Déconfinement : l'école pour tous, l'insoluble équation

Lundi 22 juin, l'école sera à nouveau obligatoire. Ce retour post-confinement a été depuis le début un vrai casse-tête pour les parents, pour les professeurs et pour le gouvernement. Il pourrait l’être encore dès demain.

France 2

A Wattrelos, dans le Nord, cela fait trois mois que les petits vélos n'ont plus de pilote et que les cerceaux prennent la poussière. Mais lundi 22 juin, ce sera le grand jour. Les enfants de maternelle seront de retour. Presque comme avant. Le protocole sanitaire est allégé. "On se lavera un petit plus les mains. Sur le temps de récréation, on va faire des récréations par classe", explique Catherine Osson, conseillère municipale à Wattrelos et député LREM du Nord.

Une reprise obligatoire

Aucune des écoles maternelles de la ville n'avait ouvert jusqu'ici. La mairie manquait de personnel et ne souhaitait pas perturber les enfants avec un protocole trop lourd. Gouter à nouveau aux joies de l'école. Certains parents sont ravis, d'autres plus circonspects. "Pour les enfants, c'est vrai qu'ils tournent un petit peu en rond à la maison, donc c'est nécessaire de leur poser un cadre", estime une maire de famille. L'école est désormais obligatoire dès lundi 22 juin pour tous les enfants, de la maternelle au collège.



Le JT
Les autres sujets du JT
Une classe de sixième au collège François-Mitterrand dans le village de Toulouges (Pyrénées-Orientales), le 18 mai 2020.
Une classe de sixième au collège François-Mitterrand dans le village de Toulouges (Pyrénées-Orientales), le 18 mai 2020. (JC MILHET / HANS LUCAS / AFP)