Info franceinfo Les Parisiens déménagent, la capitale perd 6 000 écoliers en un an

De nombreuses familles ont quitté Paris l'an dernier, notamment suite à la crise sanitaire. Conséquence : certains établissements scolaires ont dû fermer des classes.

Article rédigé par
Farida Nouar - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Depuis dix ans, la ville de Paris perd en moyenne 2 500 écoliers chaque année. (GUILLAUME BONNEFONT / MAXPPP)

Cette année, la ville de Paris compte 6 000 écoliers de moins que l'année scolaire précédente (2019-2020), soit une baisse inédite de 5%, a appris franceinfo auprès du rectorat de Paris mardi 12 octobre 2021. La crise sanitaire est une des causes de cette baisse, avec le départ de nombreuses familles de la capitale. Cette chute de 6 000 élèves dans les écoles publiques du premier degré est beaucoup plus importante que lors de l'année précédente. Au mois de septembre 2020, 3 700 écoliers en moins avaient été décomptés.

Baisse généralisée dans tous les arrondissements

En moyenne, depuis dix ans, la ville de Paris perd 2 500 écoliers chaque année. Si 43 classes ont tout de même été ouvertes dans des quartiers de Paris qui restent dynamiques comme les 13 et 17e arrondissements, 63 classes ont fermé au total lors de cette rentrée scolaire à Paris. Tous les arrondissements de la capitale sont concernés, mais les arrondissements les plus touchés par les baisses sont les 9e, 10e et 11e arrondissements. "C'est assez énorme, on a jamais eu autant de pertes d'élèves en un an", témoigne la directrice d'une école du 20e arrondissement de Paris qui compte cette année 115 élèves, contre 140 l'an dernier.

Selon cette directrice, beaucoup de familles sont parties vivre en banlieue ou en région. "Nous, on en profite, ajoute-t-elle. Nous avons des classes avec des petits effectifs, ce sont de très bonnes conditions pour les enseignants et les élèves." Le nombre moyen d’élèves par classe est de 20,5 à Paris, selon les chiffres du rectorat. Ce qui n'empêche pas la directrice d'être inquiète sur le futur de son école : "Nous allons travailler sur les effectifs de la rentrée scolaire, et il faudra probablement envisager des fermetures de classes".

Moins d'élèves dans les écoles publiques à Paris - le reportage de Farida Nouar
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.