Covid-19 : les sociétés pharmaceutiques Pfizer et BioNTech annoncent que leur vaccin est "efficace à 90%"

Les résultats viennent de la première analyse intermédiaire de l'essai de phase 3, la dernière avant une demande d'homologation.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un professionnel de santé tient une seringue d'injection de l'essai du vaccin contre le Covid-19 de la société américaine Pfizer et allemande BioNTech, à l'hôpital Ibni Sina de l'université d'Ankara à Ankara, en Turquie, le 27 octobre 2020.  (Dogukan Keskinkilic / ANADOLU AGENCY / Anadolu Agency via AFP)

Un nouvel espoir dans la lutte contre le Covid-19. Le vaccin développé par l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech est "efficace à 90%", affirment lundi 9 novembre les deux sociétés pharmaceutiques, après la première analyse intermédiaire de leur essai de phase 3, la dernière avant une demande d'homologation.

La protection des patients a été obtenue sept jours après la deuxième des deux doses et 28 jours après la première, selon les résultats préliminaires.

Des soignants vaccinés avant la fin de l'année ?

"Plus de huit mois après le début de la pire pandémie en plus d'un siècle, nous pensons que cette étape représente un pas en avant significatif pour le monde dans notre bataille contre le Covid-19", a déclaré le président-directeur général de Pfizer, Albert Bourla, dans un communiqué.

"Le premier ensemble de résultats de notre essai de vaccin Covid-19 de phase 3 fournit la preuve initiale de la capacité de notre vaccin à prévenir le Covid-19", ajoute-t-il. Sur la base de projections, les entreprises ont déclaré qu'elles prévoyaient de fournir jusqu'à 50 millions de doses de vaccins dans le monde avant la fin de l'année et jusqu'à 1,3 milliard de doses en 2021.

Pfizer et BioNTech entendent demander une autorisation d'utilisation d'urgence de leur vaccin dès ce mois-ci aux Etats-Unis. Ils estiment que les trois critères nécessaires (efficacité, absence de risque pour la santé et capacité de produire à grande échelle) seront remplis d'ici la fin du mois. Ce qui signifirait, selon le Guardian (article en anglais), que des membres du personnel hospitalier pourraient être les premiers à être vaccinés dans certains pays avant la fin de l'année.

Une annonce "encourageante" pour le directeur général de l'OMS

Après cette annonce, qui a provoqué un bond des Bourses mondiales, le président américain Donald Trump a salué une "excellente nouvelle". Le président élu Joe Biden a dit y voir un "signe d'"espoir", tout en prévenant que la "bataille" était encore loin d'être gagnée.

Le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a quant à lui jugé "encourageante" cette annonce.

"Nous saluons les nouvelles encourageantes en matière de vaccin provenant de @pfizer & @BioNTech_Group et saluons tous les scientifiques et partenaires dans le monde qui développent de nouveaux outils sûrs et efficaces pour vaincre le Covid-19", a tweeté le chef de l'agence onusienne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.