Covid-19 : ruée attendue sur les tests antigéniques avant les fêtes, les autorités sanitaires s'inquiètent

Bon nombre de Français ont l’intention de se faire tester avant les fêtes de fin d’année. Et les autorités s’inquiètent que ce test soit considéré comme un passeport pour faire tomber les gestes barrières.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une pharmacie proposant des tests antigéniques de dépistage contre le Covid-19 (illustration). (MARIE-AUDREY LAVAUD / RADIOFRANCE)

Les syndicats de pharmaciens le disent très clairement : "Ça va être un raz-de-marée" avant les fêtes de fin d'année. Un récent sondage Ifop pour le site médical Odero indique en effet que 26% des Français envisagent de réaliser un test Covid-19 avant les fêtes de fin d'année. Et pour répondre "à la forte demande à venir", la direction générale de la Santé a demandé mercredi 9 décembre aux pharmacies de faire un "stock important" de tests antigéniques et ce, avant le 14 décembre.

Olivier, pharmacien à Paris confirme qu’il a déjà eu beaucoup de questions à ce sujet : "On va gérer au mieux", répond-il. Ce test pris en charge à 100% par l'assurance maladie a l'avantage d'être plus rapide, entre 15 et 30 minutes mais il est aussi moins fiable. "L’intérêt de ces tests, c’est déjà à la base, pour les patients symptomatiques et les cas contact", rappelle Olivier.

"Il ne s’agit pas de détourner ce test de son usage initial et que ce soit bon, on se teste et ensuite on est libre de tomber le masque ce qui serait une fausse sécurité apportée au sein des familles."

Olivier, pharmacien à Paris

à franceinfo

Pourtant, c'est bien ce que compte faire Priscilla, 46 ans. Pour Noël, elle ira dans sa maison de campagne dans le Tarn. Il y aura 6 adultes et 6 enfants avec des grands-parents qui ont plus de 80 ans. Elle a donc décidé de se faire tester et admet que son comportement va forcément changer : "Je pense juste, en tous cas en intérieur avec des personnes vulnérables, qu’on aura un peu plus de liberté. Je sais que ce n’est pas bien mais on se dit qu’on pourra être un petit peu sans les masques pour le repas de Noël. Ce n’est peut-être pas forcément une bonne chose. Ça rassure un petit peu mais c’est peut-être à double tranchant en effet."

"Si les tests sont négatifs, on va faire la fête comme on la faisait avant" 

Pour les jeunes qui veulent faire la fête la nuit du réveillon, le test Covid est même vu comme un laisser passer : ce jeune homme de 27 ans va rejoindre une dizaine d'amis en Auvergne. Ils vont tous se faire tester. "Si les tests sont négatifs, on va faire la fête comme on la faisait avant. Personnellement, ça fait trop longtemps que je n’ai pas revu des amis, que je n’ai pas fait la fête, plaide le jeune homme. On sera entre jeunes en fait, il n’y aura pas de vieux même si dans l’entourage on peut voir de vieilles personnes. On aura la sécurité du test avant".

Et c'est bien ce qui inquiète les autorités. Dans son message envoyé mercredi soir aux pharmaciens, la direction générale de la Santé rappelle que "le maintien des gestes barrières et de la distanciation reste indispensable, même avec un test négatif".

Le test antigénique avant les fêtes, la fausse bonne idée ? Un reportage de Valentin Dunate.
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.