Covid-19 : les hôpitaux s'adaptent au manque de lits en réanimation

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Covid-19 : les hôpitaux s'adaptent au manque de lits en réanimation
France 2
Article rédigé par
F. Prabonnaud, A. Dupont, P. Goldmann - France 2
France Télévisions

Lors de son allocution la semaine dernière, Emmanuel Macron, a fixé l'objectif de 10 000 lits de réanimation supplémentaires pour accueillir les malades du Covid-19. En attendant, certains hôpitaux s'adaptent.

Les quotas actuels de chambres de réanimation ne suffisent plus. À Paris, l'hôpital Saint-Antoine (AP-HP), qui en possède pourtant 18, a dû en aménager huit autres dans le bâtiment d'en-face. Dans ces nouvelles chambres, le Professeur Bertrand Guidet, chef du service réanimation, a fait avec les moyens du bord : "Ici, nous avons un respirateur de moyenne gamme. Ce qui veut dire que si le malade est vraiment sévère, c'est un peu limite." Une chambre de réanimation doit faire plus de 20 m². "Là, il n'y a pas beaucoup de place pour tourner autour du malade", poursuit le responsable.

Un travail d'adaptation

Le professeur Guidet l'assure, pas de chance en moins pour les patients, mais une nécessité supplémentaire pour les soignants, de s'adapter. "Quand on dit qu'on va ouvrir des lits, envoyer des renforts, il faudrait plutôt commencer par s'occuper de ceux qui sont déjà là", témoigne une infirmière. En plus du matériel, s'ajoutent les questions du personnel. Pour ces huit lits supplémentaires, il faut compter sur trois infirmières en renfort, dont certaines, peu expérimentées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.