Décrochage scolaire pendant le confinement : "On est plus proche des 20% à mon avis que des 5 ou 7%", estime Najat Vallaud-Belkacem

Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l'Éducation nationale, estime jeudi sur France Inter "nécessaire de rouvrir les écoles".

Najat Vallaud-Belkacem, le 28 novembre 2016, à Marseille.
Najat Vallaud-Belkacem, le 28 novembre 2016, à Marseille. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

"Je pense que les décrocheurs sont bien plus nombreux que ce qui est annoncé", affirme jeudi 23 avril sur France Inter l'ancienne ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem. " On est plus proche des 20% à mon avis que des 5 à 7%" annoncés par Jean-Michel Blanquer, actuel ministre, depuis le début du confinement à cause du coronavirus Covid-19. Un chiffre même ramené à 4% en début de semaine. "

Je crois que c'est un chiffre qui a été donné un peu au doigt mouillé, je ne sais pas sur quoi il s'appuie.Najat Vallaud-Belkacem.à franceinfo

"Moi je me base sur ce qu'on sait habituellement du manque d'équipements numériques, du nombre de décrocheurs", ajoute l'ancienne ministre qui rappelle qu'1,8 million d'enfants vivent sous le seuil de pauvreté en France.

Il est donc "nécessaire de rouvrir les écoles", notamment pour eux, estime Najat Vallaud-Belkacem. Mais il faut savoir comment. Si les professeurs doivent retourner en classe mais aussi continuer à envoyer des cours aux élèves absents, "ce n'est pas tenable" selon elle. "Si j'étais professeure, j'irais mais je demanderais qu'un certain nombre de garanties soient réunies. Je trouve normal que les professeurs les demandent."