Cet article date de plus d'un an.

"Dégage", "meurtrière", "dehors" : une habitante de Quiberon, malade du Covid-19, porte plainte après avoir été harcelée

À son retour de l'hôpital, la trentenaire a trouvé sur sa porte et sa voiture des dessins de pendu et des messages d'insultes glissés par ses voisins.

Article rédigé par
avec France Bleu Armorique - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vue aérienne à proximité de Quiberon dans le Golfe du Morbihan. (MARCEL MOCHET / AFP)

Une habitante de Quiberon (Morbihan) a porté plainte lundi 27 avril à la gendarmerie, après avoir été harcelée par des voisins qui lui reprochaient d’avoir contracté le coronavirus, rapporte France Bleu Breizh Armorique

>> Coronavirus : les dernières informations sur la pandémie dans notre direct. 

Ce harcèlement a commencé après son transfert à l'hôpital de Vannes. Les ambulanciers qui sont venus la chercher "étaient équipés pour les cas de coronavirus, cela s'est vu dans le quartier", explique la femme de 36 ans. 

Des menaces et des insultes sur sa porte, sur sa voiture

À son retour de l’hôpital, elle trouve une affiche collée dans l'entrée de son immeuble indiquant : "À ceux qui ont une suspicion de Covid, nous demandons de ne pas toucher les poignées de portes et les rambardes".  Puis elle trouve des insultes inscrites sur la porte de son appartement : " Dégage !", "meurtrière !", "dehors !". La jeune femme décrit également à France Bleu Breizh Izel "ce pendu dessiné sur la portière de ma voiture, ces petits mots insultants glissés sous mon paillasson". La jeune femme est aujourd'hui sous oxygène à domicile, elle souffre d'une bronchite chronique et irritante, "un Covid sans gravité", explique-elle.

Bernard Hilliet, le maire de Quiberon, déplore "des écrits insultants, ignobles, irrespectueux". L'élu indique qu'il a demandé à la police municipale d'intervenir, en plus de la gendarmerie.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.