Réouverture des musées : Beauvais prête à être "zone pilote", en respectant "les décisions du gouvernement", selon sa maire

Caroline Cayeux a proposé à la ministre de la Culture "que soient mises en place des zones sanitaires expérimentales sur le plan culturel" dans sa ville alors que la justice a suspendu les arrêtés du maire RN de Perpignan Louis Aliot, qui avait décidé la réouverture de musées municipaux.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Caroline Cayeux arrive au palais de l'Elysée, à Paris, le 18 septembre 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

"Nous sommes prêts à Beauvais à être zone pilote" pour expérimenter notamment la réouverture des musées, a déclaré mardi 16 février sur franceinfo Caroline Cayeux, la maire de cette ville qui préside aussi l'association Villes de France. Elle affirme vouloir le faire en respectant les décisions du gouvernement alors que le tribunal administratif de Montpellier a suspendu lundi les arrêtés du maire RN de Perpignan Louis Aliot, qui avait décidé la réouverture de quatre musées municipaux, malgré les directives sanitaires.

Dans l'Oise, Beauvais veut rouvrir ses lieux culturels

franceinfo : Pourquoi est-ce que cela serait possible à Beauvais et pas à Perpignan ?

Caroline Cayeux : À cause du respect des institutions. Je vous rappelle que le maire d'une ville est un officier de police judiciaire et que nous sommes responsables des projets que nous mettons en place. Je suis respectueuse des décisions du gouvernement, mais j'ai proposé à la ministre de la Culture que soient mises en place des zones sanitaires expérimentales sur le plan culturel. Il vaut mieux être réglo dans les démarches municipales nous devons donner l'exemple et nous pouvons être force de proposition.

À quoi cela ressemblerait-il ?

Cela nous permettrait de co-construire avec les acteurs de la culture, avec les agences régionales de santé, les collectivités locales, des zones avec des protocoles sanitaires stricts et innovants pour pouvoir rouvrir des lieux qui accueillent des expositions, ou des spectacles vivants, avec peut-être des cinémas.

Roselyne Bachelot s'est dit favorable à une expérimentation de concerts debout à Marseille et à Paris. Cela vous encourage ?

Cela nous a encouragés parce que nous pensons que l'on peut mettre en place un protocole avec de la démultiplication de tests antigéniques, la limitation des jauges, de la réservation par internet et la multiplication des temps de nettoyage. Nous voulons redonner une vie aux lieux de culture et au public le plaisir. Cela fait trop longtemps que tous nos lieux culturels sont fermés. Nous sommes prêts à Beauvais à être zone pilote pour ce type d'expérimentation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.