Déconfinement : transports en commun, mode d'emploi

Avec la levée du confinement le 11 mai en France, de nombreux employés vont reprendre les transports en commun pour se rendre au travail. En Île-de-France, les heures de pointe seront réservées aux salariés munis d'une attestation de leur employeur.

France 2

L'attestation de sortie qui faisait usage depuis le début de confinement sera obsolète à partir du 11 mai. Désormais, en Île-de-France, tous ceux qui vont se rendre au travail en transports en commun auront besoin d'une attestation de la part de leur entreprise. Cela laisse une courte fenêtre de temps pour les employeurs afin de délivrer le fameux sésame. "Si nous avons les modèles pour le week-end du 8 mai, on sera capable d'émettre les attestations mardi ou mercredi", explique Gilles Satgé, patron d'une entreprise où une dizaine de salariés devrait reprendre le travail le 11 mai.

Une attestation hebdomadaire

Chaque semaine, le patron devra délivrer une attestation mentionnant l'heure de départ et d'arrivée de son employé. Sans ce papier, il sera impossible de prendre les transports aux heures de pointe, c'est-à-dire de 6h30 à 10h30, puis de 15h30 à 19h30. "C'est vraiment l'occasion de me remettre au vélo", explique Amélia de Chabert, une employée quelque peu motivée par les stricts critères en place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un usager des transports portant un masque, le 5 mai 2020, à Paris.
Un usager des transports portant un masque, le 5 mai 2020, à Paris. (ELKO HIRSCH / HANS LUCAS / AFP)