Déconfinement : vers un port du masque obligatoire dans les transports publics ?

Faudra-t-il rendre le port du masque obligatoire lors de la reprise de l’activité ? Cette option a été évoquée dans les transports publics, dimanche 19 avril, par le gouvernement. Quelles seront les recommandations de l’exécutif ?

France 2

Dans les magasins, dans la rue ou encore dans les transports en commun, aujourd’hui en France, le port du masque n’est pas imposé dans l’espace public. Faut-il le rendre obligatoire ? Oui, selon le professeur Philippe Juvin, chef du service d’urgences à l’hôpital Georges-Pompidou, à Paris. Dimanche 19 avril au soir, le gouvernement se contente de garantir des masques à tous les soignants, mais en vue du déconfinement, pour qui faut-il réellement envisager le port du masque ? La Pologne, elle, vient de le rendre obligatoire pour tous et a même installé des distributeurs dans les rues.

Les premières règles seront dévoilées le 27 avril

En France, si le personnel soignant reste prioritaire avec les malades, toutes les professions en contact avec le public ou exposées, comme les policiers, les éboueurs ou les enseignants, pourraient en avoir besoin dès le début du déconfinement. Se pose aussi la question des transports. Pour éviter que le virus ne se propage avec la promiscuité, le Premier ministre estime “probable” l’obligation de porter un masque dans les transports en commun à partir du 11 mai. Mais qui va payer la facture ? La SNCF, de son côté, indique qu’elle “ne peut pas prendre sur ses épaules la distribution de masques à toute la population française”. Les premières règles et mesures officielles d’assouplissement du confinement seront annoncées à partir du 27 avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans les couloirs du métro parisien, le 13 mars 2020.
Dans les couloirs du métro parisien, le 13 mars 2020. (YANN CASTANIER / HANS LUCAS / AFP)