Déconfinement : les fidèles réinvestissent les lieux de culte

Les rassemblements religieux sont à nouveau autorisés. Les musulmans vont fêter la fin du ramadan le week-end du 23-24 mai, alors que les catholiques célèbrent la fête de l'Ascension.

France 2

Après plusieurs mois de confinement liés à l'épidémie de Covid-19 en France, la France se déconfine petit à petit, Les rassemblements religieux, qui étaient interdits durant la période de confinement, sont à nouveau autorisés. Les musulmans s’apprêtent à fêter la fin du ramadan le week-end du 23-24 mai tandis que les catholiques célèbrent l'Ascension.

Masque obligatoire

"Habituellement, l'église Sainte-Marie des Batignolles reçoit 800 à 900 personnes pour la messe. Ce soir (samedi 23 mai), pour la première messe, seulement 125 personnes pourront rentrer parce qu'il faut respecter la distanciation physique. Le curé de la paroisse est déjà dans l'église en train de pousser des bancs et de poser sur les chaises des papiers avec une croix rouge, ce qui signifie qu'il ne faut pas s'asseoir sur cette chaise. Du gel sera disponible à l'entrée et le port du masque sera obligatoire", explique la journaliste Maryse Burgot, en duplex devant l'église Sainte-Marie des Batignolles à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une fidèle masquée dans une église catholique de Narbonne (Aude), le 20 mai 2020.
Une fidèle masquée dans une église catholique de Narbonne (Aude), le 20 mai 2020. (MAXPPP)