Déconfinement : ruée à la frontière espagnole pour acheter des cigarettes et de l’alcool

Lundi 11 mai, des regroupements ont été observés à la frontière avec l’Espagne. Des fumeurs se précipitent pour acheter leurs paquets de cigarettes deux fois moins cher. Au Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, le maire se dit débordé et a décidé de limiter l’accès à sa commune.

France 2

Des clients agglutinés les uns sur les autres pour acheter des cigarettes ou de l’alcool dans des files d’attente qui s’étendent sur plusieurs centaines de mètres. Dans le village du Perthus (Pyrénées-Orientales), à cheval entre la France et l’Espagne, ces scènes ont choqué sur les réseaux sociaux.

"Je ne veux pas que la deuxième vague parte du Perthus"

Thierry Thadée, le maire se dit lui-même catastrophé et impuissant face à la cohue, car ces commerces sont situés du côté espagnol. "C’est du grand n’importe quoi, c’est le chaos. Et moi je ne veux pas que la deuxième vague parte du Perthus, et je le crains", confie-t-il inquiet. L’un des bureaux de tabac est débordé et à l’intérieur les patrons tentent tant bien que mal de faire appliquer des mesures barrières. Un seul client par comptoir de vente est autorisé. Des vitres en plexiglas sont installées et le personnel improvise une distribution de gel hydroalcoolique à l’entrée de la boutique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lundi 11 mai, des regroupements ont été observés à la frontière avec l’Espagne. Des fumeurs se précipitent pour acheter leurs paquets de cigarettes deux fois moins cher. Au Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, le maire se dit débordé et a décidé de limiter l’accès à sa commune.
Lundi 11 mai, des regroupements ont été observés à la frontière avec l’Espagne. Des fumeurs se précipitent pour acheter leurs paquets de cigarettes deux fois moins cher. Au Perthus, dans les Pyrénées-Orientales, le maire se dit débordé et a décidé de limiter l’accès à sa commune. (FRANCE 2)