Crise sanitaire : scénario catastrophe dans les stations de ski

Les remontées mécaniques ne rouvriront pas au public pour les vacances de février. C’est une saison blanche qui s’annonce pour les stations de ski. 

France 2

Aux Menuires (Savoie), le ski est roi. Dans cette station, les vacances de février représentaient le dernier espoir de sauver une saison déjà bien endommagée par la crise sanitaire. “C’est un vrai coup dur pour nous, indique Marlène Giacometti, directrice de l’Office de tourisme des Ménuires et de Saint Martin-de-Belleville. C’est une saison avec très peu de chiffres d’affaires, de l’ordre de 15, 20% pour les commerçants, et rien pour les remontées mécaniques“. 

Situation difficile pour les commerçants

La déception et l’inquiétude sont immenses aussi et surtout pour les commerçants. Aux Angles (Pyrénées-Orientales), Ludovic Aris est loueur de skis. Abattu, il témoigne : “J’ai passé la journée à la maison, je n’ai même plus envie de venir voir ces skis, qui ne servent plus à rien. J’ai récupéré le magasin l’an passé, il y a tout à payer, c’est vraiment la catastrophe“. Le Premier ministre doit proposer de nouvelles mesures de soutien économique dans les prochains jours. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des remontées mécaniques à l\'arrêt dans la station de ski de La Clusaz, en Haute-Savoie, le 22 décembre 2020.
Des remontées mécaniques à l'arrêt dans la station de ski de La Clusaz, en Haute-Savoie, le 22 décembre 2020. (GIACOMO ITALIANO / HANS LUCAS / AFP)