Décès dans les Ehpad : la gestion de la crise par les géants du secteur remise en cause

Korian et Opera. Ces noms de groupes qui gèrent les Ehpad nous sont désormais familiers. Avec le nombre de décès dans les établissements, ils sont cibles de nombreuses critiques Comment ont-ils géré la crise sanitaire ?

France 3

Une entreprise au cœur de la crise et un nom associé aux drames dans les Ehpad. Korian, leader européen du secteur, a-t-il failli dans sa gestion de l'épidémie ? 36 décès à Mougins (Alpes-Maritimes), 21 dans le département de l'Essonne… Plusieurs établissements du groupe ont été frappés lourdement par le Covid-19. La direction, que France Télévisions a contactée, assure avoir réagi rapidement selon les consignes du ministère de la Santé, pour les masques, et parfois même avant celles-ci, pour les mesures barrières.

Des sociétés privées avec un objectif de rentabilité

Cependant, un représentant de la CGT affirme que les investissements de masques ont été tardifs et insuffisants. Korian est une société privée à but lucratif, avec, donc, un objectif de rentabilité, comme ses concurrents, Orpea ou DomusVi. L'ensemble de ces groupes gère 24% des Ehpad en France, quand les autres établissements sont à 50% public et à 26% privés mais sans but lucratif. Le modèle privé est critiqué : l'accompagnement des résidents et la restauration souffriraient de la recherche du profit. Concernant l'épidémie de Covid-19, les groupes privés se défendent. Selon eux, rien n'indique que leurs Ehpad ont été plus touchés que les autres car les chiffres de mortalité sont encore incomplets.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme dans un Ehpad d\'Occitanie, en août 2019.
Une femme dans un Ehpad d'Occitanie, en août 2019. (PATRICIA HUCHOT-BOISSIER / HANS LUCAS / AFP)