Covid-19 : une rentrée des classes sous surveillance, pour la seconde fois

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Covid-19 : une rentrée des classes sous surveillance, pour la seconde fois
France 2
Article rédigé par
C.Sinz, R.Michelot, C.Albo Reichert, K.Jbali, V.Huon, D.Mascret - France 2
France Télévisions

Le Covid-19 est toujours présent en France, et un cas positif dans une classe pourrait forcer tous les cas contact à s'isoler pendant sept jours, sauf les vaccinés. Jeudi 2 septembre, jour de la rentrée, le protocole sanitaire a été rappelé à tous les élèves. 

La rentrée scolaire, jeudi 2 septembre, s'est faite sous la menace du Covid-19 pour la seconde fois, avec un protocole sanitaire à respecter. Distribution de gel, masques, aération systématique des salles de classes, désinfection des surfaces sont de rigueur, mais aussi limitation du brassage des élèves. Les enseignants sont inquiets du mélange inévitable des élèves au moment du repas. "Il n'y a pas une obligation de distancier les élèves et les tables, on sait qu'on aura là un moment où le virus peut circuler plus que dans les classes", explique Guislaine David, porte-parole du SNUIPP-FSU. 

Des fermetures de classes à prévoir

Pour éviter une reprise de l'épidémie après la rentrée, comme c'est le cas en Allemagne et en Ecosse, certains médecins recommandent la vaccination obligatoire des professeurs et agents des écoles. Dès le premier cas de Covid-19, les enfants cas contact de moins de 12 ans et les autres non vaccinés devront s'isoler pendant sept jours. "Il faut s'attendre à beaucoup de fermetures de classes", selon le médecin et journaliste de France Télévisions Damien Mascret. Dans la moitié des départements, il y a en effet 10% de chances que dans chaque classe, il y ait un enfant positif au Covid-19.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.