Vidéo Déconfinement : "On n'y est pas", indique Gabriel Attal, qui évoque une "adaptation" autour du 1er décembre

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Le porte-parole du gouvernement confirme qu'il y a une amélioration de la situation sanitaire liée au Covid-19 et que ce n'est pas le moment de relâcher. Il recommande de patienter encore une semaine avant de faire des projets pour Noël.

Le déconfinement est-il pour bientôt ? Pour l'instant, "on n'y est pas", a répondu Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, vendredi 20 novembre sur franceinfo. "On a depuis deux semaines une diminution progressive du rythme de l'épidémie (…) mais ça reste à un niveau élevé", a-t-il expliqué.

"Il y a une amélioration", souligne-t-il, et "c'est important de dire aux Français qu'ils ne font pas des efforts pour rien". "Le travail qui est fait c'est de savoir si cette amélioration peut nous permettre autour du 1er décembre d'avoir une adaptation du confinement", a-t-il précisé. "Notre objectif, c'est de permettre à ceux qui ont envie de pouvoir travailler, qui en sont empêchés aujourd'hui, de le faire dès que ça sera possible", assure Gabriel Attal.

Vacances de Noël : ne pas se "précipiter"

La règle du kilomètre à ne pas dépasser lorsqu'on se balade autour de chez soi "fait partie des choses qui peuvent être travaillées, qui peuvent être discutées", ajoute le porte-parole du gouvernement. Le sujet sera abordé avec les chefs de partis, vendredi lors de la réunion avec le Premier ministre : "On va avoir un échange avec eux, entendre les propositions qu'ils voudraient faire, et discuter de tout ça", explique-t-il.

Interrogé sur les réservations des vacances de fin d'année, Gabriel Attal, estime que "les Français peuvent comprendre qu'il vaut mieux attendre début décembre" pour avoir de "la visibilité sur les vacances", "plutôt que de se précipiter et devoir changer de pied parce que la dynamique épidémique n'est pas celle qu'on attendait". Le porte-parole du gouvernement précise que la SNCF aurait "encore la possibilité, début décembre, d'adapter son offre de transport, notamment de mettre plus de trains s'il y a des possibilités importantes de circuler au moment de Noël. Donc les Français auront le temps, à ce moment-là, de se positionner et de faire des choix".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.