Bars : le casse-tête des terrasses et du couvre-feu

Publié Mis à jour
Bars : le casse-tête des terrasses et du couvre-feu
FRANCE 2
Article rédigé par
J.Vitaline, B.Brignand, H.Smague, F.Cerulli, S.Lacombe - France 2
France Télévisions

C'est une question que certains responsables de bar et de restaurants doivent se poser. Comment faire face à l'affluence soudainement provoquée par la réouverture ? La clientèle est enthousiaste, parfois impatiente. L'équation n'est pas simple. La seule alliée : une météo assez peu clémente.

Des terrasses pleines, les bars et restaurants en rêvaient depuis des mois. Mais à une condition : faire partir les clients tous les soirs avant le couvre-feu. Sur cette petite place parisienne, on adopte la méthode douce. Le service s'arrête seulement 15 minutes avant l'heure fatidique. "Ça se fait en plusieurs rappels, il faut un peu pousser les gens à partir", explique Paul Albert, barman. Partout, les serveurs encaissent les dernières commandes à la hâte. Et pour faire passer le message, on range les tables vides et on presse les clients à contrecœur.

Au nord et au sud, deux salles, deux ambiances

À Nice (Alpes-Maritimes), on est beaucoup plus directif. L'évacuation des 300 clients prend même des airs d'opération militaire. Un gérant de bar dicte, avec autorité, des instructions claires à ses serveurs. À 21 heures moins cinq, il ne doit y avoir plus personnes sur les terrasses, quitte à frustrer les clients. Pas de compromis possible, la sanction administrative guette si la terrasse est ouverte après 21 heures. La météo, peu clémente, peu aider.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Déconfinement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.