Cet article date de plus d'un an.

Covid-19 : les soignants, épuisés, sont en colère

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : les soignants, épuisés, sont en colère
France 3
Article rédigé par
S. Aramon, S. Soubane, F. Blevis, S. Lacombe - France 3
France Télévisions

Mardi 6 octobre, Emmanuel Macron a été interpellé par des soignants lors d'un déplacement dans un Ehpad parisien. Infirmiers, médecins et aides-soignants réclament des renforts pour faire face à l'afflux de patients, alors que l'épidémie de Covid-19 se poursuit. Le personnel est épuisé physiquement et psychologiquement.

Mardi 6 octobre, les soignants, en colère, attendent de pied ferme Emmanuel Macron en visite dans un Ehpad parisien. À sa sortie, une délégation syndicale entre dans le vif du sujet. "Ça fait 40 ans que je suis là [...] j'ai jamais vu les augmentations arriver", déclare un des soignants. Pour lui, le montant de la prime mensuelle de 180 euros obtenue après la crise du Covid-19 est mal passé. Ce rattrapage est jugé insuffisant tant le malaise est profond.

"De moins en moins de temps auprès du patient"

Au CHU de Rouen (Seine-Maritime), le service de réanimation est en grève. "On a douze arrêts maladie sur la réanimation médicale, remplacés à 83 % en autoremplacement par l'équipe. Ça veut dire qu'on revient sur nos repos, sur nos congés", critique un des soignants mobilisés. Le désenchantement est similaire pour Lise Coudert, infirmière en réanimation dans un hôpital public de l'Essonne. "Devoir gérer tous les à-côtés, la pharmacie, l'informatique, parce que c'est toujours plus qu'on nous demande [...] on a de moins en moins de temps auprès du patient et auprès de ses proches", déplore-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.