Des joueurs de Bayonne positifs au Covid-19 après un match en Angleterre: "Il faut peut-être que nos amis anglais s'alignent sur le protocole du Top 14"

Dix membres de l'équipe et du staff de Bayonne ont été touchés par la variante britannique du coronavirus. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 3 min.
Les joueurs de l'Aviron Bayonnais après un match contre le Stade Français à Paris en octobre 2020.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Philippe Tayeb, le président du club de rugby de Bayonne a demandé dimanche 3 janvier sur franceinfo que les Britanniques "s'alignent sur le protocole sanitaire du Top 14" alors qu'une dizaine de membres du club ont été testés positif après une rencontre en Angleterre. Plusieurs joueurs et des membres du staff ont été touchés par la souche britannique du Covid-19 lors de ce match de Challenge européen face à Leicester. Les autorités sanitaires ordonnent donc la fermeture des infrastructures du club pour une semaine de plus. Bayonne est donc contraint de déclarer forfait pour ses deux derniers matchs européens.

franceinfo : Comment vont les joueurs et les membres du staff ?

Philippe Tayeb : Aujourd'hui, ils vont bien. Hier, il n'y avait plus de cas positifs, c'est une bonne chose. Les sept joueurs contaminés vont passer des tests supplémentaires mardi à Bordeaux, avec tests à l'effort, cardio et prises de sang. On espère que tout va revenir dans l'ordre d'ici mercredi. On aura encore un dernier test en espérant que le résultat soit négatif pour l'ensemble des joueurs et du staff.

Le risque d'un cluster plus important est donc écarté ?

On a fait le maximum. Cela fait déjà sept mois qu'on travaille dans ce sens. On isole nos joueurs, on leur demande de ne pas prendre de risques, on a arrêté toute manifestation. On se retrouve victime d'une situation un peu légère en termes de tests et de protocole médical par rapport au Top 14. Cela appartient aux clubs anglais, mais c'est leur responsabilité. Nos joueurs sont aussi meurtris et déçus de tout ce qui se passe. Notre staff travaille depuis sept mois difficilement. Tous ses efforts sont anéantis à cause d'un match, parce qu'il va falloir se remettre à niveau. Il va falloir "réathlétiser" nos joueurs et surtout leur redonner confiance dans leur capacité à revenir rapidement parce que les échéances du Top 14 arrivent. Contre Toulon le week-end prochain qu'on ne pourra pas jouer.

Après trois semaines d'arrêt, on ne peut pas demander à des joueurs de faire notre sport et surtout du sport de haut niveau. On ne peut pas envisager de demander à des joueurs, qui ont arrêté de s'entraîner le 23 décembre avec les festivités entre familles, qui s'entraînent régulièrement entre 3, 4 et 5 heures par jour, de reprendre vendredi à Toulon. C'est impossible.

Vous demandez le report du match ?

Tout à fait. Nous allons être pénalisés parce qu'il va falloir faire trois matchs, remettre trois matchs dans un calendrier qui est assez chargé. En plus, si on ne joue pas la conférence européenne, on aura fait un mois et demi sans aucune compétition avant de recevoir Agen fin janvier. C'est très préjudiciable pour nous, pour les joueurs, pour notre stade, pour le club. Et je suis en colère par rapport à ça. Normalement, on va devoir repasser les tests mercredi. Si tout est négatif, on pourra rouvrir nos installations. Les joueurs pourront revenir s'entraîner et après viendra l'échéance de la Conférence européenne avant la réception du Zèbre Rugby et le déplacement à Leicester.

Mais dans l'état actuel des choses, je demande à mes joueurs de ne pas jouer ces matchs et le club ne jouera pas ces matchs-là s'il n'y a pas des mesures autres que celles qu'on est en train de vivre actuellement. Il faut qu'on travaille dans la concertation avec les autres équipes britanniques et aligner les protocoles. La preuve : si on n'avait pas fait les tests le matin du départ à Castres, on aurait infecté d'autres joueurs de Bayonne et l'équipe de Castres. Je crois que le protocole de la ligue du Top 14 est bien. Il est rassurant pour l'ensemble des joueurs et du staff et des présidents. Il faut peut-être que nos amis anglais s'alignent sur le protocole du Top 14 qui aujourd'hui prouve que c'est le bon protocole.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.