Covid-19 : le préfet de Mayotte annonce le reconfinement du département à partir de vendredi et pour "au moins trois semaines"

L'épidémie connaît ces dernières semaines un rebond important dans l'archipel, où le taux d'incidence est désormais de 440 cas pour 100 000 habitants, selon l'ARS.

Une ambulance à l\'entrée du Centre hospitalier de Mayotte, à Mamoudzou, le 21 mai 2020.
Une ambulance à l'entrée du Centre hospitalier de Mayotte, à Mamoudzou, le 21 mai 2020. (ALI AL-DAHER / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le préfet de Mayotte a annoncé, jeudi 4 février, un reconfinement du département à partir de vendredi, 18 heures. "Nous partons sur un confinement général d'au moins trois semaines, a-t-il expliqué sur La 1èreOn fermera les guichets publics. Les écoles, collèges et lycées seront fermés. Les commerces seront fermés sauf (...) pour la vente à emporter ou les livraisons." L'épidémie de Covid-19 connaît ces dernières semaines un rebond important à Mayotte, où le taux d'incidence est désormais de 440 cas pour 100 000 habitants, selon l'ARS. 

>> Ce direct est désormais terminé.

Pfizer compte livrer 5 millions de doses à la France fin février. "On est en ligne avec les objectifs qu'on s'était fixés", a déclaré sur franceinfo David Lepoittevin, directeur de l'activité vaccins au sein de la filiale française du laboratoire américain.

Le variant identifié en Angleterre représente 13,8% des tests positifs français. Le virologue Bruno Lina a communiqué sur France Inter des résultats partiels de la deuxième enquête flash menée le 27 janvier dernier. Il y a de fortes disparités régionales. Le taux de pénétration du variant identifié en Angleterre est supérieur à 20% en Ile-de-France, en Bretagne et dans le Grand-Est.

Un "bilan des mesures de freinage". Le Premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, tiendront une conférence de presse ce jeudi à 18 heures. Selon Matignon, ce rendez-vous permettra de faire un point d'étape sur la situation sanitaire et les mesures de restriction mises en place ces dernières semaines.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

00h11 : Voici un dernier point sur l'actualité de la soirée :

Pas de nouvelles mesures, mais prudence. A la veille de la période des vacances scolaires, Jean Castex et plusieurs ministres ont renouvelé leur appel à la vigilance, sur fond de progression des variants plus contagieux du Covid-19. Voici ce qu'il faut retenir de leur point de situation.

Le nombre de contaminations (23 448) est en baisse par rapport à hier (26 362), mais reste sur un plateau élevé. La situation est toujours tendue dans les hôpitaux, qui accueillent actuellement 27 766 patients (-187 par rapport à hier), dont 1 752 nouvelles admissions. L'ensemble des chiffres du jour sont à retrouver dans notre article.


Joe Biden appelle à la "fin" de la guerre au Yémen, en annonçant cesser le "soutien" et les "ventes d'armes" des Etats-Unis à la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite dans ce pays.


la Ligue de football professionnel (LFP) va perdre 50% des revenus télévisuels prévus, à l'issue de l'accord conclu avec Canal+ pour la diffusion des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2. Canal+ diffusera tous les matchs de la Ligue 1 de football à partir de la 25e journée, le 14 février.


La vigilance rouge "crues" a été levée pour le Lot-et-Garonne. A Marmande, la Garonne a atteint un pic à 10,20 mètres cette nuit : ce niveau d'eau n'avait plus été atteint depuis 40 ans.

23h55 : "Ce n'est pas parce qu'on ne reconfine pas que la partie est gagnée. Les vacances vont être décisives", prévient Benjamin Davido, infectiologue à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine).

23h49 : "Tous les midis, jusqu’à vingt-huit personnes sont accueillies au sein de notre restaurant".

À 700 mètres de Matignon, le lycée hôtelier catholique Albert-de-Mun, ouvre chaque jour son restaurant pour y accueillir une trentaine de personnes, révèle Mediapart, s'affranchissant des restrictions sanitaires en vigueur.

23h41 : Le gouvernement britannique a confirmé que les résidents du Royaume-Uni arrivant de pays jugés à risque devront observer dix jours de quarantaine à l'hôtel, à partir du 15 février, afin d'éviter d'importer des variants potentiellement résistants aux vaccins.

23h30 : "Il faut avoir en tête que si le télétravail diminue, c'est parce que, pour les salariés qui le pratiquent, c'est très difficile".

Le président de la CFE-CGC a réagi aux propos d'Elisabeth Borne, la ministre du Travail, qui a demandé ce soir "à chaque entreprise de se mobiliser sans délai" pour accentuer le recours au télétravail.


00h18 : La marque "C'est qui le patron" va reverser tous ses bénéfices aux Français frappés par la crise sanitaire. Les membres de la coopérative ont voulu soutenir tous les professionnels et pas seulement les agriculteurs, comme ils le faisaient jusqu'ici.

22h39 : Merci pour cette précision à l'intention de (je n'ai malheureusement pas pu suivre en détails la partie de questions/réponses après la conférence de presse). Concernant les circulations pendant le couvre-feu, il n'y a donc effectivement pas de changements de doctrine : on ne circule au delà de 18h qu'avec un motif valable mais les forces de l'ordre pourront être compréhensives, au cas par cas.

22h39 : Bonsoir Juliette, le ministre de l'intérieur a répondu à cette question dans la partie questions journalistes : c'est clair, pas de dérogation ,et pas de directive dans ce sens, les personnes doivent arriver avant le couvre feu, mais il fait confiance au bon sens des forces de l'ordre pour les cas particuliers

22h24 : Un confinement total de Mayotte est mis en place à partir de demain, pour trois semaines. "C'est une déception parce que c'est une décision qui vient tardivement", a réagi sur franceinfo Mansour Kamardine, député LR du département.

Mansour Kamardine lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale à Paris, le 26 novembre 2019. (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)(AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

22h18 : Bonsoir , aucune déclaration n'a été faite sur le sujet ce soir. La règle reste donc la même : "Concernant les trajets longs effectués en voiture, le déplacement doit être justifié par l’un des motifs dérogatoires (pour raisons professionnelles, de santé, pour porter assistance aux personnes vulnérables ou précaires…)", indiquait en décembre le ministère de l'intérieur à nos confrères de Ouest-France.

22h18 : Bonsoir, je n'ai pas écouté l'intervention du gouvernement. Pour les départs en vacances et en voiture, est-ce que le gouvernement va autoriser de circuler pendant une partie du couvre-feu ? Si oui avec un justificatif de location ou autre ? J'espère que vous nous donnerez cette info. Merci

21h50 : Bonsoir @flojo, sachez que la HAS déconseille la vaccination des femmes enceintes et allaitantes, car elles ont été peu incluses dans les essais cliniques et parfois même totalement exclues. Mais le collège national des gynécologues-obstétriciens français estime que la HAS fait preuve de trop de prudence, compte-tenu du risque que le Covid-19 fait peser sur la santé des femmes durant leur grossesse. Notre article vous en dit plus.





21h50 : Bonsoir merci pour votre travail. Je suis actuellement enceinte et j aimerai connaitre la position du gouvernement sur la vaccination des femmes enceintes. Merci.

21h43 : Bonne question @Livia21 : le groupe pharmaceutique AstraZeneca a justement annoncé aujourd'hui qu’il travaillait actuellement sur une modification de son vaccin, pour l'adapter aux variants, relaie BFMTV. Cette nouvelle version devrait être disponible à l’automne, rapporte The Independent (article en anglais).

21h43 : Bonsoir Juliette, je retente ma chance. Sait-on si le vaccin AstraZeneca est efficace contre les variants britanniques, bresiliens et sud-africains? Bravo pour votre travail.

21h15 : Selon le site Géodes, de Santé Publique France :

Les hôpitaux français traitent actuellement 27 766 patients atteints du Covid-19, dont 3 240 en réanimation, ce qui fait respectivement 187 et 27 de moins en 24 heures.


La situation reste toutefois tendue sur le front des hôpitaux, qui accueillent actuellement 27 766 patients (-187 par rapport à la veille), dont 1 752 nouvelles admissions.

En 24 heures, 360 personnes sont décédées du Covid-19 à l'hôpital (contre 358 hier), ce qui porte le bilan des morts à 77 952 depuis le début de l'épidémie en France.

Le nombre de contaminations (23 448) est en baisse par rapport à la veille (26 362), mais reste sur un plateau élevé, fluctuant entre 20 000 et 26 000 depuis janvier. Le taux de positivité est stable, à 6,7%.

21h13 : Il est l'heure de vous donner les chiffres du jour. Sachez que le nombre de personnes hospitalisées en France en raison du a continué de baisser, y compris en réanimation.

20h04 : Il est plus que l'heure de faire un point sur l'actualité :

Pas de nouvelles mesures, mais prudence. Avant le début des vacances, le gouvernement a renouvelé son appel à la vigilance, sur fond de progression des variants plus contagieux du coronavirus. Des nouveaux rendez-vous pour la vaccination ont également été annoncés. Voici ce qu'il faut retenir de ce point d'étape.

Mayotte est reconfiné pour au moins trois semaines, à compter de demain à 18 heures, face à l'explosion de l'épidémie dans ce département français de l'océan Indien.

Canal+ et la Ligue de football professionnel (LFP) ont trouvé un accord pour que la chaîne cryptée récupère les droits télé vacants de la Ligue 1 et de la quasi-totalité de la Ligue 2 jusqu'à la fin de la saison.


Vigilance rouge pour "inondation" et "crue" levée pour le Lot-et-Garonne. Néanmoins le département reste en vigilance orange, tout comme 13 autres départements.

19h50 : Voici ce qu'il faut retenir du point d'étape de Jean Castex et de ses ministres ce soir. (Martin BUREAU / AFP)

19h46 : N'hésitez pas à poser vos questions via ce formulaire : nous tâcherons d'y répondre, sur notre page #OnVousRépond, dans notre direct ou sur nos antennes télé et radio.

19h36 : Je repasse sur le reste de l'actualité mais, c'est promis : je vais revenir à vos questions régulièrement, au cours de la soirée. Notre compte-rendu des principales annonces va tomber sous peu : je le publierai dans ce direct.

19h33 : Bonsoir @Cortoma, le sujet n'a pas été évoqué ce soir. Mais Elisabeth Borne, la ministre du Travail, avait affirmé le 14 janvier, lors d'une conférence de presse gouvernementale, que "l'Etat continuera de prendre en charge 100% de la rémunération versée aux salariés" pour les entreprises "totalement fermées, comme les restaurants ou les discothèques". Et cela, "tant que les mesures de restrictions administratives s'appliquent".

19h33 : Est-ce que le gouvernement envisage de prolonger les mesures de chômage partiel??? Cortoma

19h26 : Cher @Lotus, la réponse est non : vous ne pouvez pas choisir votre vaccin. Logistiquement parlant, ce serait extrêmement compliqué. Vous serez donc vacciné au gré des arrivées des doses dans les centres.

19h26 : Bonjour, Au moment de se faire vacciner, est-il possible de demander un type de vaccin en particulier (ARN, ou autre) ?

19h24 : Bonsoir , pour l'instant, la mise en place d'un passeport vaccinal pour s'affranchir de cette obligation n'est pas à l'ordre du jour. Même si vous êtes vacciné, vous devez donc quand même présenter un test PCR négatif pour entrer en France.

19h24 : Bonsoir, a-t-on besoin d’un test PCR pour passer la frontière si on a déjà eu les 2 injections du vaccin ? Je précise à l’intérieur de l’Europe. Bien à vous

19h21 : Bonsoir @Alex_Q : oui, le couvre-feu reste maintenu dès 18 heures. Si cette mesure avait été abrogée, cela aurait été annoncé explicitement ce soir. Le gouvernement veut, manifestement, tout faire pour éviter un nouveau confinement et le couvre-feu fait partie des dispositifs qui devraient encore être maintenus un certain temps pour y parvenir.

19h21 : Bonsoir, Le couvre feu reste maintenu à 18h?malgré finalement une progression du nombre de contaminés????Je n’arrive pas à trouver l’info.Merci par avance

19h16 : Bonsoir cher @info ou intox, non, le ministre de la Santé n'a absolument pas déclaré que le vaccin allait être obligatoire pour les enseignants.

19h16 : Bonjour, est-il vrai que Olivier Véran a dit que le vaccin allait être obligatoire pour les enseignants ?

19h00 : Elisabeth Borne a rappelé qu'une "ligne d’écoute pour les salariés qui souffrent d’isolement" a été lancée par le gouvernement. Son numéro est le .


19h00 : "Nous sommes engagés depuis des mois dans un long combat, qui suppose résistance et persévérance, sens de la solidarité et des responsabilités et je sais que nous en sommes parfaitement capables", assure Jean Castex en conclusion de cette conférence de presse, qui est suivie de questions-réponses avec les journalistes.

19h00 : "Les vacances d’hiver débutent, pour certaines zones, demain soir. Nous avons choisi de ne pas limiter les déplacements entre régions. Une telle mesure aurait été justifiée si la circulation du virus était très inégale selon les régions. Ce n’est pas le cas", déclare Jean Castex.

18h56 : "Jamais la solidarité nationale, envers eux et plus généralement tous nos concitoyens qui sont dans la souffrance matérielle et humaine, n’a pris autant son sens", dit le Premier ministre.

18h56 : "Nous avons intensifié et nous allons encore adapter les mesures d’accompagnement économique, social, psychologique (...)", affirme Jean Castex qui vient de reprendre la parole.

18h56 : "La France contribuera à produire dès les prochains mois quatre vaccins", déclare la ministre. Il s'agit du "Moderna, à partir du mois de mars, le BioNTech, à partir du mois d'avril, le Curevac, si ce vaccin reçoit une autorisation de mise sur le marché à partir du mois de mai, et le Sanofi à partir du mois de juin".

18h53 : "Il faut s'attendre à des phases de mise au point, de ralentissements, d'accélérations des productions dans les sites de fabrication, comme nous l'avons vécu dans les sites de BioNTech, de Moderna et d'AstraZeneca", explique la ministre déléguée chargée de l'Industrie.

18h51 : Agnès Pannier-Runacher précise que "l'enjeu est de garantir dans la durée notre indépendance d'approvisionnement. C'est ainsi que l'essentiel des doses qui sont acheminées vers la France sont produites en Europe."

18h49 : "L'Union européenne a à ce jour commandé plus de 2,6 milliards de doses de vaccins. Ces commandes sont fermes", assure la ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher.

18h51 : "C'est pourquoi, déclare Elisabeth Borne, j'appelle tous les chefs d'entreprise et les représentants des salariés à organiser des concertations au sein de chaque entreprise dans les meilleurs délais."

18h48 : "Par ailleurs, une étude réalisée par mon ministère montre également un relâchement plus plus prononcé du télétravail dans certains secteurs. C'est le cas notamment de la banque et de l'assurance, de la communication, de l'informatique, des activités immobilières et juridiques", ajoute la ministre du Travail.

18h47 : La deuxième priorité, c'est que les salariés qui télétravaillent aujourd'hui 1, 2 ou 3 jours par semaine fassent au moins un jour de télétravail en plus chaque semaine", ajoute Elisabeth Borne.

18h48 : "Je demande à chaque entreprise de se mobiliser sur les deux priorités suivantes. La première, c'est de réduire la part des salariés qui ne télétravaillent pas du tout", annonce la ministre du Travail.

18h45 : "Aujourd'hui, près d'un tiers des actifs en France peuvent télétravailler facilement et donc participer à la lutte contre le virus en télétravaillant : il apparaît toutefois que le télétravail s'érode depuis fin novembre", explique la ministre.

18h45 : "Depuis le début du mois de novembre, le télétravail doit être la règle pour toutes les activités qui le permettent", rappelle la ministre du Travail, Elisabeth Borne.

18h43 : Depuis lundi, avec la mise en place des contrôles aériens, "on est passé de 65 000 passagers par jour à 20 000 passagers par jour", indique le ministre.

18h41 : "Le gouvernement n'a pas hésité et n'hésitera pas à sanctionner durement les compagnies aériennes peu scrupuleuses sur la réalisation [des contrôles] qui leur incombent en première intention", annonce Gérald Darmanin.

18h40 : Quelque 587 restaurants et débits de boissons ont été contrôlés hier : ces contrôles seront encore renforcés et ils ont fait naître une réponse ferme de justice", assure le ministre de l'Intérieur.

18h39 : Depuis la mise en place du couvre-feu, "177 000 amendes ont été notifiées", ajoute Gérald Darmanin.