Covid-19 : les premiers signes d'une décrue

Publié
Covid-19 : les premiers signes d'une décrue
France 3
Article rédigé par
France 3 Nord-Pas-de-Calais, L. Haffaf, F. Bellouti, A.Da Fonseca - France 3
France Télévisions

Avec l'extrême contagiosité du variant Omicron, le Covid-19 circule beaucoup, et de plus en plus vite. Pour autant, il y a des indicateurs plutôt encourageants. 

Sur un parking de La Rochelle (Charente-Maritime), des centaines de personnes se font tester sans interruption : 2 100 tests par jour en moyenne. Le taux de personnes positives atteint des records. Néanmoins, certains chiffres donnent de l'espoir. Depuis six jours, la Corse, Mayotte et l'Ile-de-France entament une baisse du taux d'incidence. Au niveau national, c'est la courbe des admissions dans les services d'urgence pour cause de Covid-19 qui est aussi à la baisse. 

Une situation qui s'améliore

"Au SAMU de la Seine-Saint-Denis, qui est un département très impacté, on est passé de 1 200 dossiers par jour à un peu plus de 800. On a vraiment une activité qui est plus élevée que la normale, mais qui est dans une tendance baissière", rapporte Frédéric Adnet, le chef du service des urgences à l'hôpital Avicenne (AP-HP) de Seine-Saint-Denis. "On voyait en cellule de crise que la plupart des hôpitaux avaient un peu moins de difficultés que les jours précédents", a déclaré Martin Hirsch, directeur de l'Assistance publique des hôpitaux de Paris, dans un mail adressé à ses personnels.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.