Coronavirus : faut-il tester plus ou faut-il tester mieux ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Coronavirus : faut-il tester plus ou faut-il tester mieux ?
FRANCE 3
Article rédigé par
P.-Y. Salique, M.-P. Samitier, F. Badaire, E. Maizy, V. Lejeune, F3 Régions - France 3
France Télévisions

De nombreuses municipalités ouvrent des centres de dépistage du coronavirus supplémentaires. Le gouvernement, lui, veut passer à un million de tests par semaine.

Il y avait plus d’une heure d’attente devant l’hôtel de ville de Paris, lundi 31 août, dans la matinée, pour se faire dépister. Le dépistage y est gratuit et sans rendez-vous, alors qu’en laboratoire, les délais atteignent parfois plusieurs semaines. Les résultats sont connus dans les deux à trois jours. Si la plupart des patients sont asymptomatiques, ils viennent pour être rassurés. “J’ai été en contact avec une personne qui a été testée positive. Je pars en week-end avec des amis et je voulais m’assurer de ne pas être contaminé”, explique un Parisien.

"Se décourager"

À Baigneux-les-Juifs (Côte-d’Or), l’attente est moins longue, mais la volonté de savoir est la même. “Les gens qui devraient vraiment être diagnostiqués, qui sont symptomatiques, peut-être parfois peuvent attendre trop longtemps pour se faire tester et, du coup, se décourager”, estime le docteur Martin Blachier, médecin épidémiologiste. Il verrait également d’un bon œil la multiplication des tests dans les maisons de retraite, par exemple. 



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.