Transports en commun à Lyon : qui va payer la facture ?

Les usagers des transports de Lyon (Rhône) et de sa région sont inquiets. La crise sanitaire a engendré d’importantes pertes financières. 

C’est l’heure de pointe dans le métro lyonnais. Entre le port du masque et les mesures de distanciation physique, les Lyonnais n’ont eu aucun mal à se réapproprier les transports en commun depuis la levée du confinement il y a deux mois. “Ils ont augmenté les fréquences de métro donc c’est plutôt agréable”, confie une usagère du métro. Ces derniers jours, il y a eu 75 % de fréquentation dans le métro à Lyon (Rhône). C’est une fréquentation encourageante.

165 millions d'euros de perte cette année

Mais les transports en commun lyonnais ont été durement touchés financièrement par la crise sanitaire : 165 millions d’euros de perte cette année. Il y a eu moins de recettes, et les entreprises en chômage partiel n’ont pas versé les taxes dont elles s’acquittent habituellement au titre de la mobilité. La nouvelle majorité a prévu trois milliards d’euros sur son mandat pour les transports en commun. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le métro du Lyon, le 11 mai 2020, le premier jour du déconfinement.
Dans le métro du Lyon, le 11 mai 2020, le premier jour du déconfinement. (JEFF PACHOUD / AFP)