Déconfinement : "90%" des foires ou salons sont maintenus "de juin jusqu'à septembre 2021", assure le directeur de Viparis

Le secteur de l'événementiel, très touché par la crise sanitaire, redémarrare. "Un soulagement" pour Pablo Nakhlé-Cerruti, directeur général de Viparis, une société qui gère des sites de congrès et d'exposition en région parisienne.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
"90%" des foires ou salons sont maintenus "de juin jusqu'à septembre 2021", a indiqué mardi sur franceinfo Pablo Nakhlé-Cerruti, directeur général de Viparis. (Photo d'illustration) (CHRISTIAN WATIER / MAXPPP)

Signe d'un retour progressif à la vie normale, "90%" des foires ou salons sont maintenus "de juin jusqu'à septembre 2021", a indiqué mardi 8 juin sur franceinfo Pablo Nakhlé-Cerruti, directeur général de Viparis, une société qui gère des sites de congrès et d'exposition  (porte de Versailles, Paris nord Villepinte, ou encore le Palais des congrès), alors que la nouvelle phase du déconfinement débute mercredi, avec le couvre-feu décalé à 23h, la réouverture des restaurants et des cafés en intérieur, l'assouplissement des jauges dans les commerces ou encore la reprise de l'évènementiel.

Pablo Nakhlé-Cerruti assure par ailleurs que "les organisateurs d'événements prévoient d'installer des tentes" à l'entrée pour que les visiteurs n'ayant pas de pass sanitaire puissent faire un test.


franceinfo : Est-ce que tous les salons qui devaient avoir lieu auront bien lieu à partir de mercredi ?

Pablo Nakhlé-CerrutiC'est une année très particulière, puisque notre activité est à l'arrêt depuis 14 mois. Donc, tous les salons qui devaient se tenir au mois de juin et qui avaient pris la décision au moment où les annonces ont été faites, il y a quelques semaines, se tiennent. Et en moyenne jusqu'à la fin de l'année, on a un niveau de 90% de maintien des événements à partir de juin 2021, jusqu'à décembre 2021.

Est-ce que c'est un soulagement ou est-ce que c'est une reprise amère ?

On cherche plus les motifs de se réjouir. C'est un soulagement et c'est surtout un espoir. Notre métier, c'est évidemment d'accueillir du monde dans les meilleures conditions possibles, de sécurité, de sécurité sanitaire, de confort. Avec la campagne de vaccination, à laquelle on participe avec des vaccinodromes sur certains de nos sites, on a le sentiment qu'on s'approche quand même d'un retour à la vie normale ou quasi normale, avec des contraintes, des jauges en juin, un pass sanitaire en septembre. Après, on pourra retrouver, dans un monde un peu différent, la faculté de se retrouver.

Si on se présente à la porte d'un salon, qu'est ce qui se passe concrètement ?

Vous vous présentez avec votre billet. Pour un événement qui fait plus de 1 000 personnes, comme ce sera le cas demain au Palais des congrès de Paris, avec le Congrès des réanimateurs, sursollicités au cours des derniers mois, ou Vivatech à la porte de Versailles la semaine prochaine, vous devez présenter le pass sanitaire. C'est un QR code, soit en papier, soit dans votre application TousAnticovid, qui revêt trois informations : soit vous avez été vacciné, soit vous avez un test antigéniques, soit un test PCR de moins de 48 heures.

Est-ce que cela demande plus de personnel qu'un salon classique, avant le Covid-19 ?

Oui. Il va falloir mettre en place des parcours un peu différents. Et sans doute pour les visiteurs qui viendraient sans le pass sanitaire, il faudra un système de test sur place. Les organisateurs d'événements prévoient d'installer des tentes à l'entrée de l'évènement pour permettre à ceux qui n'auraient pas leur pass sanitaire de pouvoir le faire sur place.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.