Covid-19 : le syndicat des maîtres-nageurs demande la réouverture des piscines pour les écoliers

Les noyades sont la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans, d'où le danger de cette interruption des cours de natation pour le Syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs.

Article rédigé par
Mathilde Vinceneux - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un maître-nageur surveille une piscine publique à Chartres-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine), le 4 juin 2020. Photo d'illustration. (DAMIEN MEYER / AFP)

Depuis la mi-janvier en raison de l’épidémie de Covid-19, les élèves sont privés de cours de sports en milieu clos et donc de cours de natation dans les piscines. Dans les colonnes du Parisien, la ministre des Sports Roxana Maracineanu reconnaît une situation "très problématique, avec le fléau des noyades qui est en constante augmentation à cette période", et assure que des bassins d'apprentissage de 4 m par 8 seront déployés dans les écoles. Le Syndicat national professionnel des maîtres-nageurs sauveteurs (SNPMNS) demande la réouverture immédiate des piscines pour les écoliers.

C'est un problème de santé publique, martèle le SNPMNS. Avec 1 000 décès par noyade enregistrés chaque année, c'est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 25 ans. D'où le danger de cette interruption des cours de natation. "Les enfants ont commencé les apprentissages. Cela veut dire qu’ils se sont familiarisés et qu'ils n’ont plus peur de l’eau, explique Axel Lamotte, secrétaire général adjoint du syndicat. Il y a des gens qui ne maîtrisent pas et qui n’ont plus peur de l’eau, ces publics sont particulièrement en danger dans les mois à venir sur la saison estivale."

"Une distanciation très facile à mettre en place"

Avec l'application d'un protocole sanitaire, il est possible d'accueillir les élèves, assure Claire Léger, secrétaire générale du SNPMNS : "Le protocole de désinfection peut se faire pendant que les enfants sont en cours puisqu’il n’y a personne dans les vestiaires. Vous avez maximum 24 enfants en même temps dans un bassin qui a quatre couloirs et fait 25 m donc la distanciation physique est très facile à mettre en place." Le risque de contamination dans un bassin chloré est donc minime, selon Claire Léger. Un rapport de la société française d'hygiène hospitalière assure d'ailleurs que l'eau des piscines ne semble pas un lieu propice pour la survie et le développement des virus.

L'apprentissage de la natation mis à mal par le Covid-19 : reportage de Mathilde Vinceneux
écouter

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.