Déconfinement : les garagistes ne chôment pas

Entre les contrôles techniques reportés, les pannes classiques et les révisions avant de prendre la route cet été, les garagistes doivent faire face à un surcroît d'activité.

France 3

À Vanves (Hauts-de-Seine), le parking d'un garage est plein et le téléphone ne cesse de sonner. Mais pour un rendez-vous, il faudra patienter. Depuis le début du déconfinement mi-mai, un garagiste de la région parisienne ne désemplit pas. "Je pense qu'on a eu une hausse de 15% à 20%", explique le garagiste Joao Pedro.

Un afflux de clientèles

Pendant le confinement, le garage n'a réparé que les véhicules des professionnels. Les particuliers ont dû attendre. Et comme beaucoup partiront en vacances en voiture cet été, ils se pressent ces jours-ci. La plupart des véhicules qui arrivent présentent les symptômes classiques de la voiture confinée plusieurs semaines : batteries à plat, pneus à remplacer... Un client roule depuis plusieurs semaines avec un boulon dans un pneu. Ça passe pour des trajets courts, mais pas pour des départs en vacances.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des voitures sur la route des vacances, près de Bordeaux (Gironde), le 3 août 2019.
Des voitures sur la route des vacances, près de Bordeaux (Gironde), le 3 août 2019. (MEHDI FEDOUACH / AFP)