfie") dont ont fait usage plusieurs hommes politiques ces derniers temps ? Un chroniqueur du Guardian (en anglais), analyse avec humour la façon dont les hommes se font photographier, torse, muscles et poils mis en avant, l'air imperturbable à l'approche de l'aiguille.

16h21 : Un cluster avec 71 cas a été détecté à l'hôpital de Lannion dans les Côtes d'Armor et un nouveau variant a été identifié. "Ce variant n'a pas une plus forte transmissibilité ou sévérité. Il n’est donc pas considéré comme variant d’intérêt au sens de l’Organisation mondiale de la santé", assure l'ARS Bretagne.

16h14 : Sur France culture, la ministre de la Culture Roselyne Bachelot a dit "travailler" à "des protocoles de réouverture au cours du deuxième trimestre 2021. Je milite, à ce point de la connaissance de la pandémie pour une ouverture globale, à la même date, des lieux de culture mais avec des protocoles de sécurité adaptés."

15h43 : Joe Biden a lancé lors d'un sommet virtuel avec les Premiers ministres australien, indien et japonais, une initiative commune pour renforcer de manière "drastique" la production de vaccins en Asie du Sud-Est, première étape de son offensive diplomatique contre la Chine.

16h00 : Selon un proche du ministre de la Santé cité par BFMTV, des restrictions ne sont pas exclues. "S'il le faut, nous reconfinerons l'Île-de-France. On a encore une chance de ne pas prendre de mesures supplémentaires mais on est plus proches d'en prendre que de desserrer". "La situation ne permet pas de dire qu'on ne prendra pas de mesures. On a une petite marge de manœuvre mais elle faiblit de jour en jour", ajoute un autre conseiller à BFMTV.

15h02 : Bonjour à tous les deux. Le ministre de la Santé Olivier Véran a reconnu que "la situation épidémique et sanitaire en Ile-de-France nous préoccupe tout particulièrement", mais aucun confinement n'a été annoncé.

15h00 : Confinement en Ile de France dès le week-end prochain. Avez-vous des infos là-dessus ?

15h00 : Bonjour le live ! merci pour votre travail quasi H24. BFM dit que le gouvernement envisage de plus en plus, pour l'Ile de France, un confinement très strict avec écoles fermées. Quelles informations avez vous ?

14h47 : Des allergies sévères devraient être ajoutées à la liste des effets secondaires possibles du vaccin AstraZeneca après des réactions de ce type identifiées au Royaume-Uni, déclare l'Agence européenne des médicaments.