Covid-19 : "On ne va pas être capable de répondre à la demande", prévient le chef du service réanimation de l'hôpital Saint-Antoine, à Paris

Bertrand Guidet, chef du service de médecine intensive réanimation à l’hôpital Saint-Antoine, à Paris, confie ses craintes sur franceinfo dimanche alors que 271 malades du Covid-19 sont décédés dans les dernières 24 heures et que 4 527 patients sont actuellement en réanimation et soins intensifs.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les urgences de l'hopital Saint-Antoine à Paris, le 15 avril 2020. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

"On ne va pas être capable de répondre à la demande", prévient sur franceinfo Bertrand Guidet, chef du service de médecine intensive réanimation à l’hôpital Saint-Antoine, à Paris. "Les personnes contaminées par le coronavirus covid-19 aujourd'hui sont celles qui seront hospitalisées et admises en réanimation dans les quinze jours qui arrivent donc ça va continuer de monter", craint-il, même si il "espère que les mesures prises" ces dernières semaines en France fassent leur effet.

"Cela pose question sur les capacités à répondre à la demande. Egalement pour les malades non-Covid. Il ne faut pas que nos hôpitaux s'organisent uniquement autour des malades Covid", explique le médecin, alors que 271 malades du Covid-19 sont décédés dans les dernières 24 heures et que 4 527 patients sont actuellement en réanimation et soins intensifs.

"Quand vous avez extrêmement peu de lits de réanimation, vous êtes obligés de prioriser les malades que vous allez pouvoir admettre dans ces lits", rappelle Bertrand Guidet, qui précise que ce choix se fait sur "trois groupes de critères : que souhaite le malade, quel est son état 'de base' et quelle est la gravité immédiate de la Covid".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.