Covid-19 : "Le pic de l'épidémie est devant nous", prévient Jérôme Salomon

Il a également indiqué que 1 807 479 cas avaient été recensés, ainsi que "40 987 décès, dont 551" survenus ces dernières 24 heures à l'hôpital.

Ce direct est terminé.

Ce qu'il faut savoir

"Le pic de l'épidémie est devant nous". Dix jours après l'entrée en vigueur du nouveau confinement, Jérôme Salomon effectue lundi 9 novembre un point de situation sur la lutte le Covid-19. Le directeur général de la santé a prévenu que "toutes les régions métropolitaines" étaient concernées par le virus. Il a également indiqué que 1 807 479 cas avaient été recensés, ainsi que "40 987 décès, dont 551" survenus ces dernières 24 heures à l'hôpital. 

Pression sur les hôpitaux. Plus de 4500 patients touchés par le Covid-19 étaient en réanimation dimanche, sur une capacité totale et toutes pathologies confondues déjà portée de 5 000 à 6 400 lits et qui devrait bientôt passer à 7 500. Mais cela passe par des fermetures de blocs opératoires et des déprogrammations d'interventions chirurgicales.

"Une amorce d'infléchissement" pour la région Ile-de-France. C'est ce qu'a concédé avec prudence Martin Hirsch, directeur général de l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) sur France Inter, lundi 9 novembre. La veille, le ministre de la Santé Olivier Véran avait évoqué sur France Inter un "frémissement" et "une forme de ralentissement" dans la progression de l'épidémie.

Plus de 40 000 morts en France. Ce cap tragique a été franchi samedi 7 novembre et vient s'ajouter aux autres indicateurs. Plus de 38 000 nouveaux cas ont été enregistrés dimanche. 

L'espoir d'un vaccin. Les sociétés pharmaceutiques Pfizer et BioNTech ont par ailleurs annoncé lundi 9 novembre que leur vaccin est "efficace à 90%", après la première analyse intermédiaire de leur essai de phase 3, la dernière avant une demande d'homologation. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

20h59 : Le Portugal entre en état d'urgence. Ce soir à 23 heures et jusqu'à 5 heures, pendant au moins deux semaines, 7,1 millions de Portugais résidant dans les 121 municipalités considérées "à risque élevé" seront pour la première fois soumis à un couvre-feu.



(Jorge Mantilla / NurPhoto / NurPhoto via AFP)

20h41 : Même si le sport professionnel est autorisé pendant la crise sanitaire, de nombreux clubs n'y trouvent pas leur compte. Jouer à huis clos pour certains sports comme le rugby mais surtout le handball, le volley et le basket, est une situation difficilement tenable économiquement. Sans aide de l'Etat, une majorité ne pourra pas tenir au-delà du mois de décembre.

Huis clos tribune vide


(Patricia Huchot-Boissier / Hans Lucas via AFP)

20h29 : Un million de tests antigéniques vont être déployés dans les établissements scolaires, dans les prochains jours, a appris franceinfo auprès du ministère de l'Education nationale, confirmant une information des Echos. Ces tests sont pour le moment réservés aux personnels. Les élèves ne sont pas concernés.

20h25 : L'accès à l'IVG médicamenteuse à domicile est à nouveau étendu jusqu'à neuf semaines d'aménorrhée pendant le confinement, afin de limiter les consultations en milieu hospitalier, a annoncé le gouvernement.

20h03 : Voici les principales informations en ce début de soirée :

• Le directeur général de la santé Jérôme Salomon a annoncé 551 morts supplémentaires en 24 heures dues au coronavirus dans les hôpitaux français et 20 155 nouveaux cas. "Le pic est devant nous", a-t-il prévenu.

• Le vaccin développé par l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech est "efficace à 90%", affirment les deux sociétés pharmaceutiques, après la première analyse intermédiaire de leur essai de phase 3, la dernière avant une demande d'homologation.

L'Azerbaïdjan dit avoir abattu par erreur un hélicoptère militaire russe au-dessus de l'Arménie, un incident susceptible d'entraîner un peu plus Moscou dans le conflit opposant les deux pays au Nagorny Karabakh.

Le président américain Donald Trump a annoncé le limogeage largement attendu de son ministre de la Défense Mark Esper, qui sera remplacé par le directeur du centre national de contre-terrorisme, Christopher Miller.

19h51 : Le Royaume-Uni est prêt à déployer une campagne massive de vaccination contre le Covid-19, mais il est trop tôt pour s'appuyer sur un vaccin comme solution à l'épidémie, estime le Premier ministre Boris Johnson. "Je dois souligner que nous n'en sommes qu'aux tout, tout premiers jours, et que nous en [du vaccin] parlons depuis longtemps."




(REUTERS)

19h40 : Bonsoir, le directeur général de la santé a fait état ce soir de 20 155 nouveaux cas de contamination en 24 heures. Le nombre de patients hospitalisés s'élève à 31 125, dont 4 690 en réanimation. Vous pouvez consulter notre tableau de bord pour comprendre l'évolution de l'épidémie.

19h38 : Bonsoir FI, il n'y a toujours pas de nombre de cas confirmés journaliers ? Merci

19h02 : "Aujourd'hui ce bug est corrigé, il était dû au fait qu'il y avait beaucoup de tests, ce qui est plutôt une bonne nouvelle", précise Jérôme Salomon, à propos de l'embouteillage informatique qui a empêché Santé publique France de remonter des données complètes ces derniers jours.

19h07 : Bonsoir @Marie, il s'agit de 6 personnes d'un même foyer, puisque nous sommes en confinement et que les visites auprès de vos proches (sauf pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables et précaires ou la garde d'enfants) sont interdites. Cela vaut aussi pour les repas pris en entreprise.

19h05 : Bonsoir FI. Je viens d'entendre "6 à table" ; on peut donc inviter des amis à partager le repas ???

18h56 : "Il y a eu 551 nouveaux décès à l'hôpital en 24 heures", précise Jérôme Salomon. "Plus nous serons mobilisés (...) plus nous respecterons le confinement, plus vite nous pourrons alléger les contraintes qui pèsent sur nous tous."

18h55 : "En ce jour, 31 925 personnes sont hospitalisées", dont plus de 4 000 personnes en réanimation. Au cours de cette deuxième vague, 83 évacuations sanitaires ont déjà été effectuées et 200 sont prévues pour les prochaines semaines.



(FRANCEINFO)

18h53 : Le directeur général de la santé rappelle que les contaminations ont le plus souvent lieu lorsque les gestes barrières ne sont pas respectés, notamment à domicile. "Plus de 8,8 millions de téléchargements de l'application Tous Anti Covid" ont été faites à ce jour, assure-t-il.

18h53 : "Les métropoles qui ont bénéficié de mesures de freinage précoces, en particulier du couvre-feu, commencent à observer une progression plus lente de l'épidémie, décrit Jérôme Salomon. C'est encourageant et cela nous incite à continuer nos efforts."

18h49 : "La France est le 4e pays au monde en nombre de cas. Ceci est dû à un dépistage particulièrement élevé : 2,3 millions de tests cette semaine, soit 24 millions de tests depuis le début."




(AFP)

18h49 : "Vous le savez, une deuxième phase massive touche l'hémisphère nord (....) l'épidémie progresse en Europe comme en France, à une vitesse différente (...) Ce soir nous dépassons les 1 807 479 cas et déplorons 40 987 décès", déclare Jérôme Salomon, le directeur général de la santé lors d'un point-presse.

18h38 : Les pharmacies peuvent désormais pratiquer des tests antigéniques. Ces tests indiquent en une demi-heure maximum si le patient est positif ou négatif au Covid-19. Un avantage incomparable par rapport aux tests PCR, dont il faut attendre les résultats un ou plusieurs jours. Qui peut y avoir recours ? Comment fonctionnent-ils ? Explications.

Une pharmacie pratique des tests antigéniques dans une tente posée à l'exterieur, à Paris, le 5 novembre 2020. (NICOLAS PORTNOI / HANS LUCAS / AFP)


(NICOLAS PORTNOI / HANS LUCAS / AFP)

19h04 : Le président des Patriotes Florian Philippot a relayé une publication d'un site animé par La France insoumise, affirmant que l'Hôtel-Dieu a été fermé en pleine crise sanitaire pour être converti en restaurant gastronomique. Un projet de transformation d’une partie de l’hôpital existe bien, mais n'a aucun lien avec la fermeture des urgences. Explication.

18h31 : Bonsoir @Jules En effet, un appel à la "grève sanitaire" a été lancé par les principaux syndicats de l'enseignement demain pour dénoncer le protocole sanitaire mis en place dans les établissements, qu'ils estiment insuffisant. Le Snuipp-FSU prévoit environ 20% de professeurs grévistes dans les écoles primaires.

18h31 : Bonjour, est-il vrai que le scolaire va être fortement perturbé ce mardi ?

18h26 : Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, tient à 18h30 ce soir un "point de situation sur la lutte contre la Covid-19 en France". Vous pourrez suivre son intervention dans ce direct.

18h41 : "Ça devient très inquiétant. Moi-même, qui suis tout le temps positif, qui aime toujours trouver des solutions, là, je suis très inquiet pour le sport français et plus particulièrement pour le basket."

Le championnat français de basket se déroule en ce moment, mais partiellement. Seuls quelques clubs jouent à huis clos. Pour Tony Parker, invité de franceinfo, cette situation "peut durer un mois maximum".




(PHILIPPE MILLEREAU / KMSP/AFP)

18h11 : Matignon annonce que le rapport de Jean-Louis Debré sur un éventuel report des élections régionales de mars prochain sera remis vendredi matin à Jean Castex. Les partis politiques seront ensuite consultés pour donner leur avis sur le contenu du texte, qui pourrait proposer un report en juin.

18h16 : Il est 18 heures et des poussières (promis, je passerai la balayette), voici un nouveau point sur l'actualité de ce lundi :

• Succès en vue dans le combat contre le coronavirus ? Les groupes américain et allemand Pfizer et BioNTech ont annoncé que leur vaccin en cours d'essai de phase 3 était "efficace à 90%". Une nouvelle "encourageante", a réagi l'OMS, tandis que les Bourses se sont envolées.


• Figure bien connue des Français pendant la première vague, le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, tiendra un nouveau point de situation, ce soir, à 18h30. Vous pourrez regarder son intervention dans notre direct.

La Russie et la Chine ont fait savoir qu'elles attendraient les résultats officiels de la présidentielle avant de féliciter le vainqueur. "Nous avons pris acte que monsieur Biden a proclamé sa victoire", a précisé Pékin. Suivez notre direct.

Emmanuel Macron s'est rendu à Colombey-les-Deux-Eglises (Haute-Marne) pour un hommage à Charles de Gaulle, 50 ans après la mort de son illustre prédécesseur. A l'Assemblée nationale, une minute de silence a été organisée en mémoire du général devenu président.

18h00 : "Je ne ménagerai aucun effort pour endiguer cette épidémie", promet le président élu, qui entend "traiter les disparités de santé qui font que ce virus touche en priorité les minorités". Il souhaite une distribution "gratuite et équitable" de vaccins aux Etats-Unis et insiste qu'il "suivra la science".

17h56 : Joe Biden prend la parole après les annonces sur le vaccin Pfizer/BioNTech. Il salue une avancée mais prévient que, même en cas d'homologation rapide, ce produit "ne sera pas largement disponible avant de nombreux mois". Regardez son intervention dans notre direct.

17h47 : L'accord préliminaire annoncé en septembre par l'Union européenne pour commander 200 millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech n'a pas encore abouti, selon l'eurodéputé Peter Liese, en chargé de la santé au sein du Parti populaire européen. "Ce contrat est sur le point d'être signé", affirme-t-il.



(ANADOLU AGENCY / AFP)

17h43 : A la clôture, le CAC40 progresse de 7,6%, sa meilleure performance depuis le 24 mars.

17h37 : Les Bourses européennes s'envolent depuis l'annonce sur le vaccin Pfizer, signant leur meilleure performance sur une séance depuis six mois. A New York, l'euphorie ne fait pas les affaires de tout le monde : la plateforme de vidéoconférences Zoom, qui a vu son audience exploser ces derniers mois, chute de près de 16% à l'ouverture.

17h31 : Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé juge "encourageante" l'annonce faite par Pfizer et BioNTech sur leur candidat-vaccin "efficace à 90%" contre le Covid-19. La scientifique en chef de l'OMS rappelle, elle, que "le monde a besoin de plusieurs vaccins sûrs, efficaces et abordables pour mettre fin à cette pandémie".

17h16 : Ce nouveau tour de vis en Algérie intervient pendant que le président Abdelmadjid Tebboune, atteint du coronavirus, est hospitalisé en Allemagne. Dix jours après l'arrivée à l'hôpital du dirigeant de 74 ans, son état de santé est "en constante amélioration", assurent ses services.

17h11 : L'Algérie durcit ses restrictions sanitaires. A compter de demain, et pour 15 jours, le couvre-feu sera étendu de 20 heures à 5 heures dans la majorité du pays et les transports urbains seront partout suspendus le week-end. La rentrée universitaire, prévue le 22 novembre, est reportée au 15 décembre.

17h13 : Le directeur général de la santé devrait notamment s'exprimer sur le bug informatique qui a compliqué l'interprétation des derniers chiffres de contaminations en France. Il pourrait aussi tirer de premiers enseignements du reconfinement, même si aucun véritable bilan (ni aucune annonce) n'est attendu avant la fin de la semaine de la part de l'exécutif.

17h11 : Le ministère de la Santé annonce que Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, fera un point de situation sur l'épidémie, ce soir, à 18h30. C'est une première notable depuis le début de l'automne, qui avait jusqu'ici été rythmé par les conférences de presse hebdomadaires d'Olivier Véran, parfois entouré d'autres ministres.