Covid-19 : la Sarre allemande n'imposera plus de tests Covid aux frontaliers à partir du 12 mai

La mesure vaut pour "les personnes se rendant au travail, à l'école ou à l'université - quelle que soit la durée de leur séjour - ainsi que pour les séjours de moins de 24 heures".

Article rédigé par
avec France Bleu Lorraine Nord - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Panneau de test de dépistage Covid mis en place à la frontière franco-allemande Forbach - Sarrebruck, le 1er mars 2021. (NATACHA KADUR / RADIOFRANCE)

À partir du mercredi 12 mai, les frontaliers mosellans ne seront plus contraints de présenter un test Covid-19 négatif de moins de 48 heures pour se rendre en Sarre, l’un des 16 Länder allemands, rapporte mercredi 5 mai France Bleu Lorraine Nord.

Dans un communiqué, le gouvernement sarrois précise que cette obligation est "supprimée pour les personnes se rendant au travail, à l'école ou à l'université - quelle que soit la durée de leur séjour - ainsi que pour les séjours de moins de 24 heures, quelle qu'en soit la raison". Un décret a été pris en Conseil des ministres, mardi 4 mai.

La Moselle n'est plus considérée comme "zone de circulation de variants du virus"

L’obligation de présenter un test Covid négatif est en vigueur depuis le 2 mars dernier en Allemagne, date à laquelle le gouvernement fédéral avait classé la Moselle comme "zone de circulation de variants du virus". Cette classification a été retirée le 2 mai. Le département, comme le reste de la France, reste considéré comme une "zone à forte circulation du virus". Tout voyageur ayant séjourné dans une "zone à forte circulation du virus" les dix jours précédant son entrée en Sarre et ne répondant pas à l'un des critères mentionnés ci-dessus, devra toujours présenter un test Covid négatif.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.