DIRECT. Covid-19 : plus de 12 millions de Britanniques ont déjà reçu la première dose du vaccin

Les autorités britanniques ont également rapporté, dimanche, avoir comptabilisé près de 16 000 nouvelles infections en 24 heures, et 373 morts de plus. 

Un centre de vaccination contre le Covid-19, le 3 février 2021, à Londres (Royaume-Uni).
Un centre de vaccination contre le Covid-19, le 3 février 2021, à Londres (Royaume-Uni). (JUSTIN TALLIS / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La campagne de vaccination avance outre-Manche. Le gouvernement britannique a annoncé, dimanche 7 février, que plus de 12 millions de personnes ont déjà reçu la première dose du vaccin contre le Covid-19 (12 014 288 précisément). Suivez notre direct. 

Israël a entamé son troisième déconfinement. Salons de coiffure rouverts, clients de retour dans certaines boutiques et déplacements de plus d'un km... Israël a commencé, dimanche, à sortir de son troisième confinement, plus d'un mois après sa mise en place fin décembre. L'allégement de ces restrictions intervient sur fond d'intense campagne de vaccination. Depuis la mi-décembre, l'Etat hébreu a vacciné plus de 3,4 millions de personnes (soit près de 40% de sa population), et plus de deux millions d'Israéliens ont reçu une seconde dose. 

"300 millions d'euros" pour fabriquer plus de vaccins et de traitements en France. Sur franceinfo dimanche matin, la ministre déléguée chargée de l'Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a annoncé la relance d'un "appel à projets de 300 millions d'euros pour permettre de fabriquer plus en France, pas seulement des vaccins d'ailleurs, mais également des traitements" contre le Covid-19. 

Plus de 20 000 nouveaux cas en 24 heures. Le nombre de contaminations en France (20 586) était en légère baisse samedi par rapport à la veille (22 139), tout en restant sur un plateau élevé, selon les chiffres de Santé publique France. La pression hospitalière continue d'être en léger recul : les hôpitaux français accueillent désormais 27 369 patients, soit environ 250 de moins que la veille. Parmi eux, 3 225 personnes se trouvent en réanimation (-20).

 "Tout se jouera sur notre capacité à contrôler la progression du variant anglais." Interrogé par le Journal du dimanchel'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du Conseil scientifique, estime que "d'éventuelles nouvelles restrictions" vont dépendre de "notre capacité à contrôler la progression du variant anglais" du Sars-CoV-2. "Si on continue sur cette trajectoire (...) Le variant deviendra majoritaire autour du 1er mars", prévient le professeur.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #COVID_19

23h02 : On ferme ! Non sans avoir jeté un coup d'œil aux principaux titres de l'actualité.

Encore et toujours 20 000 personnes contaminées lors des dernières 24 heures, les chiffres d'hospitalisation augmentent légèrement : voici ce qu'il faut retenir des chiffres du jour.

• Emmanuel Macron et Barbara Pompili se sont félicités aujourd'hui des bons chiffres de la France en matière d'émission de gaz à effets de serre. Une vision des choses que dénonce l'opposition.

Sept départements sont toujours concernés par la vigilance orange aux crues de Météo France, dont les deux Charente, où le niveau des eaux ne baisse pas, particulièrement à Saintes.

Il n'y a pas eu de miracle pour l'OM : le PSG s'est logiquement (et assez facilement) imposé au Stade Vélodrome pour le 100e clasico 2-0.

Rendez-vous demain, six heures, pour la suite de ce live.

22h50 : Je trouve que les propos de Philippe Amouyel ne sont pas assez entendus. Le gouvernement fait un choix : rendre acceptable 400 morts par jour alors que nous étions déjà confinés aux même chiffres au printemps. Entre mars et aout 2020 nous avons eu plus de 30 000 morts, depuis aout jusqu'a maintenant nous avons plus 48 000 morts ! Le "quoi qu'il en coute" aurait il changé de camps pour passer de l'aspect économique à l'humain ?

22h50 : Dans les commentaires, @Mélu rebondit sur les propos de Philippe Amouyel qui souligne que l'équivalent d'un avion de ligne meurt du Covid chaque jour.

22h28 : Phrase terrible de l'épidémiologiste Philippe Amouyel dans Le Parisien : "Aujourd'hui en France, c'est l'équivalent d'un avion de ligne qui s'écrase tous les jours et le problème, c'est que ça ne choque plus personne".

21h21 : À l’hôpital Max Fourestier de Nanterre (Hauts-de-Seine), le rythme des nouvelles admissions de patients Covid ne faiblit pas, au point que la direction se voit contrainte de reporter des opérations non urgentes, constate France 2.




(FRANCE 2)

21h17 : Dans le même temps, la Hongrie a décidé d'utiliser le vaccin russe Sputnik V avec une première livraison de 40 000 doses. Les autorités sanitaires du pays - qui ont aussi passé commande du vaccin chinois - vont commencer l'administrer sans attendre l'avis de l'UE, trop lente selon eux.

21h15 : L'Afrique du Sud, officiellement le pays du continent le plus touché par le virus avec plus d'1,5 millions de cas et plus de 46.000 décès, a reçu sa première livraison d'un million de vaccins lundi.

21h14 : L'Afrique du Sud annonce la suspension temporaire de son programme de vaccination contre le Covid-19, qui devait démarrer dans les prochains jours avec un million de vaccins développés par Oxford et AstraZeneca, après une étude révélant une efficacité "limitée" contre le variant sud-africain.

21h04 : Le Portugal a lancé au début du mois de février un appel à l’aide européenne face à la crise épidémique liée au Covid-19. Les chiffres de la contamination se sont accélérés en raison de la progression du variant britannique. Reportage de France 2.




(FRANCE 2)

20h54 : @Luc J'ai peur qu'il vous faille trouver une solution pour éviter de vous trouver sur la route après 18 heures, car votre cas ne rentre pas tout à fait dans la case du fameux "motif familial impérieux". Je vous cite le ministère de l'Intérieur : "un motif familial impérieux correspond à une situation manifestement nourrie d’urgence ou de gravité qui nécessite de se déplacer sans délai pour y répondre. Il peut s’agir par exemple du décès ou d’une maladie grave d’un parent proche ou d’une obligation de déménagement familial pour raisons professionnelles."

20h52 : J'habite dans le 93 et je dois me rendre à Limoges pour l'enterrement d'un proche en milieu d'après-midi. Pourrais-je rentrer chez moi après 18 heures (rentrer vers minuit) ou aller dormir ailleurs (mais j'y serai vers 20 heures). Aurai-je un problème en cas de contrôle?

20h49 : Cette équipe comprend 31 personnels soignants du service de santé des armées. Elle va être intégrée au centre hospitalier de Mayotte. Elle est soutenue par 8 militaires du régiment médical de l’armée de Terre.

20h49 : Face à la recrudescence du virus à Mayotte, l'armée annonce qu'elle déploie des capacités de réanimation à Mayotte. Un "module militaire de réanimation" vient d’arriver sur place, annoncent dans un communiqué, les ministères des Outre-mer et des Armées.

20h47 : @Mignon Mignon et @Orion1992 Retenez surtout que les masques fait maison sont désormais interdits, et nonobstant vos talents de couturier, généralement, ça se voit. Comme je l'expliquais tout à l'heure, l'Etat fournit des masques aux bénéficiaires d'aides sociales ainsi qu'à leurs enfants. De nombreuses mairies font de même.

Comme on vous l'a montré dans cet article, la plupart des masques qu'on trouve dans le commerce ne sont pas fabriqués en France.

20h44 : Je viens de lire que les élèves devront porter des masques de type1, donc à changer 2 fois par jour.L'état, qui prend cette décision , ne veut pas prendre en charge cette obligation. Le prix de ces objets (polluants), ayant augmenté de façon inexplicable par rapport à l'avant covid, certains vont se faire encore beaucoup d'argent. C'est absolument scandaleux, on est dans une république du profit à tout pris.

20h44 : Bonsoir Pierre Godon. À partir de ce lundi, il sera interdit de porter un masque ‘’fait maison’’ dans les écoles, collèges et lycées. L’Education Nationale impose désormais le port obligatoire du masque de catégorie 1, ou chirurgical. Que risque les réfractaires ? Une amende ? Comment va-t-on contrôler ça ?

20h25 : L'infectiologue Eric Caumes a plaidé sur BFM-TV en faveur de la réouverture des lieux culturels et sportifs, "sinistrés" à cause de l'épidémie de Covid-19, au nom de la santé psychique des Français qui "tombent dans la sinistrose" : "A partir du moment où on respecte les mesures barrières, même dans des lieux où il y a beaucoup de public comme les théâtres, les stades, les musées, je pense que les risques sont beaucoup plus faibles que dans le milieu familial, professionnel ou scolaire."

20h12 : @Puce59 C'est impossible pour moi de vous répondre catégoriquement. Notez que les grands salons (Salon du Livre, Festival d'Angoulême) ont fait ce calcul en reprogrammant leurs évènements à la fin du printemps et au début de l'été. Mais bien malin qui saura prédire la situation sanitaire à ce moment-là.

20h10 : Pensez vous qu'il sera possible de se marier presque normalement ou faire des réunions de famille dans le respect des gestes barrière d'ici le mois de juin ?

20h02 : Il est 20 heures, faisons le point sur l'actualité de ce dimanche soir.

Encore et toujours 20 000 personnes contaminées lors des dernières 24 heures, les chiffres d'hospitalisation augmentent légèrement : voici ce qu'il faut retenir des chiffres du jour.

• Emmanuel Macron et Barbara Pompili se sont félicités aujourd'hui des bons chiffres de la France en matière d'émission de gaz à effets de serre. Une vision des choses que dénonce l'opposition.

Sept départements sont toujours concernés par la vigilance orange aux crues de Météo France, dont les deux Charente, où le niveau des eaux ne baisse pas, particulièrement à Saintes.

H-1 avant le choc OM-PSG, dans un contexte très tendu pour les Olympiens, dont le président, Jacques-Henri Eyraud, est devenu la tête de Turc des supporters. Portrait.

19h47 : On comptait aussi 27 694 patients hospitalisés ce soir, soit une augmentation de 325 patients par rapport à la veille. Il y a par ailleurs 3 272 patients en réanimation, soit une augmentation de 47 cas par rapport à samedi.

19h37 : Le nombre de gens ayant reçu une première injection du vaccin grimpe à 1,87 millions, 19 249 de plus qu'hier. Un chiffre bas, mais habituel pour un dimanche.

19h46 : La France compte 19 715 nouveaux cas de contamination lors des dernières 24 heures, et 171 décès de plus, selon les chiffres de Santé Publique France.



19h33 : Selon lui, la police a refusé 700 personnes à l'embarquement pour défaut de motif impérieux, et 600 pour défaut de test PCR.

19h33 : Selon le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari, sur LCI, le nombre de voyageurs aériens arrivant en France a été divisé par deux depuis une semaine, et la fermeture des frontières (sauf motif impérieux). Le trafic aérien avait déjà été divisé par cinq depuis le début de la pandémie.

19h26 : Et pendant ce temps, à Carantec, dans le Finistère, une femme a reçu une convocation de l'Assurance maladie pour se faire vacciner... alors qu'elle est morte depuis 10 ans, rapporte Le Télégramme de Brest.

19h20 : Camille Chaize a aussi donné un chiffre sur les fêtes clandestines interrompues par la police. "Depuis la mise en place du couvre-feu au mois de décembre dernier, ce sont 190 rassemblements festifs qui ont été démantelés par les forces de l'ordre. Cela a donné lieu à 208 interpellations."

18h55 : "Tout le monde connaît bien maintenant les dispositifs. (...) L'important, c'est d'arriver à 18 heures sur son lieu, que ce soit un lieu de villégiature ou sur son lieu de résidence. Donc, il faut s'organiser un petit peu différemment, prendre ses précautions, notamment si on a de la route à faire."

Pas de tolérance pour les vacanciers qui arriveraient sur leur lieu de vacances après 18 heures, réaffirme Camille Chaize sur Europe 1.

19h18 : @AntiCovid Notez tout de même la décélération spectaculaire de la courbe peu après 18 heures. Il y a du mieux par rapport à la semaine dernière.

18h40 : Bonsoir FI , 238 km de bouchons à 18h00 ! On est dimanche et ce n’est pas la sortie de l’entreprise ? On va droit dans le mur ! Ils viendront tous pleurer lorsque l’on sera de nouveau confiné... bon courage FI

18h56 : Eh bien non , Jean Castex s'est borné à dire jeudi en conférence de presse que la mesure était maintenue.

18h38 : Bonjour, y a-t-il une date de fin prévue pour le couvre-feu ? Merci.

18h50 : Après les 200 millions d'euros de mesures d'urgence qui ont permis "d'amortir le choc" après le premier confinement, la Ville de Paris va débloquer en 2021 "1,4 milliard d'euros de son budget d'investissement" pour tenter de "rebondir" le plus rapidement possible, poursuit Anne Hidalgo dans le quotidien économique. Elle exhorte l'Etat à en faire de même.

18h49 : Anne Hidalgo, la maire de Paris, brosse un portrait peu reluisant de l'économie de sa ville après un an de pandémie de Covid-19, dans Les Echos : "Les secteurs de l'événementiel et de la culture, qui font vivre 200 000 Parisiens, se sont effondrés. (...) En un an, le taux de chômage a bondi de 15,7% à Paris (...) et près de 40 000 emplois salariés ont disparu."

18h12 : Comme le signale un confrère du Parisien, une note de la DGS indique que la durée d'isolement est plus longue que les sept jours habituels si la personne est positive au variant sud-africain ou brésilien.

18h43 : Il est 18 heures, faisons un petit point sur l'actualité de ce dimanche soir.

Selon une étude sud-africaine, le vaccin d'AstraZeneca, qui vient d'être distribué en France, n'est pas très efficace contre le variant apparu dans ce pays.

A partir de demain, vous n'aurez plus le droit d'équiper vos enfants scolarisés de masques fabriqués à la maison. On vous explique la procédure par ici.

Sept départements sont toujours concernés par la vigilance orange aux crues de Météo France, dont les deux Charente, où le niveau des eaux ne baisse pas, particulièrement à Saintes.

H-3 avant le choc OM-PSG, dans un contexte très tendu pour les Olympiens, dont le président, Jacques-Henri Eyraud, est devenu la tête de Turc des supporters. Portrait.

18h41 : @cigale30 C'est ce qu'assure le ministère de l'Education nationale en tout cas.

17h34 : Bonsoir Pierre, savez-vous si les masques distribués dans les collèges aux élèves sont de catégorie 1? Il me semble avoir entendu M Blanquer dire que tous les masques distribués par l'Éducation Nationale sont encore acceptés...

18h39 : Hormis les résidents, seuls le personnel des Ehpad ayant plus de 50 ans peut actuellement se faire vacciner contre le Covid-19. Sur franceinfo, Florence Arnaiz-Maumé, déléguée générale du Synerpa, le syndicat national des établissements et résidences privés pour personnes âgées, réclame l'ouverture de la vaccination pour tous les soignants, sans critère d'âge : "Pour autant, nous espérons qu'avec un taux de vaccination à hauteur de 70 à 80% de l'ensemble de l'écosystème, nous pourrons enfin alléger les conditions d'accès aux Ehpad."

17h30 : @Sam Le souci, c'est qu'un masque aux normes Afnor vendu dans le commerce est certifié et comporte au moins une étiquette qui le prouve, ce dont ne pourra pas se prévaloir votre masque maison.

17h29 : Bonjour, vous dites qu'un masque maison est désormais interdit. Mais si il est fait selon les recommandations afnor, les enfants ont le droit de l'utiliser et l'école n'a pas le droit de le refuser ?

18h32 : #ONVOUSREPOND @Ça coûte cher les masques Je lis sur le site de l'Assurance-maladie que les bénéficiaires de la complémentaire santé solidaire et de l’aide médicale d'Etat (AME) en recevront, y compris pour les enfants, jusqu'au 15 février, sans avoir besoin d'en faire la demande.

17h17 : Bonjour ! Comment faire avec 4 enfants scolarisés, 2 masques par jour et le RSA ?? L’état a-t-il pensé à ça ? Prévoit il des aides ou de nous envoyer des boîtes de masques ? Avez-vous des infos à ce sujet ?Mille mercis pour vitre travail. Vous êtes formidables 🤩

17h03 : Et pendant ce temps, dimanche ou pas, le Royaume-Uni continue d'avancer au rythme de 500 000 personnes vaccinées chaque jour (plus précisément, ayant reçu la première injection), ce qui porte le total à 12,014 millions de personnes.

17h02 : @Caroline Les chiffres dont nous disposons mettent en avant la prévalence du variant britannique parmi les contaminations au Portugal, et ce dans des proportions très nettes. Les liaisons transatlantiques ont tout de même été fortement réduites, liens historiques et culturels ou pas.

17h01 : Je suis surprise que votre article ne mentionne pas l’incidence des cas du nouveau variant brésilien cône une probable source d’augmentation des cas. Par exemple le royaume uni a très vite fermé ses frontières avec le Portugal pur éviter la propagation de ce variant, citant les liens économiques et culturels entre le Portugal et le Brésil.

18h27 : @Ptite_gaufrette Aux dernières nouvelles, on n'avait détecté que quatre cas du variant brésilien en France, chiffre donné par le ministère de la Santé jeudi. Hier, l'infectiologue Christian Rabaud expliquait sur notre antenne qu'un nouveau cas avait été détecté près de Metz.