Covid-19 : "On commence à voir arriver les patients de la quatrième vague", s'inquiète la cheffe du service de réanimation de l'hôpital Purpan à Toulouse

Le nombre de patients admis en réanimation a été multiplié par deux entre mi-juillet et fin juillet, a expliqué mardi sur franceinfo Béatrice Riu.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une infirmière se tient devant un écran de contrôle des fonctions vitales d'un patient dans le service Covid-19 de l'hôpital Purpan de Toulouse, le 4 février 2021. (GEORGES GOBET / AFP)

"On commence à voir arriver les patients de la quatrième vague", a indiqué mardi 27 juillet sur franceinfo Béatrice Riu, cheffe du service de réanimation polyvalente à l’hôpital Purpan, qui appartient au CHU de Toulouse (Haute-Garonne), alors que la région Occitanie fait face à une hausse des admissions de patients atteints de Covid-19 dans les hôpitaux.

90% des patients en réanimation ne sont pas vaccinés

"En juin, nous n'avons enregistré aucune entrée en réanimation pour le Covid-19. En ce moment, on commence à voir arriver les patients de la quatrième vague. Alors que depuis la mi-juillet, on entrait en moyenne un patient par jour, on est à deux patients par jour", détaille-t-elle.

>> INFOGRAPHIES. La vaccination a-t-elle déjà un impact sur la pandémie de Covid-19 ?

Le profil des patients hospitalisés est aussi plus jeune, entre 40 et 50 ans, précise-t-elle. Surtout, "90% de nos patients en réanimation sont des non-vaccinés". Ils ont comme facteurs de risque "le surpoids et la pression artérielle". Béatrice Riu observe également la présence de "femmes enceintes". Au CHU de Toulouse, sur sept patients Covid-19 accueillis en réanimation, "on a deux femmes enceintes", souligne-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.