Déconfinement : les vacances d'été incertaines mettent les professionnels en colère

Le gouvernement reste encore évasif concernant la possibilité de partir en vacances durant l'été. Une position floue qui suscite la colère des professionnels du tourisme. 

France 2

Et s'il fallait passer ses vacances d'été tout près de chez soi ? C'est le message passé mercredi 29 avril par la porte-parole du gouvernement Sibeth NDiaye. Alors que rien n'est vraiment acté, le gouvernement parle de vacances concentriques, c'est-à-dire d'ultra proximité. Des propos qui ont fait bondir les professionnels du secteur du tourisme, et qui ne rassurent pas les Français. Marion et Mathieu ont prévu de partir en vacances en Sardaigne en amoureux, en laissant leurs enfants chez les grands-parents dans le Sud-Ouest. Mais le projet a du plomb dans l'aile désormais. 

Un besoin "d'une stratégie claire"

"On se fait une raison. On se dit qu'on va devoir annuler", confie Marion. Dans le Var, une professionnelle du tourisme s'insurge contre les mesures imprécises du gouvernement. "Je suis en colère, effectivement", explique Françoise Dumont, directrice de Var Tourisme. "Nous avons besoin aujourd'hui, pour relancer l'économie touristique, d'une schéma, d'un discours et d'une stratégie clairs", pointe-t-elle. "Il nous faut une date précise (...) Pas nous faire miroiter", appuie un patron d'hôtel. 

Le JT
Les autres sujets du JT
La plage de la Pointe Rouge, à Marseille, le 22 avril 2018.
La plage de la Pointe Rouge, à Marseille, le 22 avril 2018. (GARDEL BERTRAND / AFP)