Covid-19 : "le virus circule très peu" à l'école, affirme Jean Castex

"Entre le risque, y compris sanitaire, de maintenir les écoles fermées, et le risque de les ouvrir, la balance était très largement en faveur de l'ouverture des écoles", a estimé le Premier ministre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, et le Premier ministre, Jean Castex, dans un lycée professionnel de Laxou (Meurthe-et-Moselle), le 3 mai 2021.  (PATRICK HERTZOG / AFP)

Une semaine après la rentrée des écoliers, collégiens et lycéens commencent, lundi 3 mai, à retrouver eux aussi leurs salles de classe. Afin de marquer cette étape du déconfinement, le Premier ministre et le ministre de l'Education nationale étaient dans la matinée à Laxou, près de Nancy, dans un "lycée des métiers des bâtiments et de l'énergie". Jean Castex a déclaré que "1 884 classes ont dû être fermées" cette semaine en application du protocole sanitaire pour lutter contre l'épidémie de Covid-19, soit "0,65% des classes" en France.

C'est la preuve, selon le chef du gouvernement, "que le virus circule très peu et que le dispositif de surveillance est performant""Entre le risque, y compris sanitaire, de maintenir les écoles fermées, et le risque de les ouvrir, la balance était très largement en faveur de l'ouverture des écoles", a insisté le Premier ministre.

Le ministre de l'Education nationale a toutefois maintenu le protocole sanitaire très strict d'avant les vacances : la fermeture d'une classe sera ordonnée au premier cas positif recensé. Mais "si la situation s'améliore, nous pourrions par exemple envisager de fermer de nouveau les classes à partir de trois cas" ou "rétablir les classes entières pour tous les lycéens et les collégiens", avait précisé Jean-Michel Blanquer dimanche.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.