Crise sanitaire : embouteillage dans les services de réanimation

La crise sanitaire frappe toujours la France, lundi 9 novembre. Les services de réanimation craignent de ne pas pouvoir accueillir tous les patients, aussi, certains seront pris en charge en priorité.

FRANCE 3

C’est une menace réelle qui angoisse chaque jour les hôpitaux. Les patients ne cessent d’affluer dans les services de réanimation et les soignants craignent de ne pas pouvoir tous les prendre en charge. Avec l’épidémie de coronavirus, les victimes du Covid-19 arrivent en masse. Santé Publique France a annoncé dimanche 8 novembre que plus de 4 500 personnes ayant contracté le Covid-19 étaient en réanimation. 323 d’entre elles sont arrivées sur les 24 dernières heures.

Donner la priorité à certains patients

Face à ce nombre grandissant de patients, les services de santé risquent de devoir faire du cas par cas et prendre en charge en priorité certaines personnes. Les soignants se baseront sur deux aspects : les chances de s’en sortir, et celles de s'en sortir avec le moins de séquelles. Chef du service de réanimation de l’hôpital Saint-Antoine à Paris, le professeur Bertrand Guidet rappelle que les patients n’étant pas en réanimation seront tout de même traités. Si leurs états s’aggravent, ils pourraient par la suite être transférés en réanimation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un patient malade du Covid-19 dans un service de réanimation des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (Bas-Rhin), le 22 octobre 2020.
Un patient malade du Covid-19 dans un service de réanimation des Hôpitaux universitaires de Strasbourg (Bas-Rhin), le 22 octobre 2020. (FREDERICK FLORIN / AFP)