Déconfinement : la rentrée à Paris le 14 mai ne concernera "pas plus de 15% des élèves", selon Anne Hidalgo

Dans un entretien publié par "Le Parisien", la maire de la capitale propose "aux parents qui le souhaiteraient que leurs enfants puissent bénéficier de tests PCR".

Des enfants de soignants sont accueillis dans une école privée de Paris, le 30 avril 2020.
Des enfants de soignants sont accueillis dans une école privée de Paris, le 30 avril 2020. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

"Ce sera progressif." La maire de Paris, Anne Hidalgo, estime, lundi 4 mai, dans Le Parisien, que les écoles n'accueilleront "pas plus de 15% des élèves parisiens le 14 mai", jour de la rentrée dans la capitale. Les personnels pourront passer des tests virologiques "sur la base du volontariat", dit-elle. "Je veux aller plus loin en proposant aux parents qui le souhaiteraient que leurs enfants puissent également bénéficier de tests PCR", ajoute-t-elle. 

Plus de 25 000 morts en France. L'épidémie a causé 306 nouveaux décès en 24 heures en France, soit un total de 25 201 décès depuis le 1er mars, selon la direction générale de la santé. La pression sur les services de réanimation continue de s'alléger mais le nombre total de patients dans un état grave hospitalisés dans ces services reste élevé. La carte nationale qui synthétise deux indicateurs en vue du déconfinement (la circulation active du coronavirus et les capacités de réanimation) reste inchangée. 

Le Sénat rejette le plan de déconfinement. Par 89 voix contre, 81 pour et 174 abstentions, le Sénat a voté contre la stratégie présentée par l'exécutif en vue du 11 mai. Ce vote consultatif a été marqué par une abstention massive des élus Les Républicains et un vote contre des groupes socialiste et communiste. Il ne devrait pas avoir de conséquence sur le lancement du déconfinement.

Prolonger l'état d'urgence sanitaire. Plus tard dans la soirée, le Sénat doit également se pencher sur le projet de loi prorogeant l'état d'urgence sanitaire de deux mois, jusqu'au 24 juillet. Cette prolongation, annoncée samedi par le gouvernement, ne peut en effet être autorisée que par une loi. Le texte doit être examiné par l'Assemblée nationale à partir de mardi.

 L'Espagne n'a enregistré que 164 morts du Covid-19 au cours des dernières 24 heures, a indiqué le ministère de la Santé, lundi 4 mai. Le bilan total dans le pays s'élève à 25 428 décès. Le port du masque est devenu obligatoire dans les transports en commun espagnols, lundi, alors que certains commerces (dont les coiffeurs) ont rouvert. Le pays est pour l'instant dans la "phase zéro" du déconfinement, qui s'accompagne d'un allègement progressif des restrictions de déplacements.

Le Japon prolonge l'état d'urgence dans tout le pays. Il devait prendre fin mi-mai, ce sera au minimum le 31 mai. L'annonce a été faite, lundi matin, par le Premier ministre Shinzo Abe. Le gouvernement juge prématuré de lever cet état d'urgence à ce jour.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

07h40 : Faisons un dernier point sur l'actualité avant de fermer boutique.

La France franchit la barre des 25 000 morts du coronavirus ce soir, avec un peu plus de 300 nouveaux décès lors des 24 dernières heures. La carte du déconfinement reste inchangée.

Camouflet pour le gouvernement, dont le plan de déconfinement a été retoqué au Sénat (abstention de la droite, vote contre de la gauche), même si le vote est symbolique.

Masque obligatoire sur Air France à partir du 11 mai. La compagnie précise que les passagers devront fournir leur propre protection.

• Kévin Clément, un légionnaire français de 21 ans, a été "tué au combat" au Mali, annonce ce soir l'Elysée.

19h30 : Comment est-il possible, après plus de 45 jours de confinement, qu'il y ait encore plus de 600 nouvelles hospitalisations ?

19h28 : @pour comprendre Pour être classé rouge, il faut être hors des clous pour un des deux critères : une circulation du virus trop élevée (quantifiée par le nombre de gens contaminés relevés aux urgences, au-dessus de 10%) et une tension sur le système hospitalier trop élevée. Votre département est en rouge dans les deux cas.

19h27 : Bonsoir, sauriez vous pourquoi le 95/Val d'Oise est le seul département de la grande couronne à être et rester rouge ? Merci et bonne soirée

19h38 : Avant le vote négatif du Sénat, Edouard Philippe y avait prononcé un discours, avec quelques annonces. Voilà ce qu'il faut retenir du deuxième grand oral du Premier ministre en quelques jours.

19h23 : Et voici la deuxième carte, qui elle mesure les tensions des services d'urgence.

19h22 : Le premier indicateur qui sert à élaborer cette carte, c'est la circulation du virus. Vous noterez qu'il n'y a plus beaucoup de départements en rouge.

19h21 : Voici donc la carte de la soirée, je vous rappelle que les départements qui ne sont pas en vert au soir du 7 mai auront un déconfinement light par rapport à ceux en vert.

19h26 : Dans les départements et régions d'outre-mer (Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Martinique, Mayotte), onrelève 88 hospitalisations, dont 23 en réanimation.

19h19 : 25 548 personnes sont toujours hospitalisées pour une infection au coronavirus, et 689 nouvelles admissions ont été enregistrées ces dernières 24 heures.

19h39 : Du côté de la carte, le département de l'Ardèche passe en vert en raison de la diminution de la circulation du virus "avec une proportion de passages aux urgences pour Covid-19 inférieure à 6%". Mais demeure en orange sur la carte à cause du second critère.

19h18 : Du côté des hôpitaux, 6 455 patients sont hospitalisés en réanimation (127% de taux d’occupation par rapport à la capacitéinitiale), dont 3 696 atteints par le coronavirus. Le solde reste négatif, comme depuis près d'un mois, avec 123 malades de Covid-19 en moins en réanimation par rapport à hier.

19h16 : Le bilan de l'épidémie dans l'Hexagone vient de tomber : on compte ce soir 25 201 décèsliés au Covid-19, soit 306 morts de plus qu'hier. Dans le détail, cela donne 15 826 décès dans les hôpitaux et 9 375 décès dans les Ehpad.

19h10 : Les Etats-Unis passeront probablement la barre des 100 000 morts du Covid-19, et ce dès le mois de juin, selon de multiples modèles épidémiologiques. Par ailleurs, les experts ne prédisent pas d'arrêt subit des contagions pendant l'été. L'estimation de Donald Trump dimanche sur Fox News – "nous allons perdre 75 000 ou 100 000 personnes" – paraît même sous-estimée. Les Etats-Unis totalisent déjà 68 000 morts et détectent 30 000 nouveaux cas chaque jour depuis un mois.

19h04 : Le staff du XV de France a été placé en chômage partiel. Il faut dire que pour Fabien Galthié et ses troupes, il n'y a plus guère de matchs à préparer, et même pas de joueurs à superviser en club, vu que la saison a été arrêtée. Les détails chez nos camarades de francetv sport.

19h02 : Les sénateurs ont retardé le point sur la Bourse du jour, que vous attendez tous avec impatience. Sale journée pour les traders, avec une dégringolade de 4,24%. Les experts attribuent cette chute à de nouvelles tensions commerciales sino-américaines.

19h00 : Il y a eu 27% de décès en plus en France entre le 1er mars et le 20 avril, par rapport à la même période en 2019. Le nombre moyen de décès par jour est en nette décrue depuis un pic atteint le 1er avril, indique l'Insee. Précisions et chiffres dans notre article.

18h55 : Vraiment je ne comprends pas ce vote du sénat, alors qu'on attend de la solidarité et du soutien dans cette période si complexe et difficile.....

18h54 : Formidable Sénat ! Après avoir poussé pour que les élections municipales aient lieu (quelle vista de la part de Mr. Larcher !) voilà qu’ils rejettent le plan du gouvernement. Franchement, le sens de l’intérêt national est décidément absent de cette assemblée....

18h53 : Finalement je trouve que LR se défausse et n’assume aucune responsabilité. S’abstenir c’est très facile comme ça on pourra aller dans le sens du vent. Pas très glorieux, le sénat quoi!

18h55 : Dans les commentaires, vous êtes nombreux à analyser le vote des sénateurs, qui ont rejeté le plan de déconfinement du gouvernement dans un scrutin marqué par une abstention massive (notamment des élus LR, majoritaires).

08h13 : "Les deux punitions dans les prisons françaises pour les détenus, ce sont le quartier disciplinaire ou l'isolement. Depuis le confinement, c'est l'isolement pour tout le monde, aucune activité et au mieux une promenade par jour. Certains ont droit à du sport mais c'est rare. Ils sont tous dans des situations punitives", explique l'une de ces femmes de détenus.

08h13 : Cinq femmes de détenus ont adressé une lettre à la garde des Sceaux pour l'alerter sur les conditions de détention de leurs conjoints, qui sont tous en "situation punitive" selon elles pendant le confinement lié à la pandémie de coronavirus, rapporte France Bleu Armorique ce matin. Se joignent à cet appel 150 familles de détenus de toute la France.

06h46 : Bonjour ReveilAlpin ! Le ministère du Travail a effectivement rendu public hier un protocole sanitaire pour lutter contre le Covid-19 dans les entreprises, dont vous pouvez retrouver les principales mesures dans cet article. Aucune date de validité pour ce protocole n'a été précisée mais on peut légitimement penser qu'il restera valable au moins durant cette première phase de déconfinement (qui dure jusqu'au 2 juin), sinon jusqu'au terme de l'état d'urgence sanitaire.Au centre de tri au bureau de Poste du Capitole à Toulouse, le 30 avril 2020.

08h06 : Bonjour Jean-Loup et bon courage pour cette nouvelle journée. Le protocole sanitaire pour les entreprises est sorti... mais il est applicable jusqu'à quand ? Jusqu'à la fin de l'état d'urgence sanitaire ? Merci à vous :)

08h06 : Pour l'instant en Italie, les commerces de détail, les bars et les restaurants restent fermés. Le télétravail est encouragé, les rassemblements et les réunions de famille demeurent interdits même s'il sera possible d'aller voir ses proches vivant dans la même région. La distanciation sociale est maintenue, y compris dans les transports.

06h38 : L'Italie se lance cette semaine dans le déconfinement de ses millions d'habitants, encouragée par l'annonce dimanche de 174 nouveaux décès en 24 heures, le nombre le plus faible depuis le début du confinement. Mais l'assouplissement des règles en vigueur reste encore très prudent.

06h27 : Il existe, à ce jour, une centaine de projets de vaccins anti-Covid-19 à travers le monde, dont une dizaine en phase d'essais cliniques, selon des données diffusées par la London School of Hygiene & Tropical Medicine.

08h03 : Le président américain Donald Trump a estimé dans la nuit qu'un vaccin contre le nouveau coronavirus serait disponible d'ici la fin de l'année 2020. "Nous pensons que nous aurons un vaccin d'ici la fin de cette année", a déclaré Donald Trump lors d'une émission spéciale sur Fox News au sein du Lincoln Memorial à Washington. "Les médecins vont dire : vous ne devriez pas dire cela. Je dis ce que je pense", a-t-il ajouté.

06h20 : Concernant les personnes testées positives alors qu'elles se trouvent déjà sur le territoire national, aucune mesure coercitive n'est prévue, le gouvernement comptant sur "l'esprit de responsabilité des Français".

08h02 : Au cours du week-end, le gouvernement a annoncé une quarantaine de 14 jours obligatoire pour les personnes arrivant sur le territoire national, avec un isolement si elles sont malades. Cette règle s'applique aux voyageurs venus de l'étranger - quelle que soit leur nationalité - et ne s'appliquera pas à ceux en provenance de l'Union européenne, de l'espace Schengen ou du Royaume-Uni.

08h01 : Voici les principales informations qui vont nous occuper aujourd'hui :

  • Plus de 3,5 millions de cas de nouveau coronavirus ont été officiellement déclarés dans le monde, dont plus des trois quarts en Europe et aux Etats-Unis, selon un comptage réalisé ce matin par l'AFP à partir de sources officielles. Au moins 3 500 517 cas d'infection, parmi lesquels 246 893 décès, ont été recensés. Ces chiffres ne reflètent qu'une fraction du nombre réel de contaminations.


  • Edouard Philippe présentera cet après-midi le plan déconfinement du gouvernement devant le Sénat. Cette présentation prévue à partir de 14H30 doit être suivie d'un débat et d'un vote. Plus tard dans la soirée, le Sénat doit également se pencher sur le projet de loi prorogeant l'état d'urgence de deux mois, jusqu'au 24 juillet.
  • L'Europe commence ce matin son déconfinement : les Italiens pourront rendre visite à leur famille ou se réunir en nombre limité en Espagne, certains petits commerces comme les coiffeurs pourront recevoir des clients individuellement sur rendez-vous, ou encore en Allemagne, des écoles rouvriront progressivement dans certains Etats régionaux.