Déconfinement : les chefs d’entreprise « ont besoin de visibilité », assure Christian Jacob (LR)

Christian Jacob, président du parti Les Républicains, est l’invité des « 4 Vérités » de France 2, vendredi 29 mai.

France 2

Le déconfinement entame sa deuxième phase à partir du 2 juin. La vie devrait retrouver un cours plus normal. "C’est une bonne nouvelle pour tous les Français", explique Christian Jacob, président du parti Les Républicains et invité des "4 Vérités" de France 2, vendredi 29 mai. Aurait-il fallu aller plus loin concernant les cafés et restaurants, qui vont pouvoir rouvrir leur terrasse ? "On aurait, en classant Paris en orange, pu aller plus loin et faire en sorte que cela puisse redémarrer. Pour beaucoup d’hôtels et restaurants, juin est un mois déterminant, les premiers rayons de soleil arrivent. Les terrasses c’est bien, mais souvent certains restaurants ne trouveront pas leur équilibre économique avec uniquement les terrasses, cela veut dire qu’ils ne pourront pas rouvrir. Donc ça risque d’être encore un mois supplémentaire", indique Christian Jacob.

La vie économique a énormément souffert de ces deux mois de confinement, le chômage est en forte hausse. Qu’est-ce que le gouvernement aurait-il pu faire de mieux pour éviter la casse ? "Sur les hôtels-restaurants, on pourrait baisser la TVA à 5,5 %, ce qui permettrait de les aider à reconstituer des marges rapidement", précise Christian Jacob.

Plan de relance

Un plan de relance devrait être dévoilé à la rentrée. "Je reste favorable à ce qu’il démarre très tôt parce que la machine économique ne redémarre pas par un claquement de doigt. Et plus tôt il arrive plus on donnera de la visibilité. Or de dire que l’on va attendre la fin de l’été ou début septembre, on perd en visibilité. Dans l’activité économique, quand on est chef d’entreprise, on a besoin de visibilité", précise le président du parti Les Républicains.

Le second tour aura lieu le 28 juin prochain. Gérard Collomb rejoint le candidat LR à Lyon (Rhône). Comment expliquer ce ralliement ? "La République en marche a fait un score catastrophique au premier tour des municipales dans toutes les grandes villes de France", indique Christian Jacob.

Christian Jacob à Belfort, le 19 septembre 2019.
Christian Jacob à Belfort, le 19 septembre 2019. (SEBASTIEN BOZON / AFP)