Auto-écoles : embouteillages à l'examen

Du côté des auto-écoles, c’est toujours le grand embouteillage. Pendant le confinement, près de 350 000 candidats n’ont pu passer leur examen. Un retard très difficile à rattraper. Le manque d'examinateurs et de centres aux normes sanitaires ont tendance à étirer les délais.

France 3

Premières heures de conduite pour Alexis en Mayenne. Ce jeune de 18 ans a besoin de passer rapidement le permis pour travailler. Il espère pouvoir le passer "moins d’un mois après" avoir fini ses 20 premières heures de conduite. Mais selon sa monitrice de conduite, "ça va être compliqué"...

350 000 candidats n’ont pas pu passer l’examen avec le confinement

Compliqué car il y a embouteillage à l’examen. D’ordinaire, l’été est déjà une période difficile avec le manque d’inspecteurs et les congés. Le confinement a rallongé les délais : 350 000 candidats n’ont pas pu passer l’examen, et aujourd’hui se bousculent. "Vous avez 18 auto-écoles qui vont se battre pour avoir deux places d’examen. C’est énorme. Je ne suis pas la seule à être en galère", raconte Élisabeth Cornier, gérante de Alliance Permis. Même constat pour une auto-école de Reims (Champagne-Ardenne), impossible ou presque de rattraper le retard pris pendant le confinement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une instructrice d\'auto-école et son élève. (Photo d\'illustration)
Une instructrice d'auto-école et son élève. (Photo d'illustration) (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)