Déconfinement : le conseil scientifique favorable à un assouplissement des règles sanitaires à l’école

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Déconfinement : le conseil scientifique favorable à un assouplissement des règles sanitaires à l’école
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Faut-il accélérer le déconfinement ? Jean-François Delfraissy, le président du conseil scientifique, se dit favorable à un assouplissement des mesures à l’école. Les précisions de la journaliste Margaux Subra-Gomez sur le plateau de France 3.

"Laissons les choses s’ouvrir ; les gens vivre, mais en respectant les mesures barrières", a déclaré le président du conseil scientifique, Jean-François Delfraissy, dans les colonnes du JDD, dimanche 7 juin. "Ces dernières semaines, les connaissances scientifiques se sont précisées, notamment autour de la transmission du virus. Les enfants peuvent être porteurs du Covid-19, bien sûr, mais en petite quantité. En réalité, ils contaminent assez peu les adultes. Le président du conseil scientifique estime qu’on pourrait changer de stratégie à l’école et assouplir les mesures de distanciation sur le temps périscolaire, c’est-à-dire les récréations, les repas à la cantine et les cours de sport", explique la journaliste Margaux Subra-Gomez sur le plateau de France 3.

27% des écoliers et 18% des collégiens sont retournés en classe

Malgré le déconfinement, le protocole est encore assez strict dans les écoles. "Depuis le 11 mai, seulement 27% des écoliers et 18% des collégiens sont retournés en classe, quelques jours par semaine seulement et en effectifs réduits, pas plus de 15 élèves pas classe. Les jeux de ballons à la récréation sont toujours interdits, les jeux de surface, comme les toboggans, aussi. Pour les associations de parents d’élèves, le dispositif est donc trop sévère à l’école, d’autant que les restaurants rouvrent et que les gens réinvestissent l’espace public. Pour eux, les recommandations du conseil scientifique vont dans le bon sens. Reste à voir si le ministère de l’Éducation nationale ira dans cette direction. Jean-Michel Blanquer dit l’envisager, mais pas avant le 22 juin", conclut-elle.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.