Covid-19 : la France a recensé 9 406 nouveaux cas d'infection en 24 heures

Santé publique France fait également état, vendredi, de 155 nouvelles hospitalisations et 18 admissions en réanimation en 24 heures.

Des passants masqués dans une rue de Toulouse (Haute-Garonne), le 4 septembre 2020.
Des passants masqués dans une rue de Toulouse (Haute-Garonne), le 4 septembre 2020. (GARO / PHANIE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La France se maintient sous la barre des 10 000 cas. Santé publique France a recensé, vendredi 11 septembre, 9 406 nouveaux cas d'infection au Covid-19 en 24 heures. L'agence fait également état de 155 nouvelles hospitalisations et 18 admissions en réanimation sur le même laps de temps. Le taux de positivité des tests est de 5,4%. Il demeure stable par rapport à celui annoncé jeudi, mais est en augmentation par rapport aux jours précédents : il était de 5,2% mardi, et de 4,9% dimanche.

Dans l'après-midi, le gouvernement a classé 42 départements en rouge, soit en "circulation active du virus", a annoncé Jean Castex. Le Premier ministre s'est exprimé à l'issue du Conseil de défense. 

 Quarante-deux départements classés en rouge. Désormais, le virus circule activement dans 42 départements. Dans le détail, 28 départements étaient classés en rouge : les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, les deux départements corses, la Côte-d'Or, le Gard, la Haute-Garonne, la Gironde, l'Hérault, le Loiret, le Nord, le Bas-Rhin, le Rhône, la Sarthe, la Seine-Maritime, le Var, le Vaucluse, les départements d'Ile-de-France, la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion. Ils sont désormais rejoints par le Pas-de-Calais, le Maine-et-Loire, la Loire-Atlantique, l'Ille-et-Vilaine, les Pyrénées-Atlantiques, le Tarn-et-Garonne, les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Ain, le Puy-de-Dôme, la Loire, l'Isère, la Guyane et Mayotte.

Diminution de la durée de quarantaine. "La durée d'isolement est ramenée à sept jours", annonce Jean Castex. Jusqu'ici, cette quarantaine s'élevait à 14 jours. 

Un recrutement de 2 000 personnes pour renforcer le traçage. Ces personnels supplémentaires rejoindront l'Assurance-maladie et les Agences régionales de santé pour soutenir les opérations de traçage des cas contacts des malades, a annoncé Jean Castex. 

Des décisions locales. Le Premier ministre demande aux préfets de Marseille, de Bordeaux et de Guadeloupe de lui faire des propositions "d'ici lundi" pour "des mesures complémentaires". Il annonce que le ministre de la Santé va reprendre ses points d'information réguliers. 

Prudence pour les personnes âgées. "Demain dépend de vous, de nous", a affirmé le Premier ministre qui a recommandé, pour conclure, la "plus grande prudence" aux personnes âgées pour "quelques mois encore".

Des indicateurs au rouge. Le tableau général est préoccupant, avec des indicateurs qui ne cessent de se dégrader, en particulier dans certaines régions comme Provence-Alpes-Côte d'Azur. Sur l'ensemble de la France, le nombre de cas positifs et le taux de positivité des tests augmentent régulièrement ces dernières semaines. Dans une moindre mesure, cela commence à se ressentir sur le nombre de personnes transférées à l'hôpital, voire, pour les cas les plus graves, en réanimation.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

00h10 : Faisons un dernier point sur l'actualité de la journée :

Circuit de dépistage renforcé pour les personnes prioritaires, quatorzaine réduite à sept jours, évolution "préoccupante" à Bordeaux, Marseille ou en Guadeloupe... Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex à l'issue du Conseil de défense sur le Covid-19.


Le Pas-de-Calais, l'Ille-et-Vilaine, les Pyrénées-Atlantiques... Quatorze départements ont été classés en "zones de circulation active du virus" aujourd'hui. Au total, 42 départements sont désormais classés en "zone rouge".

L'organisation terroriste Al-Qaïda a de nouveau menacé Charlie Hebdo aujourd'hui, après la republication des caricatures de Mahomet à l'occasion du procès des attentats de janvier 2015.


Le coureur français Romain Bardet, 11e du classement, a été contraint d'abandonner le Tour de France aujourd'hui, après sa chute lors de la 13e étape. Il souffre d'une commotion cérébrale.

23h57 : @Baloo23 : les journées européennes du patrimoine n'auront toutefois pas lieu dans les Alpes-Maritimes, du fait "de la reprise de l'épidémie de Covid-19" dans le département, a annoncé aujourd'hui le président du Conseil départemental.

23h54 : Bonsoir @Baloo23, oui, les journées européennes du patrimoine auront bien lieu les samedi 19 et dimanche 20 septembre prochains, et le thème de cette 37e édition est "Patrimoine et éducation : apprendre pour la vie".

"L’ensemble des acteurs de cette 37e édition (...) veillera sur la sécurité de tous en appliquant scrupuleusement les consignes sanitaires fixées par le gouvernement", précise le ministère de la Culture dans un récent communiqué. "De nombreux lieux" privilégieront notamment "les visites en petits groupes et sur inscription".

23h53 : Bonjour, les journées du patrimoine Seront elles maintenues?Merci de votre réponse.

23h40 : Ce foyer de contamination a été repéré aujourd'hui. A Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), 24 résidents et deux agents d'un Ehpad ont été testés positifs au Covid-19, rapporte France Bleu Béarn Bigorre. Un résident sur les 24 testés positifs présente des symptômes, mais son état n'est pas grave.

Une résidente en Ehpad. Photo d\'illustration.(MAXPPP)

22h56 : Bonsoir @Lolo01, merci pour votre message qui me donne l'occasion d'en parler. Dans un communiqué diffusé ce soir, la préfète de l'Ain annonce en effet que "les accès au col du Grand Colombier et au col de la Biche seront interdits du samedi 12 septembre 2020 à midi au dimanche 13 septembre 2020 à 20 heures", du fait de l'évolution de la situation sanitaire.

Les spectateurs de la 15e étape dimanche pourront toutefois la suivre "sur tout le reste du parcours", à condition de porter un masque et de "s'espacer tout le long de la route pour éviter les regroupements".

22h56 : Le préfet de l Ain décide du huit clos pour le passage du Tour de France dans les cols de la biche et pour l arrivée au Grand Colombier

22h48 : Avec un peu de retard, voici un petit "best-of" de nos contenus du jour sur franceinfo :

Notre reportage à Beyrouth, où la solidarité s'organise pour les familles appauvries par les explosions du 5 août et l'incendie d'hier, qui a détruit une partie de l'aide alimentaire internationale.


Notre article revenant sur la capacité des hôpitaux français à faire face à une nouvelle vague de l'épidémie de Covid-19.


Notre article vous détaillant ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex, après le Conseil de défense sur le Covid-19.

22h15 : Lors de son discours en fin d'après-midi, le Premier ministre, Jean Castex, a fait état d'une évolution "préoccupante" à Marseille, Bordeaux ou encore en Guadeloupe. Sur place, "la situation est très, très tendue, mais on fait face" témoigne sur franceinfo Bruno Jarrige, vice-président du CHU de Pointe-à-Pitre. "On a depuis quelques jours jusqu'à plus de 65 patients présents dans le CHU, dont maintenant plus de 20 en réanimation."

21h49 : "Les équipes dans les établissements, dans les services à domicile, sont épuisées. Les vacances n'ont pas suffi. La charge émotionnelle et la charge de travail ont été trop lourdes. Il faut aider les équipes, car nous allons être dans une situation intenable."

Sur franceinfo, Pascal Champvert, président de l'Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA), a insisté sur la nécessité de créer des postes dans les Ehpad et services de soins à domicile.

21h46 : Après le discours de Jean Castex, l'Association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) réclame sur franceinfo un "soutien de toute urgence" aux personnels des Ehpad et des services à domicile, qui doit passer selon elle "par des créations d'emplois".

Une aide-soignante s\'occupe d\'une résidente dans un Ehpad près de Montpellier, le 7 mai 2020. Photo d\'illustration.


(MAXPPP)

21h39 : Interrogé par franceinfo, Arthur Clément, biologiste en région parisienne, estime que la stratégie de priorisation des tests "est la bonne solution". "Ces créneau de priorisation, on les a déjà mis en place dans les laboratoires. Notre instinct de médecin nous a poussé à les mettre en place depuis bien longtemps", explique-t-il.

Une femme réalise un test PCR de dépistage au Covid-19, à Paris, le 4 septembre 2020.


(CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

21h32 : @Babel : les préfets peuvent également décider de fermer plus tôt que prévu des bars et restaurants, comme cela a été le cas dans le départements des Bouches-du-Rhône ou encore à Lille samedi dernier, lors de la "braderie des commerçants".

21h26 : Bonsoir @Babel, dans les départements classés comme zones rouges, c'est-à-dire des "zones de circulation active du virus", les préfets ont la possibilité de prendre des "mesures complémentaires" pour limiter la propagation du coronavirus, explique service-public.fr.

Ils peuvent notamment limiter ou interdire des rassemblements, "limiter les déplacements à un rayon de 100 km, à un département ou à une ville" ou encore ordonner la fermeture partielle ou totale de certains lieux recevant du public et qui sont "non essentiels", comme des salles de spectacle ou des musées.

21h26 : Avez-vous une idée des mesures et restrictions qui pourraient s'appliquer dans ces départements rouges ? C'est vraiment important pour beaucoup de professionnels pour programmer ou déprogrammer des événements à court terme en minimisant les dégâts... On est beaucoup à être déçus de la communication du gouvernement, très peu instructive sur ce qui nous attend :-((

21h19 : Le Premier ministre, Jean Castex, a annoncé plusieurs ajustements en fin d'après-midi, à l'issue du Conseil de défense sur le Covid-19. Que faut-il retenir de son discours ? Les explications de France 2 :

(FRANCE 2)

21h14 : Le juge des référés avait été saisi par un habitant d'une petite commune des Bouches-du-Rhône : ce dernier jugeait que l'obligation du port du masque "dans les zones urbanisées ou agglomérées du département" était trop vague. Le tribunal administratif de Marseille demande au préfet de prendre "un ou de nouveaux arrêtés ou de modifier son arrêté" avant mardi midi.

21h10 : Le tribunal administratif de Marseille somme le préfet des Bouches-du-Rhône d'être plus précis dans son arrêté rendant obligatoire le port du masque dans les villes du département. Il s'agit de le limiter aux zones à "forte densité".

20h10 : 20 heures (et quelques minutes), faisons un nouveau point sur l'actualité de ce vendredi 11 septembre :

L'organisation terroriste Al-Qaïda a de nouveau menacé Charlie Hebdo, après la republication des caricatures de Mahomet à l'occasion du procès des attentats de janvier 2015, annonce le groupe Site.


Circuit de dépistage renforcé, quatorzaine réduite à sept jours, 42 départements désormais en zone rouge... Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex à l'issue du Conseil de défense sur le Covid-19.


La France a recensé 9 406 nouveaux cas de contamination et 40 décès liés au Covid-19 en 24 heures, indique ce soir Santé publique France. Suivez notre direct.


Le cycliste colombien Daniel Felipe Martinez (Education First) a dompté le Puy Mary et s'est imposé dans la 13e étape du Tour de France.

20h02 : Santé publique France fait également état de 2 357 nouvelles hospitalisations au cours des sept derniers jours, dont 389 entrées en réanimation. Cela représente 155 nouvelles hospitalisations et 18 admissions en réanimation en 24 heures.

19h57 : Le taux de positivité des tests est de 5,4% selon Santé publique France, un taux stable par rapport à celui annoncé hier, mais en augmentation par rapport aux jours précédents : il était de 5,2% mardi, et de 4,9% dimanche.

19h53 : Santé publique France fait également état de 40 nouveaux décès ces dernières 24 heures, portant à 30 893 le nombre de décès liés au Covid-19 dans le pays.

19h52 : La France a recensé 9 406 nouveaux cas d'infection au Covid-19 en 24 heures, indique ce soir Santé publique France.

19h51 : Bonsoir @le marnai, voici dans le détail la liste des départements désormais considérés comme zones rouges, c'est-à-dire des "zones de circulation active du virus" :

Vingt-huit départements étaient déjà classés en rouge : les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, les deux départements corses, la Côte d’Or, le Gard, la Haute-Garonne, la Gironde, l'Hérault, le Loiret, le Nord, le Bas-Rhin, le Rhône, la Sarthe, la Seine-Maritime, le Var, le Vaucluse, les départements d'Ile-de-France, la Guadeloupe, la Martinique et la Réunion.


Quatorze départements passent en rouge : le Pas-de-Calais, le Maine-et-Loire, la Loire-Atlantique, l'Ille-et-Vilaine, les Pyrénées-Atlantiques, le Tarn-et-Garonne, les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Ain, le Puy-de-Dôme, la Loire, l'Isère, la Guyane et Mayotte.

19h49 : Quels sont les autres départements ?

19h31 : Le virus circule désormais activement dans 42 départements. Les 28 départements déjà classés en rouge sont rejoints par le Pas-de-Calais, le Maine-et-Loire, la Loire-Atlantique, l'Ille-et-Vilaine, les Pyrénées-Atlantiques, le Tarn-et-Garonne, les Pyrénées-Orientales, l'Aude, l'Ain, le Puy-de-Dôme, la Loire, l'Isère, la Guyane et Mayotte.

19h08 : La Mostra de Venise est en passe de réussir son pari. L'ultime film de la compétition, le très attendu Nomadland, est projeté aujourd'hui, sans que le coronavirus ait enrayé la machine du grand festival de cinéma en pleine pandémie.

18h57 : Comme @Chichille72, vous êtes nombreux à nous interroger sur la liste des 42 départements classés en zone de circulation active du virus. Cette liste est fixée par décret du Premier ministre, comme l'explique le site service-public.fr. Pour l'heure, elle n'a pas encore été publiée au Journal officiel. Nous vous tiendrons informés dans ce live quand nous en saurons davantage.

19h04 : Bonjour, pouvez-vous nous donner les départements en zone rouge ? Merci pour votre excellent travail.

18h50 : Le Premier ministre, Jean Castex, a pris la parole en fin d'après-midi, après un Conseil de défense dédié à l'épidémie de Covid-19. Dépistage, durée d'isolement réduite à sept jours, évolution "préoccupante" à Marseille, Bordeaux et en Guadeloupe... Voici ce qu'il faut retenir de son discours.

Le Premier ministre Jean Castex lors de son discours à l\'hôtel Matignon à Paris, le 11 septembre 2020.


(FRANCEINFO)

18h55 : Plus de 12 000 nouveaux cas d'infection au Covid-19 ont été notifiés aujourd'hui en Espagne, selon le ministère de la Santé. Il s'agit du nombre de nouveaux cas le plus élevé enregistré dans le pays, depuis que les tests sont réalisés à plus grande échelle. Ces nouveaux cas n'ont toutefois pas tous été détectés ces dernières 24 heures – certaines régions mettent plusieurs jours à faire remonter les informations à l'Etat.

18h57 : Jacques Battistoni, président du syndicat des médecins généralistes MG France, réagit à l'annonce, par Jean Castex, d'une réduction de la durée d'isolement à sept jours. "C'est certainement efficace dans 98 ou 99% des cas et c'est facilement applicable par tout le monde, je pense que c'est une bonne nouvelle, une bonne chose, cette règle-là", a-t-il estimé sur franceinfo.

18h35 : Bonjour @Tinkerbell. Le Premier ministre a décidé de raccourcir la durée d'isolement à sept jours, mais sans entrer dans les détails de cette mesure. Il a toutefois indiqué que cette décision avait été prise "sur proposition du Conseil scientifique". Dans son avis du 3 septembre, le Conseil scientifique suggère de réduire l'isolement à sept jours après le début des symptômes pour les cas confirmés. Il préconise également aux cas asymptomatiques d’observer sept jours d’isolement après un prélèvement positif. En revanche, pour les cas contacts, le Conseil scientifique recommande sept jours d'isolement avant la réalisation du dépistage, puis encore sept jours si le résultat du test est positif.

18h56 : Le délai d'isolement ramené à 7 jours concerne-t-il les personnes positives ou les cas contacts ? merci

18h19 : Retrouvez ici l'intégralité du discours du Premier ministre, Jean Castex, sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 en France :

(FRANCEINFO)

18h08 : Bonjour @Paskal29. Effectivement, Jean Castex a indiqué que le respect de la durée d'isolement "donnera lieu à des contrôles", sans plus de précisions. Pour l'heure, nous n'avons pas plus d'informations sur les modalités de ces contrôles.

18h08 : Les personnes en "septaine" seront soumises à des "contrôles ". En connaît-on les modalités ?

18h20 : Bonjour @Billie. Le Premier ministre n'a fait aucune annonce sur les rassemblements. Toutefois, des mesures complémentaires pourront être prises secteur par secteur par les préfets. Dans les prochains jours, surveillez donc les éventuelles décisions de la préfecture dont vous dépendez. Par ailleurs, à Marseille, Bordeaux et en Guadeloupe, trois zones où le virus circule activement, les préfets concernés devront présenter des mesures complémentaires d'ici lundi, a indiqué le Premier ministre.

18h11 : Bonjour, y a-t-il des restrictions pour les rassemblements, mariages, fêtes ... ?

18h02 : A 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

La durée d'isolement est ramenée à sept jours, annonce Jean Castex. Le Premier ministre alerte sur la circulation du virus et recommande la "plus grande prudence" aux personnes âgées pour "quelques mois encore".

#PROCES_ATTENTATS Après les proches des victimes, les accusés sont entendus à l'occasion de la huitième journée du procès des attentats de janvier 2015. Suivez notre direct.

Une nouvelle grenade de désencerclement moins dangereuse sera utilisée dès demain dans le cadre des manifestations, annonce Gérald Darmanin.

Daniel Felipe Martinez (Education First) dompte le Puy Mary et s'impose dans la 13e étape du Tour de France.

17h56 : "Le virus circule de plus en plus en France."

Jean Castex a débuté son discours en faisant un point sur l'avancée de l'épidémie.

17h52 : Le Premier ministre a annoncé dans son discours le recrutement de 2 000 personnes supplémentaires pour le traçage des cas de Covid-19. "Le virus est là pour quelques mois encore", il faut "éviter un confinement généralisé".




17h48 : 15 min de bla bla ...

17h48 : Rien de nouveau pour les Français.

17h48 : Donc, comme prévu, aucune annonce et on laisse l’épidémie se développer.

17h49 : Si je comprends bien, on attend de voir les décisions des préfets. C'est certain que là on a une vraie visibilité pour les semaines à venir !

17h48 : Dans les commentaires, vous exprimez votre déception face au discours du Premier ministre.

17h46 : "Demain dépend de vous, de nous."



17h44 : Pour conclure, il recommande la "plus grande prudence" aux personnes âgées pour "quelques mois encore".

17h46 : Le Premier ministre demande aux préfets de Marseille, de Bordeaux et de Guadeloupe de lui faire des propositions "d'ici lundi" pour "des mesures complémentaires". Il annonce que le ministre de la Santé va reprendre ses points d'information réguliers.