Covid-19 : un premier cas de réinfection grave par un variant a été détecté

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : un premier cas de réinfection grave par un variant a été détecté
France 2
Article rédigé par
V. Heurtel, C. Arnold, M. Lavieille, M. Tafnil, L. Dermidjian, P. Miette - France 2
France Télévisions

Un homme de 58 ans, qui avait déjà contracté une forme modérée du coronavirus, a été contaminé par le variant sud-africain. Samedi 13 février, ce cas met en lumière une question essentielle : celle de la protection immunitaire.

Quatre mois après avoir contracté une forme bénigne du coronavirus, un homme de 58 ans a été recontaminé, mais cette fois par le variant sud-africain. Le patient, en détresse respiratoire samedi 13 février, est le premier cas de réinfection grave par un variant. Pour le médecin qui le suit, cette réinfection pose la question de l'immunité qu'il aurait - ou non - acquise. "C'est plutôt inhabituel, parce que, classiquement, les patients ont tendance à faire des formes un peu moins graves dans les réinfections", explique le professeur Jean-Damien Ricard, chef de réanimation à l'hôpital Louis-Mourier, à Colombes (Hauts-de-Seine).

Une réinfection qui inquiète

En Moselle, département durement touché par le variant sud-africain, cette réinfection inquiète un peu. "Est-ce que les vaccins sont aussi efficaces avec les variants ? C'est ça la question", s'inquiète une passante. "On le prend avec philosophie et on met un masque FFP2", témoigne un autre homme. Selon les dernières études, nous sommes protégés par nos anticorps environ six mois après avoir eu le Covid-19, mais cela peut être moins en cas d'atteinte légère.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.