Covid-19 : un cas de réinfection grave au variant sud-africain à Paris

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Covid-19 : un cas de réinfection grave au variant sud-africain à Paris
FRANCE 2
Article rédigé par
C. Guyon, I. Bénéfice, P. Miette - France 2
France Télévisions

Un homme de 58 ans, qui avait déjà contracté le Covid-19, a été réinfecté par la souche sud-africaine du coronavirus, développant une forme grave de la maladie. Un cas rare mais préoccupant pour les experts.

Le scénario était redouté : un homme de 58 ans a été réinfecté gravement par le variant sud-africain du Covid-19. Il avait contracté le virus une première fois, avec une forme bénigne de la maladie. Cette fois, l’homme a dû être admis dans le service de réanimation de l’hôpital Louis Mourier (AP-HP) à Paris, le mois dernier. Le patient avait pourtant des anticorps acquis lors de sa première infection, c’est ce qui interpelle Jean-Damien Ricard, le professeur qui le suit.

Empêcher ce variant de se propager

Faut-il redouter que ce variant soit le point de départ d’une nouvelle épidémie ? "La souche qui a subi une mutation s’est adaptée à cette immunité, c’est-à-dire qu’elle contourne et déforme son apparence et n’est pas reconnue par les anticorps, donc pour qu’on ne soit pas dans une situation où l’on ne vaccine pas inutilement les gens, il est absolument nécessaire d’empêcher le variant sud-africain de se propager", s’inquiète le professeur Djillali Annane, chef du service réanimation de l’hôpital Raymond Pointcaré (AP-HP) de Garches (Hauts-de-Seine). Plusieurs cas de réinfection ont été observés dans le monde, mais ils restent relativement rares et bénins.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.