Covid-19 : Michèle Rubirola, maire adjointe de Marseille, propose de reconfiner la ville

La mairie de la ville a indiqué que cette position n'était pas celle de la municipalité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Michèle Rubirola, lors de l'annonce de sa démission à la mairie de Marseille, le 15 décembre 2020. (GUILLAUME ORIGONI / HANS LUCAS / AFP)

"Pourquoi pas un reconfinement ?" : la première adjointe au maire de Marseille, Michèle Rubirola, a évoqué lundi 11 janvier la possibilité d'un reconfinement dans cette ville pour lutter contre le Covid-19. 

"Pour en avoir discuté avec les professionnels, moi je pense qu'un couvre-feu à 18 heures [ou] 20 heures n'apportera pas forcément quelque chose de plus", a expliqué l'éphémère maire écologiste de la ville, devenue adjointe chargée de la Santé, sur BFMTV.

Néanmoins, contacté par l'AFP, le service de communication de la mairie a assuré que cet avis ne reflétait pas la position de la municipalité. En outre, il souligne qu'une telle décision ne relevait pas de la ville mais de l'Etat. 

La préfecture ne prévoit pas ce scénario

Interrogée par l'AFP, la préfecture des Bouches-du-Rhône a quant à elle indiqué que l"'hypothèse d'un reconfinement à Marseille [n'était] pas à l'ordre du jour pour l'instant""A ce stade, il n'y a pas de reconfinement prévu", a assuré lundi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur Europe 1, évoquant la situation de la France entière.

Dimanche, le nouveau maire PS, Benoît Payan, a estimé que la situation virale était "inquiétante" à Marseille après la découverte d'au moins huit cas liés au variant du virus apparu en Angleterre. Le couvre-feu y a été avancé dimanche à 18 heures, contre 20 heures auparavant, comme dans l'ensemble des Bouches-du-Rhône et désormais 23 départements.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.