Covid-19 : Pfizer espère demander l'autorisation pour son vaccin en novembre

Le vaccin du géant pharmaceutique américain est en cours d'essai sur plus de 30 000 participants.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège de l'entreprise pharmaceutique Pfizer, à New York (Etats-Unis), le 22 juillet 2020. (JEENAH MOON / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Pfizer finira-t-il en tête de la course au vaccin contre le Covid-19 ? Le géant pharmaceutique américain prévoit de demander une autorisation d'urgence pour son vaccin auprès des autorités américaines dès la troisième semaine de novembre, a annoncé vendredi 16 octobre son PDG, Albert Bourla. Cette demande sera formulée "en supposant que les données soient positives", a-t-il expliqué dans une lettre publiée sur le site de l'entreprise (en anglais). Pour l'heure, un essai est en cours sur plus 30 000 participants.

Si les essais cliniques étaient concluants, l'Agence des médicaments (FDA) pourra se prononcer sur éventuelle autorisation du vaccin qui devra répondre à trois critères : l'efficacité, l'absence de risque pour la santé et la capacité pour l'entreprise de le produire à grande échelle. Pfizer estime que ces trois conditions seront réunies d'ici fin novembre.

Les Etats-Unis pourraient donc compter deux vaccins prêts d'ici la fin de l'année. La société Moderna table également sur le mois de novembre. Le président Donald Trump qui brigue un second mandat avait quant à lui affirmé qu'un vaccin pourrait être disponible avant le scrutin du 3 novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.