Covid-19 : les pharmacies pourront vendre des autotests de dépistage "à partir du 12 avril", annonce Olivier Véran

Le ministre de la Santé était interviewé par le média en ligne Brut vendredi soir. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un autotest du Covid-19 vendu dans les pharmacies à Bruxelles, en Belgique, le 30 mars 2021. (MAXPPP)

Un outil de plus dans la stratégie "tester-tracer-isoler". Les autotests de dépistage du Covid-19 seront en vente en France à partir du 12 avril, a annoncé vendredi 12 avril le ministre de la Santé Olivier Véran, au cours d'une interview au média en ligne Brut, diffusé en direct sur Facebook. "Ce sera un complément utile" par rapport aux autres méthodes, a souligné le ministre.

Olivier Véran a précisé que ces autotests, étant "un produit de santé" ne seraient pas disponibles en grande surface car ils devaient être vendus par des professionnels de santé, capables d'expliquer leur fonctionnement.

Tout autotest positif doit faire l'objet d'une confirmation par test RT-PCR

Ces tests par auto-prélèvement nasal sont un peu plus faciles et moins désagréables que les tests naso-pharyngés profonds, la méthode de référence pour les tests RT-PCR et antigéniques actuels.

La Haute autorité de Santé (HAS) a donné son feu vert au déploiement de ces autotests, mais dans son avis publié le 16 mars, elle précise que tout autotest positif doit ensuite faire l'objet d'une confirmation par test RT-PCR, notamment pour pouvoir le comptabiliser comme cas positif et pour caractériser un éventuel variant.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.