DIRECT. Coronavirus 2019-nCoV : plusieurs des six malades hospitalisés en France "pourraient sortir dans les prochains jours", annonce le ministère de la Santé

Lors d'un point presse vendredi soir, Agnès Buzyn a également annoncé que 38 ressortissants français à Wuhan vont être rapatriés dimanche.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, en visite à l\'hôpital de Lens (Pas-de-Calais), le 7 février 2020.
La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, en visite à l'hôpital de Lens (Pas-de-Calais), le 7 février 2020. (THIERRY THOREL / NURPHOTO)
Ce qu'il faut savoir

Pour lutter contre l'épidémie de coronavirus 2019-nCoV, la France renforce ses mesures de surveillance pour les personnes de retour de Chine. Annonce de la ministre de la Santé, vendredi 7 février. Agnès Buzyn leur recommande notamment d'éviter de sortir de chez elles pour des "activités non indispensables" (aller au cinéma, au restaurant...). Suivez la situation en direct sur franceinfo.fr. 

Des bonnes nouvelles des Français malades. Lors du point presse, le directeur de la Santé Jérôme Salomon a également donné des nouvelles des six malades de France : ils "vont mieux" et certains sortiront de l'hôpital "dans les prochains jours". Pour que ces patients puissent sortir, les autorités ont fixé comme condition qu'"au moins deux tests" soient négatifs à 24 heures d'intervalle, afin d'être sûrs qu'ils ne puissent plus transmettre le virus, a précisé le numéro 2 du ministère. En revanche, "beaucoup d'inquiétudes" subsistent sur le sort du patient le plus touché, un Chinois de 80 ans hospitalisé en réanimation à Paris. Son pronostic vital est toujours engagé, selon le Professeur Salomon.

Une quarantaine de Français rapatriés. En outre, 38 nouveaux Français seront rapatriés de Wuhan, épicentre de l'épidémie. Ils vont embarquer dimanche dans un vol organisé par le Royaume-Uni. Ils seront ensuite placés en confinement pendant 14 jours dans les locaux de l'Ecole nationale supérieure des officiers de sapeurs-pompiers (Ensosp) d'Aix-en-Provence. 78 autres personnes arrivées le 2 février (19 Français et des ressortissants d'une quinzaine d'autres nationalités) s'y trouvent déjà.

La faute au pangolin ? Le petit mammifère à écailles menacé d'extinction est peut-être l'animal qui a transmis le coronavirus 2019-nCoV à l'homme. Des chercheurs de l'université d'agriculture du sud de la Chine avancent cette hypothèse, les analyses génétiques de virus prélevé sur les pangolins et les hommes étant à 99% identiques, selon l'agence étatique Chine nouvelle. Mais plusieurs scientifiques appellent à la prudence, estimant que les preuves ne sont pas encore suffisantes. 

Une pénurie mondiale d'équipements. "Nous envoyons des kits de test, des masques, des gants de protection, des respirateurs et des blouses (...) mais le monde fait face à une pénurie chronique", a indiqué vendredi Tedros Adhanom Ghebreyesus, lors d'une réunion de l'organisation à Genève. Il a annoncé qu'il s'entretiendrait dans la journée avec les industriels du secteur de la fabrication de ce type d'équipements pour tenter de remédier au problème. 

L'un des médecins qui avaient lancé l'alerte est mort. Le docteur Li Wenliang avait sonné l'alarme quant aux dangers du nouveau virus, avant de mourir de l'épidémieLe régime chinois a annoncé l'ouverture d'une enquête autour de ce médecin de Wuhan. Son décès a déclenché la colère de nombreux internautes chinois qui voient en lui un héros national.

Plus de 630 morts en Chine. Le bilan de l'épidémie s'élève désormais à 637 morts en Chine continentale, selon Tedros Adhanom Ghebreyesus, le chef de l'OMS. Ailleurs, deux décès ont déjà été imputés à la maladie, l'un aux Philippines et l'autre à Hong Kong. Mais l'OMS n'a fait part, vendredi, que d'un seul décès en dehors de Chine.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #CORONAVIRUS

23h47 : Des chercheurs de Wuhan publient dans une revue américaine une étude sur la propagation du virus dans un des hôpitaux de Wuhan. Ils expliquent notamment qu'un malade admis pour des douleurs abdominales a contaminé à lui seul 10 soignants. Au total, sur les 138 cas traités dans cet hôpital du 1er au 28 janvier, 41% ont été contaminés dans l'établissement.

23h43 : Bonsoir @DavyCrockett. Je n'ai pas connaissance d'une telle étude, malheureusement. Une analyse des 99 premiers cas avait été publiée fin janvier, et montrait qu'ils avaient en moyenne 55 ans, étaient aux deux-tiers des hommes, et souffraient pour moitié de maladies chroniques. Nous avons résumé les connaissances scientifiques sur le 2019-nCoV dans un article lundi.

23h43 : Bonsoir France Info, bonsoir Louis, connaît-on le profil global des nombreux décédés chinois du Coronavirus 2019 : jeunes ou vieux, fragiles ou en pleine santé,... et y a-t-il un profil type du porteur sain défini à ce stade ? Merci !

23h27 : Comme chaque soir, les autorités de la province de Hubei annoncent un nouveau bilan. Aujourd'hui, le virus a fait 81 morts supplémentaires, portant le bilan total à 699 morts dans la province, et 717 dans toute la Chine. Elles annoncent également 2 841 cas supplémentaires.

22h53 : En Chine, des hommages ont été rendus à Li Wenliang, le médecin mort hier du coronavirus après avoir voulu lancer l'alerte au sujet de l'épidémie, et qui avait été réprimandé par les autorités. Pour une partie de la population, au contraire, il était un héros, raconte ce sujet de France 2 :

22h48 : Le pangolin est effectivement soupçonné par des chercheurs chinois d'être à l'origine de la transmission du coronavirus 2019-nCoV, mais c'est encore loin d'être une certitude pour le moment.

22h48 : Bonsoir @Yann. Il est vrai que vous ne risquez pas d'en avoir croisé en France : le pangolin est un mammifère mangeur d'insectes reconnaissable à sa carapace d'écailles. On le trouve en Afrique et en Asie du Sud-Est, dont une partie de la Chine. Mais il est menacé d'extinction en raison du braconnage qu'il subit, pour sa chair et ses écailles auxquelles certains prêtent des propriétés médicinales. Et il ressemble à ça :



(Xue hun / Imaginechina)

22h48 : Pardonnez mon ignorance, mais qu'est-ce qu'un pangolin, premier suspect dans l'affaire du virus chinois ?

21h07 : Bonsoir, @Français moyen dubitatif. Les masques chirurgicaux ne vous empêcheront pas d'attraper le coronavirus. En revanche, ils peuvent aider ceux qui sont contaminés à ne pas le transmettre. Ce qui est le but recherché ici, puisque la consigne est donnée aux Français de retour de Chine et qui pourraient porter le virus sans avoir développé de symptômes, et ce pendant la durée potentielle maximum d'incubation du virus, qui est de 14 jours.

21h07 : Mais on nous disait que les masques chirurgicaux étaient inefficaces pour le coronavirus !?!?

20h58 : L'épidémie du coronavirus s'est accompagnée de manifestations de racisme envers les personnes perçues comme asiatiques en France, et certains commerces font aussi les frais des préjugés. Notre journaliste Lisa Beaujour s'est rendue dans deux restaurants parisiens, l'un chinois, l'autre vietnamien, dont la fréquentation s'est effondrée.

20h55 : Enfin, la France renforce ses recommandations aux Français de retour du reste de la Chine. "Dans les 14 jours qui suivent leur retour, il leur sera demandé de surveiller leur température deux fois par jour, de porter un masque chirurgical en présence d'autres personnes et en dehors de leur domicile, de réduire leurs activités non-indispensables en collectivité (cinéma, restaurant, soirées)", a énuméré Agnès Buzyn.

20h44 : De son côté, Agnès Buzyn a précisé que les 38 Français qui seront rapatriés dimanche de Wuhan dans un vol britannique seront placés en quarantaine pendant 14 jours à Aix-en-Provence, dans le centre de formation de pompiers dans lequel se trouvent déjà 78 Français et étrangers rapatriés dimanche dernier.

20h41 : En revanche, le patient le plus touché des six, un Chinois de 80 ans hospitalisé en réanimation à Paris, inspire "beaucoup d'inquiétudes" et son pronostic vital est engagé.

20h39 : Pour que les malades du coronavirus hospitalisés en France puissent sortir de l'hôpital, il faudra qu'"au moins deux tests" soient négatifs à 24 heures d'intervalle, afin d'être sûrs qu'ils ne puissent plus transmettre le virus, a précisé le directeur de la Santé Jérôme Salomon (et non Agnès Buzyn comme je l'ai écrit à tort dans un premier temps).

20h35 : Rappelons les principales informations du jour :

Plusieurs des six malades hospitalisés en France "pourraient sortir dans les prochains jours" de l'hôpital, annonce le ministère de la Santé, et 38 ressortissants français à Wuhan vont être rapatriés en France dimanche. Les 260 rapatriés déjà en quarantaine à Carry-le-Rouet ont tous été testés négatifs au virus, pour la seconde fois.

Nordahl Lelandais a été entendu par les gendarmes ce matin dans une nouvelle affaire : une de ses cousines l'accuse d'agression sexuelle en 2017.

• L'écrivain français Pierre Guyotat est mort, à l'âge de 80 ans. Il avait reçu le prix Médicis et un prix spécial du jury du Fémina en 2018.

20h27 : 38 Français vont être rapatriés de Wuhan dimanche, dans un vol organisé par le Royaume-Uni, annonce également Agnès Buzyn.

20h36 : "Plusieurs" des six malades du coronavirus hospitalisés en France "vont mieux" et "pourraient sortir dans les prochains jours", annonce le ministère de la Santé.

20h06 : Tout à l'heure, c'est Donald Trump qui félicitait Pékin pour son "travail très professionnel" dans la lutte contre l'épidémie du virus 2019-nCoV.

20h07 : Les Etats-Unis promettent de dépenser 100 millions de dollars pour aider la Chine et les autres pays touchés par le coronavirus, annonce le secrétaire d'Etat Mike Pompeo.

19h39 : "Au fil des jours, la quarantaine avançant, les risques pour ces personnes de tomber malades et le risque de contamination pour l'environnement diminuent très vite, pour approcher de la nullité."


Le directeur général de l'ARS se veut rassurant sur le risque qu'ont désormais ces rapatriés de tomber malades. Rappelons que tous passeront deux semaines en quarantaine, une durée qui correspond à la durée maximum d'incubation du coronavirus 2019-nCoV.

19h39 : Les 260 personnes actuellement en quarantaine à Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône) ne sont toujours pas positives au coronavirus, annonce l'Agence régionale de santé. Elles avaient subi une deuxième vague de tests hier. Les 78 autres rapatriés hébergés à Aix-en-Provence, eux, subiront les mêmes tests samedi.

18h00 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actualité :

• L'OMS s'inquiète d'une pénurie des équipements de protection face à l'épidémie de 2019-nCoV et lance un appel aux industriels du secteur. Suivez les dernières informations en direct.

Nordahl Lelandais a été extrait de sa cellule ce matin pour être entendu par les gendarmes dans une affaire d'agression sexuelle, a appris franceinfo de source proche de l'enquête. Sa cousine l'accuse de l'avoir agressée en 2017.

• Le chef de l'Etat a prononcé devant l'Ecole de guerre un discours sur la dissuasion nucléaire française. Le président français a dit souhaiter que les pays de l'UE proposent "ensemble un agenda international de maîtrise des armements", dans un contexte de remise en cause des traités existants par les Etats-Unis et la Russie.

• L'Antarctique argentine a connu hier sa journée la plus chaude depuis le début des relevés météorologiques. A la mi-journée, sur la base Esperanza, une station scientifique, la température a atteint 18,3°C.

17h29 : "Il a donné l'alerte au prix de sa vie". Notre journaliste Alice Galopin vous raconte dans cet article comment Li Wenliang, le médecin chinois qui a tenté de prévenir le monde sur le coronavirus, est devenu un héros national.


(EYEPRESS NEWS)

16h04 : L'ONG Protection mondiale des animaux réagit à l'hypothèse émise par des chercheurs chinois du rôle du pangolin dans la transmission du coronavirus à l'homme. "Un tel commerce d'espèces sauvages est responsable de terribles souffrances pour les animaux et met en danger la santé des humains, comme nous pouvons le voir aujourd'hui, a commenté l'un de ses responsables, Neil D'Cruze. Si nous voulons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour prévenir les épidémies de maladies mortelles telles que le coronavirus, alors une interdiction permanente du commerce des espèces sauvages, en Chine et dans le monde, est la seule solution".

15h22 : Le Suédois Ericsson, l'un des principaux fournisseurs des opérateurs téléphoniques dans le monde, sèche le salon mondial du mobile de Barcelone, afin d'assurer "la santé et la sécurité de ses employés et visiteurs" face au nouveau coronavirus. Il s'agit du deuxième retrait d'importance, après celui du sud-coréen LG.

14h07 : A Carry-le-Rouet, la ville où sont placés en quarantaine des rapatriés de Wuhan, un faux communiqué de l'Anses circule sur une prétendue transmission du coronavirus aux animaux. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur décrypte cette intox dans cet article.

14h02 : Il est 14 heures, voici le point sur l'actualité :

• L'OMS s'inquiète d'une pénurie des équipements de protection face à l'épidémie de 2019-nCoV et lance un appel aux industriels du secteur. Suivez les dernières informations en direct.

Nordahl Lelandais a été extrait de sa cellule ce matin pour être entendu par les gendarmes dans une affaire d'agression sexuelle, a appris franceinfo de source proche de l'enquête. Sa cousine l'accuse de l'avoir agressée en 2017.

• Le chef de l'Etat a prononcé devant l'Ecole de guerre un discours sur la dissuasion nucléaire française. Le président français a dit souhaiter que les pays de l'UE proposent "ensemble un agenda international de maîtrise des armements", dans un contexte de remise en cause des traités existants par les Etats-Unis et la Russie.

• Un Suédois de 49 ans a été mis en examen pour "homicide involontaire" dans l'enquête sur le crash de deux hélicoptères qui a coûté la vie à 10 personnes sur le tournage de l'émission "Dropped", en Argentine, le 9 mars 2015, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de BFMTV.

13h38 : Si vous voulez savoir comment travaille notre envoyé spécial à Wuhan, Arnaud Miguet s'est longuement confié dans le podcast "Au comptoir de l'info" de François Beaudonnet. C'est à écouter ici.




(FRANCETV)

13h16 : Quarantaine, restrictions de voyage... La Chine a mis en place de nombreuses mesures pour tenter de ralentir la diffusion du coronavirus 2019-nCoV. Mais ces dispositifs sont critiqués pour leur efficacité limitée et leurs conséquences sur l'économie et les populations. Notre journaliste Fabien Magnenou vous explique pourquoi dans cet article.

13h09 : Devant l'un des hôpitaux de Wuhan, des passants ont déposé des fleurs à la mémoire du docteur Li Wenliang, l'un des lanceurs d'alerte de l'épidémie, emporté par le virus hier.








(ARNAUD MIGUET / FRANCE TELEVISIONS)

12h43 : Voici la déclaration complète du chef de l'Organisation mondiale de la santé sur la pénurie d'équipements : "Nous envoyons des kits de test, des masques, des gants, des respirateurs artificiels et des blouses dans toutes les régions. Cependant, le monde fait face à un manque chronique d'équipements de protection individuelle", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'une réunion de l'organisation à Genève.

12h42 : Voici les contenus qu'il ne fallait pas manquer sur notre site ce matin :

• Ce reportage de Robin Prudent à Rochefourchat, la ville qui ne compte qu'un seul habitant.

Ce récit de Kocila Makdeche sur la vie à Wuhan pendant l'épidémie de 2019-nCoV.

Cet article de Clément Parrot sur les difficultés de La République en marche dans cette campagne électorale.

12h31 : Le Diamond Princess est bloqué depuis le 30 janvier dans la baie de Yokohama, après la découverte de plusieurs cas de coronavirus parmi les passagers. Nos journalistes Valentine Pasquesoone et Juliette Campion ont pu joindre Kent Frasure, l'un des passagers coincés. Il raconte :




(FRANCEINFO)

12h23 : Il y a une pénurie mondiale d'équipements de protection, selon l'OMS

12h12 : C'est l'heure de faire un point sur l'actu :

• Nordahl Lelandais a été extrait de sa cellule ce matin pour être entendu par les gendarmes dans une affaire d'agression sexuelle, a appris franceinfo de source proche de l'enquête. Sa cousine l'accuse de l'avoir agressée en 2017.

• Le chef de l'Etat a prononcé devant l'Ecole de guerre un discours sur la dissuasion nucléaire française. Le président français a dit souhaiter que les pays de l'UE proposent "ensemble un agenda international de maîtrise des armements", dans un contexte de remise en cause des traités existants par les Etats-Unis et la Russie.

• L'angoisse monte sur le navire de croisière Diamond Princess, qui compte désormais 61 cas déclarés de coronavirus 2019-nCoV, l'épidémie virale qui a déjà tué plus de 630 personnes essentiellement en Chine continentale. Quelque 3 700 personnes, passagers et membres d'équipage, sont confinées à bord.

• Un Suédois de 49 ans a été mis en examen pour "homicide involontaire" dans l'enquête sur le crash de deux hélicoptères qui a coûté la vie à 10 personnes sur le tournage de l'émission "Dropped", en Argentine, le 9 mars 2015, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de BFM TV.

12h02 : Un animal qui héberge un virus sans être malade et peut le transmettre à d'autres espèces est appelé "réservoir". Dans le cas du nouveau coronavirus, il s'agit certainement de la chauve-souris: selon une récente étude, les génomes de ce virus et de ceux qui circulent chez cet animal sont identiques à 96%. Mais le virus de chauve-souris n'étant pas équipé pour se fixer sur les récepteurs humains, il est sans doute passé par une autre espèce pour s'adapter à l'homme, appelée "hôte intermédiaire".

11h41 : Le pangolin, petit mammifère à écailles menacé d'extinction, pourrait être l'animal qui a transmis le nouveau coronavirus à l'homme, ont indiqué des scientifiques chinois. L'animal pourrait être "un possible hôte intermédiaire" ayant facilité la transmission du virus.

10h47 : Bonjour @tomini ! Depuis l'arrivée du coronavirus 2019-nCoV, la question de la transparence du régime chinois est régulièrement posée. Il faut dire que la situation actuelle rappelle celle de 2002-2003, période durant laquelle le Sras s'est propagé dans le silence des autorités chinoises. Médias et réseaux sociaux sont contrôlés par le gouvernement : les seuls chiffres qui nous parviennent sont ceux relayés par les officiels. Il faut donc être prudent (comme avec toute information non vérifiable !), mais la Chine semble avoir ouvert un nouveau cycle : la communication est abondante, mais verrouillée, accompagnée de mesures radicales (comme la mise sous quarantaine de villes de 11 millions d'habitants). J'espère que cela répond à votre question !

10h44 : Bonjour, Peut-on réellement faire confiance aux chiffres avancés par la Chine sur le Coronavirus ?

10h34 : La marque chinoise Mukzin, portée par la créatrice Kate Han, en a fait les frais. "Nous ne sommes pas seulement ici pour présenter des belles pièces mais aussi pour montrer aux Chinois et aux peuples du monde entier que notre détermination, notre force et notre amour sont forts dans les difficultés et l'adversité", a expliqué une porte-parole avant le début du défilé.

10h31 : Je vous en parlais un peu plus tôt : l'épidémie de coronavirus 2019-nCoV grippe l'économie du luxe. Et la Fashion Week de New York n'est pas en reste. Entre le coronavirus et les Oscars, les quelques créateurs qui ont maintenu leurs défilés se produisent devant des rangs à moitié vide.

08h47 : Bonjour @Francesca. Pour l'instant, aucun cas n'est connu en Afrique. Certains pays ont tardé à rapatrier leurs ressortissants bloqués en Chine, note Le Point, et d'autres, comme le Sénégal, refusent toujours de le faire : trop compliqué à gérer avec les moyens à disposition, avancent les autorités locales. Mais le continent se prépare à une potentielle propagation : à Dakar justement, l'Institut Pasteur a été missionné par le Centre africain de prévention et de lutte contre les maladies pour préparer la riposte, rapporte Le Monde. J'espère que cela est plus clair !

08h43 : Bonjour L’ensemble des médias est très silencieux sur le coronavirus en Afrique. Or il existe des liens très serrés entre la Chine et le continent ! Que s’y passe-t-il donc, mystérieusement épargné ?

08h32 : L'épidémie touche jusqu'au secteur du luxe. Burberry a fait état d'un net recul des ventes, après la fermeture de 24 de ses 64 boutiques en Chine, alors que ce marché est l'un des plus importants de la marque britannique. Elle a également estimé que ses ventes en Europe, largement boostées par les clients asiatiques, diminueraient sensiblement du fait des restrictions de voyage.

07h37 : Commençons par un point sur l'actualité :

Le président chinois Xi Jinping s'est entretenu par téléphone avec son homologue américain Donald Trump et a déclaré que la Chine avait pleinement confiance en ses capacités de vaincre l'épidémie de coronavirus. Le bilan s'élève désormais à au moins 636 morts en Chine et à 31 161 cas recensés. L'un des médecins chinois parmi les premiers à avoir donné l'alerte est mort de l'épidémie.


• L'intersyndicale opposée à la réforme des retraites a appelé à une nouvelle journée de grèves et de manifestations massives le 20 février, à l'issue d'une neuvième journée de mobilisation. Hier, quelque 121 000 personnes manifestaient dans toute la France, selon le ministère de l'Intérieur. La CGT a, elle, revendiqué 130 000 manifestants rien qu'à Paris.

Pete Buttigieg remporte de peu devant Bernie Sanders la primaire démocrate en Iowa, après des couacs techniques ayant repoussé les résultats de plus de 24 heures. Le favori au niveau national, Joe Biden, arrive en quatrième position.


• Des pluies diluviennes se déversent sur le pays et ralentissent la progression des feux, qui dévastent les écosystèmes australiens depuis septembre. Un répit pour les soldats du feu sur-sollicités.