Dépistage massif : les Français sont-ils au rendez-vous ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Dépistage massif : les Français sont-ils au rendez-vous ?
franceinfo
Article rédigé par
Benjamin Savart - franceinfo
France Télévisions

Dépistage massif : les Français sont-ils au rendez-vous ?

Après une première semaine de dépistage massif du coronavirus au Havre (Seine-Maritime) et à Charleville-Mézières (Ardennes), le bilan n'est pas très positif.

La campagne de dépistage se voulait massive. Mais, après quelques jours de tests, les centres éphémères n'attirent pas les foules. Au Havre (Seine-Maritime), sur les quatre derniers jours, seulement 4% de la population s'est déplacée, essentiellement pour se rassurer. "C'est un test qui est très rapide, donc autant en avoir le cœur net", témoigne une jeune femme.

Les chambres d'isolement sont pratiquement vides

À Charleville-Mézières (Ardennes), autre commune pratiquant le dépistage massif, les chambres réquisitionnées pour isoler les positifs sont pratiquement vides. Sur les 35 que compte l'établissement, seulement quatre sont occupées. Dans ce département très touché par la seconde vague, l'objectif des 50 000 tests semble difficile à atteindre au regard du peu de personnes qui se présentent chaque jour. Seul espoir : que les habitants décident d'aller se faire tester juste avant le réveillon de Noël.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.